31 pages, 33 articles pour «div»

Vous pouvez consulter la page d'explications relative au nuage de mots clés et aux techniques utilisées.

31 pages

  • Diviser pour régner
    https://www.gaudry.be > Programmation > Bases de programmation
    [1] 16/10/2009 - Dernière modification le 04/12/2018 Diviser pour régner
    Mot clé = div | Niveau = 2

  • Interpréteur
    https://www.gaudry.be > Programmation > Compilateur
    [2] 09/03/2005 - Dernière modification le 31/10/2018 L'interpréteur langage machine. Comment traduire le code langage machine en micro-instructions? Jeu d'instruction : add,decode,divide,execute,fetch,jump,jum
    Mot clé = accumulateur | Niveau = 2

  • Notes diverses
    https://www.gaudry.be > Programmation > C & C++
    [3] 19/03/2002 - Dernière modification le 26/10/2018 rw, valeurs ASCII, EOF, etc.
    Mot clé = div | Niveau = 2

  • P-code
    https://www.gaudry.be > Programmation > Compilateur
    [4] 31/07/2010 - Dernière modification le 21/03/2020 Pcode généré par le compilateur pour le langage LSD, et la GPMachine
    Mot clé = div | Niveau = 2

  • Poster un flash
    https://www.gaudry.be > Informations > Navigation
    [5] 30/06/2004 - Dernière modification le 12/07/2020 Page qui permet aux membres d'ajouter un jeu ou un divertissement flash.
    Mot clé = div | Niveau = 2

  • TDM
    https://www.gaudry.be > Les réseaux > Généralités réseau
    [6] 15/07/2003 - Dernière modification le 26/10/2018 multiplexage par division de temps : TDM
    Mot clé = div | Niveau = 2

  • windows2000 infos
    https://www.gaudry.be > Informatique > Windows 2000
    [7] 06/03/2004 - Dernière modification le 27/10/2018 Informations diverses relatives à Windows 2000
    Mot clé = div | Niveau = 2

  • Au tableau...
    https://www.gaudry.be > Programmation > Web
    [8] 21/07/2002 - Dernière modification le 26/10/2018 Séparer les tableaux dans la mise en page.
    Mot clé = div | Niveau = 9

  • Les fonctions
    https://www.gaudry.be > Programmation > C & C++
    [9] 19/03/2002 - Dernière modification le 26/10/2018 Classification des fonctions C selon les tâches.
    Mot clé = div | Niveau = 9

  • De Philips Toren
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [10] 27/07/2011 - Dernière modification le 03/07/2020 De Lichttoren is een bouwwerk in de binnenstad van de Nederlandse stad Eindhoven. De lichttoren is een zevenhoekige, witte toren. Aan de Lichttoren zijn de fabrieken van Philips Lighting gebouwd. Deze werden, in delen, tussen 1909 en 1921 gebouwd. Dan verrijst ook de zevenhoekige lichttoren waar de levensduurproeven van gloeilampen plaatsvinden. Later is het hoofdkantoor van de lichtdivisie van Philips in het gebouw gevestigd. De gebouwcode, zoals bij Philips in gebruik, was ED voor het oostelijk deel (incl. de eigenlijke lichttoren) en EC voor het westelijk deel. Het gebouw is een rijksmonument. De lichttoren staat naast de Witte Dame. Tegenwoordig wordt het hele pand, naar de toren, de lichttoren genoemd. Het wordt verbouwd tot woon-, werk- en ontspanningscomplex. Vanaf augustus 2009 wordt de toren verlicht met nieuw ledlicht. Source: Wikipedia
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 11

  • Le Saint Graal sous l'illumination divine - Holy Grail
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [11] 16/05/2020 - Dernière modification le 14/06/2020
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 12

  • Vendanges tardives
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [12] 02/11/2011 - Dernière modification le 02/07/2020
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 13

  • L'enfer du paradis artificiel
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [13] 10/06/2020 - Dernière modification le 26/06/2020 "Johanna: What's it feel like when you dive? Jacques: It's a feeling of slipping without falling. The hardest thing is when you're at the bottom. Johanna: Why? Jacques: 'Cause you have to find a good reason to come back up... and I have a hard time finding one. " The big blue
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 14

