24 pages, 34 articles pour «exemple»

Vous pouvez consulter la page d'explications relative au nuage de mots clés et aux techniques utilisées.

24 pages

  • Extraits de codes
    https://www.gaudry.be > Programmation > Bases de programmation
    [1] 05/10/2009 - Dernière modification le 28/10/2018 Différents extraits de codes utilisés comme exemples dans ce site. Les codes sont classés par langages (ex : c, c++, pascal, java, php, etc.)
    Mot clé = codes-source | Niveau = 1

  • Le multiboot
    https://www.gaudry.be > Informatique > Généralités OS
    [2] 23/01/2003 - Dernière modification le 07/01/2019 Le multiboot par un exemple: Comment faire cohabiter Windows 98 et Windows NT4 ?
    Mot clé = multiboot | Niveau = 1

  • Les commandes DOS
    https://www.gaudry.be > Informatique > Généralités OS
    [3] 19/03/2002 - Dernière modification le 26/10/2018 Les commandes DOS les plus importantes, syntaxe et exemples.
    Mot clé = dos | Niveau = 1

  • An.A : Exemple de CSS
    https://www.gaudry.be > Programmation > CSS
    [4] 12/08/2006 - Dernière modification le 22/11/2019 CSS Annexe A : Un exemple de feuille de style pour HTML 4.0 Traduction en français des spécifications CSS du W3C. Ces informations proviennent du site www.y
    Mot clé = exemple | Niveau = 2

  • Arbres
    https://www.gaudry.be > Programmation > C Sharp
    [5] 29/09/2006 - Dernière modification le 26/10/2018 Création d'arbres en C# par l'exemple (affichage des infos d'une classe par réflexion)
    Mot clé = exemple | Niveau = 2

  • Citations
    https://www.gaudry.be > Services > Services
    [6] 06/02/2014 - Dernière modification le 22/11/2019 Cette page affiche une citation aléatoire parmi mes préférées, ou permet de rechercher des citations, par exemple selon l'auteur.
    Mot clé = exemple | Niveau = 2

  • Decorator pattern
    https://www.gaudry.be > Généralités > Analyse
    [7] 11/10/2005 - Dernière modification le 26/10/2018 Decorator Pattern : le modèle décorateur, avec exemples de codes
    Mot clé = exemple | Niveau = 2

  • Exemple de table des symboles
    https://www.gaudry.be > Programmation > Compilateur
    [8] 22/07/2010 - Dernière modification le 28/10/2018 Exemple concret de table des symboles générée par le compilateur LSD010
    Mot clé = table-de-symboles | Niveau = 2

  • Exemples
    https://www.gaudry.be > Programmation > C & C++
    [9] 19/03/2002 - Dernière modification le 26/10/2018 Multiplication par additions, etc.
    Mot clé = exemple | Niveau = 2

  • Les boucles while
    https://www.gaudry.be > Programmation > Bases de programmation
    [10] 19/03/2002 - Dernière modification le 26/10/2018 Syntaxe, exemples, et choix entre les boucles while et do while.
    Mot clé = exemple | Niveau = 2

  • Les fonctions
    https://www.gaudry.be > Programmation > Introduction au JavaScript
    [11] 19/03/2002 - Dernière modification le 31/10/2018 Définition, syntaxe et exemples des fonctions en JavaScript
    Mot clé = exemple | Niveau = 2

  • Manipulations de tableaux
    https://www.gaudry.be > Programmation > C & C++
    [12] 19/03/2002 - Dernière modification le 26/10/2018 Entrées/sorties des valeurs, insertion d’une valeur, tri des valeurs.
    Mot clé = exemple | Niveau = 2

  • Recherches
    https://www.gaudry.be > Programmation > C & C++
    [13] 21/01/2003 - Dernière modification le 26/10/2018 Recherche séquentielle, recherche binaire (exemples en langages C et C++).
    Mot clé = exemple | Niveau = 2

  • Struts Web Exemple
    https://www.gaudry.be > Programmation > Java
    [14] 03/08/2008 - Dernière modification le 02/08/2019 Exemple d'application Struts Web
    Mot clé = exemple | Niveau = 2

  • Analyse: introduction.
    https://www.gaudry.be > Généralités > SGBD
    [15] 19/03/2002 - Dernière modification le 27/10/2018 Introduction à l’analyse relationnelle : définitions et exemples
    Mot clé = analyse-relationnelle | Niveau = 3

  • Micro instructions
    https://www.gaudry.be > Programmation > Compilateur
    [16] 08/02/2004 - Dernière modification le 28/10/2018 Micro instructions et micro programmes : exemple d’addition et de multiplication.
    Mot clé = architecture | Niveau = 4

