14 pages, 5 articles pour «colonne»

Vous pouvez consulter la page d'explications relative au nuage de mots clés et aux techniques utilisées.

14 pages

  • Cellules
    https://www.gaudry.be > data processing > Office
    [1] 11/04/2003 - Dernière modification le 19/09/2020 Excel : Référencer des cellules. Adressage absolu ou adressage relatif.
    Mot clé = colonne | Niveau = 5

  • Projection.
    https://www.gaudry.be > general > SGBD
    [2] 19/03/2002 - Dernière modification le 19/09/2020 L'opérateur relationnel PROJECTION.
    Mot clé = colonne | Niveau = 5

  • Tableaux croisés dynamiques
    https://www.gaudry.be > data processing > Office
    [3] 26/04/2003 - Dernière modification le 19/09/2020 Tableaux croisés dynamiques : les pivot tables de MS Excel
    Mot clé = colonne | Niveau = 5

  • Les matrices
    https://www.gaudry.be > general > Matrix
    [4] 19/03/2002 - Dernière modification le 19/09/2020 Introduction aux calculs matriciels.
    Mot clé = colonne | Niveau = 8

  • Matrices particulières
    https://www.gaudry.be > general > Matrix
    [5] 19/03/2002 - Dernière modification le 19/09/2020 Matrices particulières: matrice carrée, scalaire, diagonale, identité, triangulaire, vecteurs, transposée de matrice.
    Mot clé = colonne | Niveau = 8

  • 12 photos en rapport avec colonne
    https://www.gaudry.be > Photography > Gallery
    [6] 17/08/2020 - Dernière modification le 02/09/2020 Il est possible de consulter les photos selon le flux de la galerie, mais aussi selon certaines recherches, que ce soit par tags comme dans ce cas, ou selon les meta données des photos.
    Mot clé = colonne | Niveau = 11

  • Le hall d'entrée de Noisy
    https://www.gaudry.be > Photography > Gallery
    [7] 21/08/2020 - Dernière modification le 04/09/2020 Depuis le couloir de dégagement de l'aile Sud, on voir les superbes plafonds bleus du grand hall d'entrée. Au bout on devine la salle de gymnastique, débordant de gravats provenant du plafond qui s'est effondré. La partie inférieure de l'escalier de marbre ne possédait déjà plus sa rampe, mais les colonnes de la rampe étaient encore présentes. Le lieu est à présent totalement rasé. La localisation et le nom passent donc en visibilité "public".
    Mot clé = colonne (titre ou description) | Niveau = 12

  • Noisy - le balcon du premier étage
    https://www.gaudry.be > Photography > Gallery
    [8] 12/08/2020 - Dernière modification le 31/08/2020 On peut malheureusement constater que les colonnes et la rampe du balcon, encore présents lors de mes premières visite, ont déjà disparu sur cette photo... Le lieu est à présent totalement rasé. La localisation et le nom passent donc en visibilité "public".
    Mot clé = colonne (titre ou description) | Niveau = 13

  • La Grand Poste de Liège - L'union fait la force
    https://www.gaudry.be > Photography > Gallery
    [9] 14/01/2012 - Dernière modification le 24/08/2020 La Grand Poste de Liège est un édifice public construit entre 1894 et 1905, rue de la Régence, au centre-ville de Liège, selon les plans de l'architecte Edmond Jamar. Cet édifice néogothique marie les techniques modernes en utilisant le métal dans la structure portante intérieure et les styles traditionnels. Il est doté d'une tourelle octogonale coiffée d'une flèche, de statues représentant des corps de métier, et de colonnes à chapiteaux figurés. Le bâtiment désaffecté est classé (façades et toitures) depuis fin 2002. Divers projets ont été étudiés pour sa reconversion. Le dernier projet qui date de 2009 transforme le bâtiment en hôtel et commerces. Source : Wikipedia
    Mot clé = colonne (titre ou description) | Niveau = 14