  • La Grand Poste de Liège - L'union fait la force
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [14] 14/01/2012 - Dernière modification le 17/06/2020 La Grand Poste de Liège est un édifice public construit entre 1894 et 1905, rue de la Régence, au centre-ville de Liège, selon les plans de l'architecte Edmond Jamar. Cet édifice néogothique marie les techniques modernes en utilisant le métal dans la structure portante intérieure et les styles traditionnels. Il est doté d'une tourelle octogonale coiffée d'une flèche, de statues représentant des corps de métier, et de colonnes à chapiteaux figurés. Le bâtiment désaffecté est classé (façades et toitures) depuis fin 2002. Divers projets ont été étudiés pour sa reconversion. Le dernier projet qui date de 2009 transforme le bâtiment en hôtel et commerces. Source : Wikipedia
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 15

  • Istanbul, Topkapi palace - Imperial Council (Defterhāne)
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [15] 22/02/2012 - Dernière modification le 12/06/2020 Defterhāne This picture shows the third chamber called Defterhāne. Imperial Council The Imperial Council (Dîvân-ı Hümâyûn) building is the chamber in which the ministers of state, council ministers (Dîvân Heyeti), the Imperial Council, consisting of the Grand Vizier (Paşa Kapısı), viziers, and other leading officials of the Ottoman state, held meetings. It is also called Kubbealtı, which means "under the dome", in reference to the dome in the council main hall. It is situated in the northwestern corner of the courtyard next to the Gate of Felicity. The first Council chambers in the palace were built during the reign of Mehmed II, and the present building dates from the period of Süleyman the Magnificent by the chief architect Alseddin. It has since undergone several changes, was much damaged and restored after the Harem fire of 1665, and according to the entrance inscription it was also restored during the periods of Selim III and Mahmud II. From the 18th century onwards, the place began to lose its original importance, as state administration was gradually transferred to the Sublime Porte (Bâb-ı Âli) of the Grand Viziers. The last meeting of the Council in the palace chambers was held on Wednesday, August 30, 1876, when the cabinet (Vükela Heyeti) met to discuss the state of Murat V, who had been indisposed for some time. The council hall has multiple entrances both from inside the palace and from the courtyard. The porch consists of multiple marble and porphyry pillars, with an ornate green and white-coloured wooden ceiling decorated with gold. The floor is covered in marble. The entrances into the hall from outside are in the rococo style, with gilded grills to admit natural light. While the pillars are earlier Ottoman style, the wall paintings and decorations are from the later rococo period. Inside, the Imperial Council building consists of three adjoining main rooms. Two of the three domed chambers of this building open into the porch and the courtyard. The Divanhane, built with a wooden portico at the corner of the Divan Court (Divan Meydani) in the 15th century, was later used as the mosque of the council but was removed in 1916. There are three domed chambers: - The first chamber where the Imperial Council held its deliberations is the Kubbealtı. - The second chamber was occupied by the secretarial staff of the Imperial Divan. - In the adjacent third chamber called Defterhāne (this view) , records were kept by the head clerks. The last room also served as a document archive. On its facade are verse inscriptions, which mention the restoration work carried out in 1792 and 1819, namely under Sultan Selim III and Mahmud II. The rococo decorations on the façade and inside the Imperial Council date from this period. The main chamber Kubbealtı is, however, decorated with Ottoman Kütahya tiles. Three long sofas along the sides were the seats for the officials, with a small hearth in the middle. The small gilded ball that hangs from the ceiling represents the earth. It is placed in front of the sultan's window and symbolizes him dispensing justice to the world, as well as keeping the powers of his viziers in check. In the Imperial Council meetings, the political, administrative and religious affairs of the state and important concerns of the citizens were discussed. The Imperial Council normally met four times a week (Saturday, Sunday, Monday and Tuesday) after prayer at dawn. The meetings of the Imperial Council were run according to an elaborate and strict protocol. Council members such as the Grand Vizier, viziers, chief military officials of the Muslim Judiciary (Kazaskers) of Rumelia and Anatolia, the Minister of Finance or heads of the Treasury (defterdar), the Minister of Foreign Affairs (Reis-ül-Küttab) and sometimes the Grand Müfti (Sheikh ül-İslam) met here to discuss and decide the affairs of state. Other officials who were allowed were the Nişancilar secretaries of the Imperial Council and keepers of the royal monogram (tuğra) and the officials charged with the duty of writing official memoranda (Tezkereciler), and the clerks recording the resolutions. From the window with the golden grill, the Sultan or the Valide Sultan was able to follow deliberations of the council without being noticed. The window could be reached from the imperial quarters in the adjacent Tower of Justice (Adalet Kulesi). When the sultan rapped on the grill or drew the red curtain, the Council session was terminated, and the viziers were summoned one by one to the Audience Hall (Arz Odası) to present their reports to the sultan. All the statesmen, apart from the Grand Vizier, performed their dawn prayers in the Hagia Sophia and entered the Imperial Gate according to their rank, passing through the Gate of Salutation and into the divan chamber, where they would wait for the arrival of the Grand Vizier. The Grand Vizier performed his prayers at home, and was accompanied to the palace by his own attendants. On his arrival there, he was given a ceremonial welcome, and before proceeding to the imperial divan, he would approach the Gate of Felicity and salute it as if paying his respects to the gate of the sultan's house. He entered the chamber and took his seat directly under the sultan's window and council commenced. Affairs of the state were generally discussed until noon, when the members of the Council dined in the chambers and after which petitions were heard here. All the members of Ottoman society, men and women of all creeds, were granted a hearing. An important ceremony was held to mark the first Imperial Council of each new Grand Vizier, and also to mark his presentation with the Imperial Seal (Mühr-ü Hümayûn). The most important ceremony took place every three months during the handing out of salaries (ulûfe) to the Janissaries. The reception of foreign dignitaries was normally arranged for the same day, creating an occasion to reflect the wealth and might of the state. Ambassadors were then received by the Grand Vizier in the Council chambers, where a banquet was held in their honour. Source: Wikipedia, the free encyclopedia - version 10Mar2012
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 16

