Opérateurs relationnels : Sélection (ou restriction)

La restriction (ou sélection) d'une relation X sur la qualification q est une relation Z de même schéma que X dont les tulpes sont ceux de X satisfaisant à q.

Nous appellerons q le critère de sélection.

Cet opérateur porte sur 1 relation.
Il permet de ne retenir que les n-tulpes répondant à une condition exprimée à l'aide des opérateurs arithmétiques ( =, <, >, ≤, ≥, ≠) ou logiques de base (ET, OU, NON).
Tous les attributs de la relation sont conservés.
Un attribut peut ne pas avoir été renseigné pour certains n-tulpes. Si une condition de sélection doit en tenir compte, on indiquera simplement : nomattribut "non renseigné".

Définition mathématique

Soit P un prédicat sur les attributs de R; R(P) ≡ {(r) : ∈ R : P(r)}

Exemple de sélection2

Nous ne désirons conserver que les lignes dont le prénom correspond à Hippolyte.

X: ETUDIANTS 
N° etudiantnomprénom
7CiclonePhilémon
16CalysHippolyte
24HalambiqueNestor
32BergamotteHippolyte
38MullPacha
77CapacRascar
Z = SELECTION (ETUDIANT, prénom="Hippolyte") 
N° etudiantnomprénom
16CalysHippolyte
32BergamotteHippolyte
En gros, nous pouvons dire qu'une sélection permet, pour une relation, de ne conserver que les données des lignes souhaitées, alors que la projection permet de ne conserver que les données des colonnes souhaitées.