  • Exemple de Bellman-Kalaba
    https://www.gaudry.be > Généralités > Graphes
    [17] 26/12/2009 - Dernière modification le 26/10/2018 Algorithme de Bellman-Kalaba (recherche de chemin optimum) étape par étape
    Mot clé = algorithme | Niveau = 5

  • Exemple de BFS
    https://www.gaudry.be > Généralités > Graphes
    [18] 24/12/2009 - Dernière modification le 26/10/2018 Exemple illustrant notre algorithme BFS de parcours de graphe
    Mot clé = affectation | Niveau = 8

  • Exemple de DFS
    https://www.gaudry.be > Généralités > Graphes
    [19] 23/12/2009 - Dernière modification le 26/10/2018 Exemple illustrant notre algorithme DFS de parcours de graphe
    Mot clé = affectation | Niveau = 8

  • Microprogramme
    https://www.gaudry.be > Programmation > Compilateur
    [20] 05/02/2004 - Dernière modification le 13/11/2019 Un exemple d'architecture pour comprendre le fonctionnement d'un processeur grâce à ses microcircuits. Initiation à la microprogrammation. Microprogramme et
    Mot clé = 16-bits | Niveau = 8

  • Singleton Pattern
    https://www.gaudry.be > Généralités > Analyse
    [21] 04/10/2005 - Dernière modification le 26/10/2018 Le pattern singleton, avec exemples de codes
    Mot clé = abstractfactory | Niveau = 8

  • Palais de Topkapi - intérieur des appartements des princes de la Couronne
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [22] 22/02/2012 - Dernière modification le 15/10/2019 Le « pavillon double », nommé aussi « appartements des princes de la Couronne » (Çifte Kasırlar / Veliahd Dairesi), consiste en deux chambres construites au cours du xvie siècle. L'immeuble, relié au palais, est constitué d'un rez-de-chaussée construit sur une plate-forme élevée qui procure une bonne vue sur l'extérieur, tout en étant protégée des regards. L'intérieur comporte deux grandes pièces, datant soit du règne de Murad III, soit, plus probablement, du règne d'Ahmet Ier. Le plafond n'est pas plat, mais conique, dans le style du kiosque. Il évoque les tentes traditionnelles des premiers Ottomans. Dans ces tentes, il n'y avait pas de meubles en hauteur, mais des divans disposés le long des murs. Le sol est recouvert de tapis. Ces pièces présentent tous les caractères du style classique, utilisé dans d'autres parties du palais. Le pavillon a été entièrement redécoré et la plupart des boiseries baroques ont été retirées. Les tuiles décoratives, reflétant la grande qualité des fabriques d'İznik du xviie siècle, ont été remplacées par des copies modernes, en accord avec le concept d'origine. La fresque du dôme de bois est d'origine, et est un exemple des riches travaux de la fin du xvie et du début du xviie siècle. La cheminée de la seconde pièce, avec sa grande hotte dorée, a été restaurée dans son apparence d'origine. Les fenêtres proches de la cheminée sont décorées d'intarsio de nacre. Les fenêtres de verre coloré donnent sur la haute terrasse et le jardin de la piscine située en dessous. Les robinets de ces fenêtres sont entourés de fresques en rouge, noir et doré. Les princes de la Couronne (Şehzadeler) vivaient reclus dans ces pièces, qui sont connues sous le nom de kafes (cage). Les princes y étaient éduqués dans la discipline du harem jusqu'à l'âge adulte. Ils étaient ensuite nommés gouverneurs de provinces d'Anatolie, où ils étaient entraînés à la gestion des affaires d'État. À partir du début du xviie siècle, les princes vécurent dans le harem, qui commença à jouer un rôle dans l'administration du palais. Le pavillon double a été utilisé comme chambre privée des princes de la couronne à partir du xviiie siècle. Source: Wikipedia, the free encyclopedia - version 26Feb2012
    Mot clé = exemple (titre ou description) | Niveau = 11