  • Bâbüssaâde ou Bab-üs Saadet - La porte de la Félicité
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [16] 22/02/2012 - Dernière modification le 11/06/2020 Dans le Palais de Topkapı, à Istanbul. La porte de la Félicité (Bâbüssaâde ou Bab-üs Saadet) est l'entrée de la cour intérieure (Enderûn), ou troisième cour, où commencent les appartements privés du sultan. La porte est coiffée d'une coupole soutenue par de minces piliers de marbre. Elle marque la présence du sultan dans le palais: nul ne peut passer cette porte sans l'autorisation du sultan. Même le grand vizir n'était autorisé à la franchir que selon des horaires et à des conditions bien spécifiées. La porte a probablement été construite sous Mehmed II, au cours du xve siècle. Elle a été redécorée dans le style rococo en 1774 par Mustafa III, puis Mahmoud II. On peut lire au-dessus la porte des versets du Coran, ainsi que des tuğras. Le plafond est en partie décoré à la feuille d'or, avec une bulle d'or suspendue au centre. Les côtés sont ornés d'éléments décoratifs baroques et de miniatures de paysages. Dans le palais de Palais de Topkapı Le sultan ne paraissait à cette porte et sur la place du Divan Meydani que lors de cérémonies particulières. Le sultan se tenait assis devant la porte sur son trône les jours de fêtes religieuses (bayramlar), tandis que sujets et fonctionnaires restaient debout. Les funérailles des sultans se tenaient également devant cette porte. De chaque côté de ce passage à colonnes contrôlé par le chef des eunuques du harem, appelé Bâbüssaâde Ağası, et le personnel placé sous sa responsabilité, s'étendaient les quartiers des eunuques, ainsi que les salles, grandes et petites, de l'école du palais. Une petite dalle, en retrait dans le sol devant la porte, marque le lieu où la bannière du prophète de l'islam Mahomet était déployée. Cette bannière était confiée en une cérémonie solennelle au grand vizir ou au commandant des armées partant en guerre. Source Wikipedia
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 17

