ARP

Nous avons vu que, dans un réseau local, les différents éléments (ordinateurs, imprimantes réseaux, routeurs, etc.) s'identifient au moyen de leur adresse MAC, et non par leurs adresses IP. Une carte réseau décode très rapidement une adresse MAC car elle est accessible en début de trame, et surtout parce que ce décodage se fait par des portes logiques (quelques nanosecondes) alors que le décodage des adresses IP se fait par logiciel, ce qui est environ 1000 fois plus long.

Nous avons donc besoin d'un protocole pour transformer une adresse de la couche réseau en une adresse MAC : ARP.

Il existe aussi un protocole RARP qui permet d'effectuer la conversion d'une adresse MAC vers une adresse IP.

 

Document créé le 28/01/04 00:00, dernière modification le 28/06/17 14:26
Source du document imprimé : https://www.gaudry.be/reseaux-arp.html

L'infobrol est un site personnel dont le contenu n'engage que moi. Le texte est mis à disposition sous licence CreativeCommons(BY-NC-SA). Plus d'info sur les conditions d'utilisation et sur l'auteur.

Notes

  1. a,b address resolution protocol : correspond à « protocole de résolution d'adresse” en français

  2. a,b ARP : “address resolution protocol” (en français, « protocole de résolution d'adresse »)

  3. a,b,c,d media access control : correspond à « contrôle d'accès au support” en français

  4. a,b,c,d MAC : “media access control” (en français, « contrôle d'accès au support ») La couche MAC est la partie inférieure de la couche liaison de données selon les standards IEEE.

  5.  reverse address resolution protocol : correspond à « protocole de résolution d'adresse inversé” en français

  6.  RARP : “reverse address resolution protocol” (en français, « protocole de résolution d'adresse inversé »)