Trolls et Légendes 2015

Photos et impressions du festival Trolls et Légendes 2015.

C’est par hasard que je découvre le festival Trolls et Légendes 2015. Grand fan de fantastique, je n’ai toujours pas grandi dans ma tête et je n’ai pu résister au plaisir de m’immerger pour un temps dans ce monde merveilleux…

Je n’ai pas fini de traiter les photos, cet article n’est pas complet, mais je vous le livre tel quel et je le compléterai par la suite si j’y pense…

C’est par une publication d’une photographe dont je suis le travail sur facebook, que je découvre que le festival Trolls & Légendes se déroule du 3 au 5 avril 2015. Un rapide calcul et je me rend compte que je n’ai pas les enfants ce weekend là; je n’hésite pas une seconde : j’y serai présent!

Trolls et Légendes

Créé en 2005 dans la vague de l’adaptation par Peter Jackson du Seigneur des Anneaux de Tolkien (mes livres de chevet avec le Silmarillon quand j’étais gamin, et repassais en boucle le navet de dessin animé de Ralph Bakshi sur le lecteur V2000 de mon père), il s’est ensuite orienté vers les sorciers et magiciens, la féérie, les dragons, et les semi-hommes.

Pour ceux qui ont des difficultés à suivre, le festival Trolls et Légendes fête sa dixième année, et pourtant on peut lire partout « sixième édition du festival Trolls et Légendes », vu qu’il ne se tient malheureusement que tous les deux ans.

M’étant inscrit pour une marche ADEPS le dimanche, il ne me reste plus que le samedi pour m’y rendre. J’en discute avec mon collègue Dom, Nikoniste bien avant moi, qui est aussi de suite partant.

Un jour parmi les Trolls

Nous décidons de nous y rendre tôt, prévoyant de longues files d’attentes, et nous sommes presque devant les portes bien avant l’ouverture; bien nous en avait pris, car nous devrons patienter longtemps sous une pluie agaçante et un ciel plombé, alors que les files s’étiraient rapidement à perte de vue derrière nous.

Le ton est donné de suite, car parmi les visiteurs qui patientent, nous sommes entourés par des trolls, elfes, nains, barbares, vikings, membres de ligues de justiciers du début de siècle, et de nombreux personnages issus de la culture steampunk (comme quoi, les trolls sont des êtres un peu rustres, mais qui ne sont absolument pas xénophobes).

Un garde de sécurité remonte la file en scandant « pas de nourriture, pas de boissons, pas d’armes,… » puis vit un grand moment de solitude en contemplant la horde hérissée de pics, haches, massues, armes énergétiques rétro-futuristes. Bin oui, à quoi s’attendre lorsqu’on invite des trolls, orques, gobelins et autres personnages fantastiques?

A l’intérieur, le festival se remplit rapidement de fans de BD, de gamers et cosplayers. Différentes zones permettent de séparer l’espace littérature et bande dessinée, la partie jeux, la brasserie du Troll Farci (je n’ai pas vu de visiteur dévoré pendant les ripailles), ainsi que le cinéma, la salle des contes, le hall d’exposition (rhaaa que j’ai bavé devant certaines planches exposées!!!), les vestiaires (non ce n’est pas une armurerie), et différentes zones VIP que je n’ai pas eu le privilège de fréquenter :-).

A l’extérieur se tiennent la zone des concerts, et le marché féérique avec la scène Hobbit. Différents stands proposaient cochonnaille, succulentes pâtisseries aux formes étranges, boissons corsées et élixirs en tous genres, ainsi que toute une panoplie d’accessoires vestimentaire dans le ton du festival, des bijoux somptueux aux armes les plus redoutables.

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Au long de la journée, des sons plus étranges les un que les autres, martèlements sourds évoquant une armée en marche, les forges d’Isengard, un sound check, alternent avec de nombreux groupes interprétant leur répertoire au milieu des visiteurs, tels des troubadours et ménestrels du Moyen-Age.

Je suis subjugué par la manière dont les figurants du défilé de Trolls prennent leur rôle au sérieux, et interagissent avec les visiteurs.

Un être frêle mais démoniaque était juché sur le dos d’une colossale brute décérébrée, et ouvre la voie pour permettre à la colonne de se frayer un chemin au milieu des visiteurs.

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Le cortège ne comporte pas que de hideuses créatures, loin de là…

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Quoi que… Il apporte son lot de créatures qui semblent issues des marécages.

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Une pauvre créature est trainée en cage, sautillant et tentant désespérément d’obtenir de l’aide auprès des visiteurs…

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

…mais son cruel geôlier au tambour ne le quitte que rarement des yeux et le rattrape à chaque fois en le houspillant

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Parmi les cosplayers, certains rivalisent d’imagination, et le professionnel côtoye l’amateur en un ensemble époustouflant

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Si certains regards sont fort peu engageants et semblent évaluer le goût potentiel de la chair des visiteurs (heureusement que je ne suis pas trop charnu et peu appétissant)…

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

… d’autres sont nettement plus agréables

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Ma fille m’a dit immédiatement « il y avait même Rebelle! » lorsqu’elle a vu les photos :-)

 Rebelle
Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Certains moments sont carrément attendrissants

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Les instants capturés dans la foule des Trolls et visiteurs

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

 Antoine @ Trolls & Légendes 2015
Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Il faut que j’essaye le 70-300mm de Dom… Et je le teste donc sur ce bon vivant à table.

Appareil: Nikon D800
Vitesse d'exposition: 1/125 (0.008 sec)
Ouverture: f/5.0
Longueur focale: 185mm
Sensibilité: ISO 6400
Objectif: Nikon AF-S VR Nikkor 70-300mm f/4.5-5.6G IF-ED
Plus d'informations: voir cette photo dans la galerie.


Le défilé

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

Retour de chez les Trolls

Le lendemain, lors de la marche, je suis très étonné de ne pas voir de fées et autres créatures dans la forêt, tant j’ai du mal à redescendre sur terre après cette magnifique immersion dans la féerie de Trolls et Légendes 2015.

Si attendre deux ans pour la prochaine édition est trop long, nous pourrons en reprendre une bouffée féérique avec le Printemps des Légendes 2016 à Monthermé, ou les Anthinoises

 Trolls & Légendes 2015
Cliquer ici pour afficher les informations de la photo.

5 pensées sur “Trolls et Légendes 2015”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles semblables