  • Istanbul, Topkapı Palace - Cour des concubines et des épouses
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [17] 22/02/2012 - Dernière modification le 09/06/2020 La « grande cour des concubines et des épouses » (Kadın Efendiler Taşlığı / Cariye Taşlığı) a été construite à la même époque que la cour des eunuques, au milieu du xvie siècle. Restaurée après l'incendie de 1665, elle est la plus petite cour du harem. Entourée d'arcades, elle comporte un hammam (Cariye Hamamı), une fontaine de lavage, une blanchisserie, des dortoirs, l'appartement du chef de la famille et les appartements des hôtesses (Kalfalar Dairesi). Les trois appartements indépendants, qui ont vue sur la Corne d'Or, décorés de tuiles et avec cheminée, étaient les logements de la famille du sultan. Ces constructions couvraient le site de la cour à la fin du xvie siècle. À l'entrée du quartier de la sultane validé, des fresques murales de la fin du xviiie siècle, d'influence européenne, représentent des paysages. L'escalier dit des « quarante marches » (Kirkmerdiven) permet d'accéder à l'hôpital du harem (Harem Hastanesi), aux dortoirs des concubines, à la terrasse du harem et à ses jardins. Source: Wikipedia, the free encyclopedia - version 26Feb2012
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 18

  • Palais de Topkapi - intérieur des appartements des princes de la Couronne
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [18] 22/02/2012 - Dernière modification le 04/06/2020 Le « pavillon double », nommé aussi « appartements des princes de la Couronne » (Çifte Kasırlar / Veliahd Dairesi), consiste en deux chambres construites au cours du xvie siècle. L'immeuble, relié au palais, est constitué d'un rez-de-chaussée construit sur une plate-forme élevée qui procure une bonne vue sur l'extérieur, tout en étant protégée des regards. L'intérieur comporte deux grandes pièces, datant soit du règne de Murad III, soit, plus probablement, du règne d'Ahmet Ier. Le plafond n'est pas plat, mais conique, dans le style du kiosque. Il évoque les tentes traditionnelles des premiers Ottomans. Dans ces tentes, il n'y avait pas de meubles en hauteur, mais des divans disposés le long des murs. Le sol est recouvert de tapis. Ces pièces présentent tous les caractères du style classique, utilisé dans d'autres parties du palais. Le pavillon a été entièrement redécoré et la plupart des boiseries baroques ont été retirées. Les tuiles décoratives, reflétant la grande qualité des fabriques d'İznik du xviie siècle, ont été remplacées par des copies modernes, en accord avec le concept d'origine. La fresque du dôme de bois est d'origine, et est un exemple des riches travaux de la fin du xvie et du début du xviie siècle. La cheminée de la seconde pièce, avec sa grande hotte dorée, a été restaurée dans son apparence d'origine. Les fenêtres proches de la cheminée sont décorées d'intarsio de nacre. Les fenêtres de verre coloré donnent sur la haute terrasse et le jardin de la piscine située en dessous. Les robinets de ces fenêtres sont entourés de fresques en rouge, noir et doré. Les princes de la Couronne (Şehzadeler) vivaient reclus dans ces pièces, qui sont connues sous le nom de kafes (cage). Les princes y étaient éduqués dans la discipline du harem jusqu'à l'âge adulte. Ils étaient ensuite nommés gouverneurs de provinces d'Anatolie, où ils étaient entraînés à la gestion des affaires d'État. À partir du début du xviie siècle, les princes vécurent dans le harem, qui commença à jouer un rôle dans l'administration du palais. Le pavillon double a été utilisé comme chambre privée des princes de la couronne à partir du xviiie siècle. Source: Wikipedia, the free encyclopedia - version 26Feb2012
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 19

  • Stp Pommern - R501 group shelter
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [19] 07/04/2012 - Dernière modification le 25/06/2020 Stutzpunkt 120 Pommern: KVA occupied by : 331 Inf. Div. 156 Reserve Division 47 Infanterie Division StP. occupied by: 3. / Reserve Grenadier Regiment 26 4. / Reserve Grenadier Regiment 26 B - Stelle 6. / 107 Seenotdienst Wissant Armament: 2 cm Flak S.K.C/30 2.5 cm PaK 112(f) 7.5 F.K. 235 (b) Bunker type: R 501 Gruppenunterstand One of the most frequently built MG – schartenstand. The succesors of the R 105 This bunker was a shelter for a group of 10 men. It consists of an access, an anti airlock gas, a main room (living room), and an emergency exit.
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 20

