Les inclassables

Nikon et Canon annoncent l’arrêt de tout développement

Dans un article ce matin, j’ai pu lire que Canon et Nikon arrêtaient le développement des fonctionnalités avancées des appareils photo numériques.

Canon déclare : « Nos boîtiers étant les meilleurs sur le marché depuis des décennies, des enquêtes ont montré que l’utilisateur moyen ne se sert que de 20 à 30% en moyenne des possibilités de nos boîtiers, il est alors préférable que nos clients deviennent de meilleurs photographes en utilisant pleinement les fonctions avancées de nos boîtiers et alors nous leur fournirons de nouvelles technologies. »

Nikon n’y va pas non plus avec le dos de la cuillère ajoutant : « Notre département marketing vous a fait croire pendant des années que vous deviendrez un meilleur photographe en utilisant telle ou telle technologie, mais nous nous sommes aperçus en suivant beaucoup de photographes que ceux-ci n’évoluaient pas vraiment dans leur manière de travailler et que c’était plutôt la technologie qui faisait le boulot plus que le photographe. Nous avons alors proposé la Nikon School pour aider les photographes surtout amateurs à progresser, mais malgré un fort enthousiasme de nos clients, nous n’avons pas constaté de réels changements ni de révolutions dans la photographie contemporaine, c’est pour cela que nous nous joignons à Canon dans ce Front de libération de la photographie. Nous avons créé de formidables technologies et vous ne l’exploitez qu’à une infime partie de ce que celle-ci peut vous apporter… »

Cet article est un de ceux qui m’ont le plus fait rire ce matin, mais qui soulève quelques réflexions…

Quel serait l’appareil photo de rêve pour moi?

Les fonctionnalités attendues de mon appareil photo

A propos du développement de nouvelles fonctionnalités, ce qui m’intéresse est l’habilité du couple capteur/processeur à capturer le plus de lumière possible et gérer le mieux possible le bruit dans les hautes sensibilités.

Les réglages de mon appareil photo de rêve

Le top serait de ne laisser que seulement trois réglages sur le boîtier :
– cadence (prise simple, rafale, miroir relevé, retardateur, etc.).
– sensibilité
– vitesse

Et de laisser sur l’objectif :
– ouverture
– mise au point

Cool, il serait enfin possible à nouveau de se concentrer sur la photo, et non sur le pilotage d’une navette spatiale ;-)

Bon, je vous l’accorde, si nécessaire, un bouton pour enclencher ou pas la stabilisation, sur le boîtier et sur l’objectif pour le cas de photos sur trépied (bien que je sois toujours en dessous du rapport longueur focale/vitesse, sans pour autant avoir des photos floues avec le D800, mais j’attraperai peut-être la tremblotte si je dois photographier une jolie fille).

Les dimensions de mon appareil photo

Le plus grand capteur possible (mmmm un 24*36 comme pour le Sony A7S, ou les Leica M), dans le format de mon Panasonic Lumix LX100 serait le rêve pour voyager et faire des photos de reportage.

Bien entendu, il va de sois que cet appareil de rêve serait équipé avec des optiques de la mort (le style 14mm, 30mm, 50mm, 70mm et 200mm) mais à la fois en version pancake (super légères et discrètes) et d’une qualité optique comparable à ces mythiques optiques Leica (et en plus d’une ouverture digne d’un noctilux).

Le prix

C’est un détail, bien entendu, mais un prix qui se rapprocherait plus de celui de mon Lumix que de celui d’un Leica M serait le bienvenu :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles semblables

Test de navigation par catégorie

« | Nikon : Remplacement de batterie EN-EL 15 | »