  • Istanbul, Rüstem Paşa Camii
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [23] 22/02/2012 - Dernière modification le 06/11/2019 La mosquée Rüstem Pasha (en turc: «Rüstempaşa Camii») est une mosquée ottomane située à Hasırcılar Çarşısı (marché des tisserands de paille) dans le quartier de Tahtakale, dans le quartier d'Eminönü à Istanbul, en Turquie. Histoire De 1560 à 1564, l'architecte ottoman Sinan construit pour le Grand Vizir Rüstem Pacha, époux de Mihrimah, fille préférée de Soliman le Magnifique et de Roxelane, la mosquée de Rüstem Pacha à Istanbul, dans le quartier d'Eminönü, à la pointe de la presqu'île du vieux Constantinople. Sa petite taille et ses proportions font d'elle le parfait exemple de l'art ottoman, voire un de ses chefs-d'œuvre, notamment dans ses décorations florales (œillets, marguerites, tulipes, lys et lilas) et son revêtement de carreaux de faïence d'Iznik qui ornent les murs intérieures et les parois du péristyle. La mosquée se trouve au-dessus d'une arcade de magasins et surplombe les rues bordées de caravansérails, dont la construction remonte parfois à l'époque byzantine. Une restauration récente l'a mise en valeur, mais le tremblement de terre de 1999 a endommagé les petits dômes. Architecture Son plan classique a une forme rectangulaire, un dôme central appuyé sur quatre semi-coupoles et cinq dômes plus petits. Des carreaux d'Iznik (Nicée) recouvrent l'intérieur de la mosquée. Exterieur La mosquée a été construite sur une haute terrasse au dessus d'un complexe de magasins voûtés, dont les loyers étaient destinés à soutenir financièrement le complexe de la mosquée. Des escaliers intérieurs étroits et tortueux dans les coins donnent accès à une cour spacieuse. La mosquée a un double porche avec cinq travées en forme de dôme, d'où ressort un toit profond et bas soutenu par une rangée de colonnes. Interieur La mosquée Rüstem Pasha est réputée pour ses grandes quantités de carreaux d'İznik, répartis dans une très grande variété de motifs floraux et géométriques, qui couvrent non seulement la façade du porche, mais également le mihrab, le minbar et les murs. Il existe environ 80 modèles différents. Ces carreaux présentent l'utilisation précoce du fût arménien, un pigment rouge tomate qui deviendrait caractéristique de la poterie d'İznik. La couleur vert émeraude brillante n’est utilisée que plus tard dans un panneau ajouté au-dessus d’une porte extérieure. Certaines des tuiles, en particulier celles qui se trouvent dans un grand panneau sous le portique à gauche de l'entrée principale, sont décorées de vert sauge et de violet manganèse foncé, caractéristiques du schéma de coloration «Damascus ware» antérieur. Aucune autre mosquée n’utilise autant le carrelage d’Iznik; avec les mosquées postérieures, Sinan utilisa les fichiers avec plus d'économie. Le plan du bâtiment est essentiellement celui d'un octogone inscrit dans un rectangle. Le dôme principal repose sur quatre demi-dômes; pas sur les axes mais dans les diagonales du bâtiment. Les arches du dôme jaillissent de quatre piliers octogonaux - deux au nord, deux au sud - et de piliers saillants des murs est et ouest. Au nord et au sud, des galeries sont soutenues par des piliers et par de petites colonnes de marbre entre elles. Source: Wikipedia, the free encyclopedia - version 25Feb2012
    Mot clé = exemple (titre ou description) | Niveau = 12

  • Liège, cloîtres Sainte-Croix
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [24] 17/07/2013 - Dernière modification le 06/11/2019 Située à proximité de la place Saint-Lambert, la collégiale Sainte-Croix fait triste figure depuis plus de 20 ans, telle un animal en cage, engoncée dans ses échafaudages rouillés et ses filets protecteurs. Mais si nous passons outre ce rapide et triste constat, nous prenons le temps de regarder et nous découvrons un lieu charmant. Par exemple, sur cette photo nous pouvons voir à gauche l'ancienne église Saint-Nicolas-aux-Mouches, ainsi que cette petite impasse empreinte de sérénité. La collégiale Sainte-Croix La collégiale Sainte-Croix, fondée et érigée entre 976 et 986 par l'évêque Notger, se situe à Liège place Verte, dans l'angle formé par la rue Sainte-Croix et la rue Haute-Sauvenière. Elle abrite la clef de Saint Hubert, autrefois dans le trésor de la Collégiale Saint-Pierre de Liège. Après la Révolution liégeoise, le chapitre de chanoines est supprimé en 1797, mais l'église est rendue au culte en 1802. Classée en 1936, elle est inscrite dans la liste du patrimoine exceptionnel de la Région wallonne. Source: Wikipedia
    Mot clé = exemple (titre ou description) | Niveau = 13

34 articles

Table des matières Haut

Document créé le 13/03/2010, dernière modification le 26/09/2019
Source du document imprimé : https://www.gaudry.be/tagcloud-rf-exemple.html

L'infobrol est un site personnel dont le contenu n'engage que moi. Le texte est mis à disposition sous licence CreativeCommons(BY-NC-SA). Plus d'info sur les conditions d'utilisation et sur l'auteur.