  • Stp Pommern - R630 on the beach
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [20] 07/04/2012 - Dernière modification le 25/06/2020 Stutzpunkt 120 Pommern: KVA occupied by : 331 Inf. Div. 156 Reserve Division 47 Infanterie Division StP. occupied by: 3. / Reserve Grenadier Regiment 26 4. / Reserve Grenadier Regiment 26 B - Stelle 6. / 107 Seenotdienst Wissant Armament: 2 cm Flak S.K.C/30 2.5 cm PaK 112(f) 7.5 F.K. 235 (b) Bunker type: R 630 MG – Schartenstand One of the most frequently built MG – schartenstand. The succesors of the R 105
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 21

  • Stp Pommern - flooded R600
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [21] 07/04/2012 - Dernière modification le 28/06/2020 Stutzpunkt 120 Pommern: KVA occupied by : 331 Inf. Div. 156 Reserve Division 47 Infanterie Division StP. occupied by: 3. / Reserve Grenadier Regiment 26 4. / Reserve Grenadier Regiment 26 B - Stelle 6. / 107 Seenotdienst Wissant Armament: 2 cm Flak S.K.C/30 2.5 cm PaK 112(f) 7.5 F.K. 235 (b) Bunker type: R 600 Geschützstellung für 5 cm KwK Gun emplacement for 5cm KwK at the top.
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 22

  • Des hommes comme vous et moi
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [22] 30/04/2012 - Dernière modification le 27/06/2020 The museum Ramioul: The museum is designed to encourage visitors not to look at prehistory from the outside but rather to make him live it by experiencing the sensations of prehistoric man. The exhibition collections refuses to privilege the public scholar, it aims instead to familiarize the visitor with prehistoric life itself rather than with the representation given by the Archaeology. The chronology is not the main theme of the course. The museum is structured according to themes of prehistoric life in order to create a genuine relationship between the daily life of the visitor and that of prehistoric man. For this purpose, the concept expographique refers to his daily life, in a participatory approach and a variety of scenic resources: interactive terminals, multimedia projections, reconstructions, facsimiles to handle, ... The cave Ramioul: The cave Ramioul is a treasure of natural heritage and archaeological Walloon. It is a listed site of the Walloon Region. Discoveries that were made and the beauty of its concretions make it unavoidable. Cave Ramioul extends to within one kilometer of the cave Engis which were discovered in 1829, the first Neanderthal fossils in the world. "Chercheurs de la Wallonie" fought for many years to preserve it, and it narrowly escaped the shots backhoe. Since its inception, Prehistoric - Museum of Prehistory in Wallonia, has made every effort to conserve, preserve and enhance this jewel stone and its biodiversity. The upper level of the cave has archaeological interest. The terrace was cleared in progressively different excavations. In October 1908, A. Vandebosch and her team of "Chercheurs de la Wallonie" discover the Neolithic ossuary of "triangular cave" that overlooks the terrace of the cave when masked by sediments. Shards of pottery, faunal remains, some stone tools and numerous body parts belonging to seven children and dated + / -2750 years BC have been unearthed. Continued excavations beneath the ossuary and the release of the entry in 1911, leading the researchers to explore the cave itself. It delivers the tools belonging to Palaeolithic industries as well as faunal remains of now extinct species (bear, lion, cave hyaena, wolf, woolly rhinoceros, mammoth). On the terrace, two archaeological layers were identified. The first was attributed to the Upper Palaeolithic to Aurigacien (+ / - 30000ans BC) and contains various tools slide and faunal remains consumed. The second oldest (+ / - 70000ans BC), contains tools and Middle Paleolithic characteristics attributed to Keilmessergruppen (Neanderthal). Cave Ramioul contributes to the dialogue between past and present. She is behind the Museum of Prehistory in Wallonia and participates in the ongoing dialogue established between the prehistoric sites of excavation, the archaeological material and the public. Source: www.ramioul.org
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 23

