Protocoles de la couche application TCP/IP

HTTP

HTTP [“HyperText Transfer Protocol”[1]].

HTTP est un des protocoles les plus utilisés lors des communications Web.
Les « navigateurs » (en anglais, “browsers”) utilisent des adresses normalisées (URL [“Uniform Ressource Locator”[3]]) dans la localisation de la ressource (généralement une page Web) à atteindre.
L'adresse URL est un format de codage universel représenté par une chaine de caractères ASCII.
Cette adresse se décompose de la manière suivante :
  • Nom du protocole :
    http://, ftp://, ldap://, News, Gopher, etc.
  • Nom du serveur :
    www.gaudry.be
  • Numéro de port :
    cette partie est facultative, il s'agit du numéro du service demandé.
    80 pour http, 20 ou 21 pour ftp, etc.
  • Le chemin d'accès à la ressource :
    permet de pointer sur le fichier demandé.

Serveurs HTTP


Les serveurs http les plus répendus sont IIS (Internet Information Server) sous Windows, et Apache dans le monde Unix.

Clients HTTP


Exemples de clients http (navigateurs) :
Statistiques des navigateurs Web pour 2003 :
Novembre 2003 : MSIE : 88% (-4%). Gecko : 7% (+5%).
  • MS Internet Explorer 6.x : 63%
  • MS Internet Explorer 5.x : 24%
  • Netscape : 1%
  • Autres Gecko : 6%
  • MS Internet Explorer 4.x : 1%
  • Opera : 1%

Classement des navigateurs par systèmes :
  • Navigateurs alternatifs sous PC :
    Mozilla Browser, Opera, Konqueror, K-Meleon, Compuserve, Phoenix (FireBird), etc.
  • Navigateurs alternatifs sour Mac :
    Apple Safari, AOL pour Mac OS, Camino, iCab, etc.
  • Navigateurs alternatifs sous Linux :
    Konqueror, SkipStone, Galeon, Epiphany, etc.
  • Navigateurs alternatifs sous FreeBSD :
    Beonex
  • En tout, 115 navigateurs différents, sous plusieurs versions (Evolt)

FTP

Angl : File Transfer Protocol.

Le protocole FTP est un service de transfert de fichiers entre deux ordinateurs, qui utilise deux canaux de communication : un pour le canal de commandes et les réponses, et un pour les transfert de données.
Exemples de clients FTP : commande FTP dans une fenêtre DOS, Internet Explorer, etc.
Par extension, nom de l'utilitaire d'Unix utilisant le protocole TCP/IP pour télécharger des fichiers dans un sens ou dans l'autre.

SMTP

Angl : Simple Mail Transfer Protocol.

Le protocole SMTP permet aux serveurs de messagerie de transférer du courrier électronique (courrier sortant).
SMTP fonctionne en mode connecté, encapsulé dans TCP/IP. Le courrier est remis directement au serveur de courrier du destinataire.

POP/IMAP

Angl : Post Office Protocol.

Protocole qui permet à un client de messagerie d'aller récupérer son courrier électronique sur un serveur POP (courrier entrant). POP permet donc la consultation hors connexion de messages récupérés lors d'une connexion précédente.
Le protocole POP3 permet l'authentification à l'aide d'un nom d'utilisateur et d'un mot de passe, mais de manière non-sécurisée (les mots de passe sont transmis sans cryptage sur le réseau).
Au moment de la consultation de messages, POP3 bloque la boîte aux lettres, ce qui rend impossible les consultations simultanées d'une boîte.

Exemples de clients POP : Outlook (Express), Lotus Mail, Eudora, etc.

Le protocole IMAP (Internet Mail Access Protocol) propose une alternative à POP3 en offrant plus de possibilités :
  • Gestion de plusieurs accès simultanés, ainsi que de plusieurs boîtes aux lettres.
  • Tri de courrier selon un nombre plus important de critères.
  • Les messages consultés peuvent rester sur le serveur.

IMAP4 est le successeur de POP3.

POP3

Le lien entre Internet et les systèmes de messagerie propriétaires.
Impose de télécharger les messages pour les lire.

Voir POP.

IMAP

Angl : Internet Message Access Protocol.
Protocole de messagerie pour relever son courrier tout en laissant une copie du message sur le serveur . Il devrait remplacer POP3.

IMAP4

Angl: Internet Message Access Protocol version 4.

Protocole qui donne l’accès direct aux messageries distantes, sans qu’il soit nécessaire d’utiliser une passerelle Internet.

Telnet

Le protocole telnet permet l'émulation d'un terminal grâce à la possibilité d'ouvertures de sessions sur des hôtes distants. Des programmes situés sur d'autres machines peuvent donc être exécutés sur notre propre machine.

Telnet est par exemple utilisé dans la configuration et la mise à jour des routeurs, switches, etc..

DNS

L'ensemble de protocoles DNS (Domain Name System) permettent la résolution de noms.
Il est en effet plus facile de se souvenir d'un nom de domaine que d'une adresse IP.

SNMP

Angl : Simple Network Management Protocol.

Le protocole SNMP permet l'administration des noeuds d'un réseau (serveurs, stations, routeurs, ponts, etc.) depuis un hôte central.
SNMP permet aussi de configurer des équipements distants, de surveiller les performances du réseau, de détecter des incidents, etc.

 

Document créé le 25/01/04 01:00, dernière modification le 28/06/17 09:13
Source du document imprimé : //reseaux-ip-protocoles.html

L'infobrol est un site personnel dont le contenu n'engage que moi. Le texte est mis à disposition sous licence CreativeCommons(BY-NC-SA). Plus d'info sur les conditions d'utilisation et sur l'auteur.

Notes

  1. a,b HyperText Transfer Protocol : correspond à « protocole de transfert de document hypertexte” en français

  2.  HTTP : “HyperText Transfer Protocol” (en français, « protocole de transfert de document hypertexte »)

  3. a,b Uniform Ressource Locator : correspond à « localisateur uniforme de ressource” en français

  4.  URL : “Uniform Ressource Locator” (en français, « localisateur uniforme de ressource »)

  5.  navigateurs : correspond à “browsers » en anglais