  • Un autre monde
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [23] 25/06/2020 - Dernière modification le 04/07/2020 Un mur décrépi; les lézardes du temps ; presque une peinture abstraite… J’avais choisi cette photo pour illustrer la couverture d’une publication à tirage limité qui présentait certaines de mes photos de lieux abandonnés. Ayant grandi à côté d’une ferme abandonnée dont les vergers étaient remplis de carcasses d’anciennes automobiles ensevelies sous la végétation, ces lieux ont été une source d’explorations et d’aventures diverses avec mes frères. Quel riche terrain de jeu nous avons eu, et que d’aventures nous avons vécu en ces lieux… Vous trouverez un peu tout et n’importe quoi parmi mes photos, principalement des souvenirs de voyages, mais cette photo reste toujours la photo d’accueil, la première du flux. Même si les lieux en friche ne constituent qu’une infime minorité parmi les photos visibles ici, la nature tient toujours une place prépondérante.
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 24

  • Liège, les potagers des coteaux
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [24] 17/07/2013 - Dernière modification le 25/06/2020 Le site désigné sous l'appellation des Coteaux de la Citadelle est sans nul doute le plus remarquable espace vert de la ville de Liège. S'étendant sur plus de 40 hectares, depuis Favechamps à l'ouest, jusqu'à l'ancien charbonnage du Bâneux, à l'est, il occupe principalement le versant sud d'une colline escarpée qui domine la rive gauche de la vallée de la Meuse. Ce vaste ensemble quasi continu de bois, de prairies, de vergers, de jardins, d'anciennes terrasses et murailles, de friches et de potagers recèle de nombreuses richesses archéologiques, historiques, architecturales et scientifiques dont la découverte est rendue possible grâce à l'aménagement d'un réseau dense de sentiers et de chemins publics. Bien que soumis à d'intenses pressions anthropiques, le lieu sert de refuge à une flore et une faune très diversifiées. Une partie des Coteaux de la Citadelle est classée comme site. Source: biodiversite.wallonie.be
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 25

  • Abbaye de Villers: Lumière divine
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [25] 01/12/2013 - Dernière modification le 24/06/2020
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 26

  • Abbaye de Villers: Lumière divine - HDR
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [26] 01/12/2013 - Dernière modification le 21/06/2020
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 27

  • Touristus retraitus
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [27] 17/05/2014 - Dernière modification le 01/07/2020 Le touristus retraitus est une espèce assez répandue dans les contrées touristiques en période pré-estivale. Il se différencie des autres espèces de touristus par sa nonchalance et une plus grande propension à la sieste (procédé visant à reconstituer son potentiel énergétique nécessaire à ses déplacements entre le divan télé, le réfrigérateur, et la toilette).
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 28

  • Serpolet
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [28] 04/07/2015 - Dernière modification le 07/07/2020 Le serpolet (Thymus serpyllum) ou thym serpolet est un sous-arbrisseau de la famille des Lamiacées appartenant au genre Thymus. Description C'est une plante aromatique basse, d'environ 10 cm de hauteur, et s'étendant jusqu'à 50 cm de largeur ; elle est tapissante, aux tiges radicantes aux nœuds, aux très petites feuilles opposées ovales ou lancéolées, aux courtes hampes florales dressées. De juin à septembre, son feuillage aromatique vert à reflets pourprés sous le soleil disparaît littéralement sous une nuée de petites fleurs bleues groupées en capitules terminaux, plus carminés dans la variété Coccineus. Après la floraison, (juin à octobre) viennent les fruits formés de quatre petits akènes. C'est une plante des zones ensoleillées, broussailles, prés secs, rochers, dunes, jusqu'à 3 000 m d'altitude. Culture C'est une plante tapissante, au feuillage persistant qui résiste au gel jusqu'à -20 °C. Elle ne doit pas être plantée dans une terre trop riche car c'est dans les sols maigres et secs qu'elle donne le meilleur d'elle-même et répand alors des senteurs de garrigue. Quant à sa multiplication, elle se fait par division des touffes au printemps ou par bouturage estival. Propriétés médicinales Le serpolet est antiseptique et il a des propriétés anti-virales. Il est aussi stomachique, expectorant et antispasmodique. En aromate ou en infusion, c'est un désinfectant des voies digestives souvent utilisé associé au romarin et à la sauge. Il soulage les digestions difficiles. L'infusion de serpolet s'utilisait en bain de bouche en cas d'inflammation des gencives et en gargarisme en cas d'irritation de la gorge ou d'angine. Mais surtout le serpolet ou des préparations contenant les divers thyms s'utilisent en fumigation pour traiter les rhinites et les sinusites. Source : Wikipedia
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 29

  • F-104A Starfighter (Royal Jordanian Air Force)
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [29] 03/09/2017 - Dernière modification le 18/06/2020 Sur ce modèle, la disposition de l'aile de queue divisée laisse à penser qu'il s'agit d'un des avions utilisé comme leurre et posté à la frontière Syrienne, pour les faire passer pour des Mirage F1 (il est d'ailleurs impossible de l'identifier car le camouflage et les marquages ne sont plus présents). Ce F-104A Starfighter monté sur colonne a été aperçu à côté de l'autoroute entre Jerash et Ajloun, en Jordanie. La Royal Jordanian Air Force souhaitait 36 Lockheed F-104 Starfighters de l'USAF depuis 1966. Entre 1969 et 1973, elle a reçu 22 avions Lockheed F-104A Starfighter et 4 avions Lockheed F-104B Starfighter. Ils étaient basés à la King Hassan Air Force Base (Amman). Après le remplacement par des Northrop F-5E et F-5F, certains Starfighter F-104 ont été utilisés comme avions de leurre pour l'Azraq Air Force et la base aérienne du Roi Hassan, comme probablement ce modèle.
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 30

  • Eindhoven glow 2017_11_18_224514
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [30] 18/11/2017 - Dernière modification le 25/06/2020 ‘Bilder und Klänge erzählen Geschichten...’ Stefan Keim, culture journalist. GLOWING is an urban light and sound installation that plays with all the senses. The festival route leads through the Expeditiestraat and in doing so through an urban-industrial layout of streets. Both the special atmosphere and the architectural character of the Expeditiestraat, divided into three by the crossbeams, defines the spatial appearance of the scene. The sun, as the origin of life. Fire, as the source of warmth and culture. These two-strong emotional and associative basic principles form the conceptual approach for this production. The public become one with the entire scene in this spectacle, that stirs all the senses and provides a physical explanation of art and nature. The audience transverse a kind of tunnel, one side of which is covered with black molton, and provides a view of a fiery scene. All the walls form a kind of sea of flames. This fire has no beginning and no end, solely infinitely glowing flames, acoustically supported by music with subsonic effects. Source: www.gloweindhoven.nl
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 31

  • Anneau du jeu de balle à Uxmal
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [31] 19/07/2019 - Dernière modification le 25/06/2020 Le jeu de pelote se trouve entre les plates-formes du Quadrilatère des Nonnes au nord et le palais du gouverneur au sud. Il est orienté approximativement sur l'axe nord sud. Comme tous les jeux de pelote classiques tardifs il est formé de deux blocs de murs massifs entre lesquels se déroulait le jeu sur une surface en forme de H couché. L'espace entre les grands murs est de 34 × 10 mètres. La balle de caoutchouc rebondissait sur les murs latéraux de 7,4 mètres de haut. La surface des murs devait être très lisse. Un anneau en pierre était fixé au milieu de chaque mur. L'anneau actuel a été reconstitué à partir de fragments d'origine retrouvés sur place. La traduction des hiéroglyphes de l'anneau suggère (calendrier julien) la date du 9 janvier 905. La balustrade latérale devait avoir la forme d'un serpent à sonnettes. Au sommet des deux murs latéraux devaient se trouver des tribunes et bâtiments avec trois entrées dont on ne voit plus que la base. Le but du jeu était de faire passer la balle de caoutchouc au travers des anneaux. La balle ne pouvait être touchée qu'avec les genoux, les coudes, les hanches ou les fesses mais ni avec les mains ni avec les pieds. Ce jeu aurait parfois pris un caractère rituel et il pouvait servir à des fins divinatoires ou pour résoudre des conflits. Source: Wikipedia
    Mot clé = div (titre ou description) | Niveau = 32

33 articles

Document créé le 13/03/2010, dernière modification le 26/09/2019
Source du document imprimé : https://www.gaudry.be/tagcloud-rf-div.html

L'infobrol est un site personnel dont le contenu n'engage que moi. Le texte est mis à disposition sous licence CreativeCommons(BY-NC-SA). Plus d'info sur les conditions d'utilisation et sur l'auteur.