  • Bâbüssaâde ou Bab-üs Saadet - La porte de la Félicité
    https://www.gaudry.be > Photography > Gallery
    [10] 22/02/2012 - Dernière modification le 19/08/2020 Dans le Palais de Topkapı, à Istanbul. La porte de la Félicité (Bâbüssaâde ou Bab-üs Saadet) est l'entrée de la cour intérieure (Enderûn), ou troisième cour, où commencent les appartements privés du sultan. La porte est coiffée d'une coupole soutenue par de minces piliers de marbre. Elle marque la présence du sultan dans le palais: nul ne peut passer cette porte sans l'autorisation du sultan. Même le grand vizir n'était autorisé à la franchir que selon des horaires et à des conditions bien spécifiées. La porte a probablement été construite sous Mehmed II, au cours du xve siècle. Elle a été redécorée dans le style rococo en 1774 par Mustafa III, puis Mahmoud II. On peut lire au-dessus la porte des versets du Coran, ainsi que des tuğras. Le plafond est en partie décoré à la feuille d'or, avec une bulle d'or suspendue au centre. Les côtés sont ornés d'éléments décoratifs baroques et de miniatures de paysages. Dans le palais de Palais de Topkapı Le sultan ne paraissait à cette porte et sur la place du Divan Meydani que lors de cérémonies particulières. Le sultan se tenait assis devant la porte sur son trône les jours de fêtes religieuses (bayramlar), tandis que sujets et fonctionnaires restaient debout. Les funérailles des sultans se tenaient également devant cette porte. De chaque côté de ce passage à colonnes contrôlé par le chef des eunuques du harem, appelé Bâbüssaâde Ağası, et le personnel placé sous sa responsabilité, s'étendaient les quartiers des eunuques, ainsi que les salles, grandes et petites, de l'école du palais. Une petite dalle, en retrait dans le sol devant la porte, marque le lieu où la bannière du prophète de l'islam Mahomet était déployée. Cette bannière était confiée en une cérémonie solennelle au grand vizir ou au commandant des armées partant en guerre. Source Wikipedia
    Mot clé = colonne (titre ou description) | Niveau = 15

  • Istanbul, Rüstem Paşa Camii
    https://www.gaudry.be > Photography > Gallery
    [11] 22/02/2012 - Dernière modification le 03/09/2020 La mosquée Rüstem Pasha (en turc: «Rüstempaşa Camii») est une mosquée ottomane située à Hasırcılar Çarşısı (marché des tisserands de paille) dans le quartier de Tahtakale, dans le quartier d'Eminönü à Istanbul, en Turquie. Histoire De 1560 à 1564, l'architecte ottoman Sinan construit pour le Grand Vizir Rüstem Pacha, époux de Mihrimah, fille préférée de Soliman le Magnifique et de Roxelane, la mosquée de Rüstem Pacha à Istanbul, dans le quartier d'Eminönü, à la pointe de la presqu'île du vieux Constantinople. Sa petite taille et ses proportions font d'elle le parfait exemple de l'art ottoman, voire un de ses chefs-d'œuvre, notamment dans ses décorations florales (œillets, marguerites, tulipes, lys et lilas) et son revêtement de carreaux de faïence d'Iznik qui ornent les murs intérieures et les parois du péristyle. La mosquée se trouve au-dessus d'une arcade de magasins et surplombe les rues bordées de caravansérails, dont la construction remonte parfois à l'époque byzantine. Une restauration récente l'a mise en valeur, mais le tremblement de terre de 1999 a endommagé les petits dômes. Architecture Son plan classique a une forme rectangulaire, un dôme central appuyé sur quatre semi-coupoles et cinq dômes plus petits. Des carreaux d'Iznik (Nicée) recouvrent l'intérieur de la mosquée. Exterieur La mosquée a été construite sur une haute terrasse au dessus d'un complexe de magasins voûtés, dont les loyers étaient destinés à soutenir financièrement le complexe de la mosquée. Des escaliers intérieurs étroits et tortueux dans les coins donnent accès à une cour spacieuse. La mosquée a un double porche avec cinq travées en forme de dôme, d'où ressort un toit profond et bas soutenu par une rangée de colonnes. Interieur La mosquée Rüstem Pasha est réputée pour ses grandes quantités de carreaux d'İznik, répartis dans une très grande variété de motifs floraux et géométriques, qui couvrent non seulement la façade du porche, mais également le mihrab, le minbar et les murs. Il existe environ 80 modèles différents. Ces carreaux présentent l'utilisation précoce du fût arménien, un pigment rouge tomate qui deviendrait caractéristique de la poterie d'İznik. La couleur vert émeraude brillante n’est utilisée que plus tard dans un panneau ajouté au-dessus d’une porte extérieure. Certaines des tuiles, en particulier celles qui se trouvent dans un grand panneau sous le portique à gauche de l'entrée principale, sont décorées de vert sauge et de violet manganèse foncé, caractéristiques du schéma de coloration «Damascus ware» antérieur. Aucune autre mosquée n’utilise autant le carrelage d’Iznik; avec les mosquées postérieures, Sinan utilisa les fichiers avec plus d'économie. Le plan du bâtiment est essentiellement celui d'un octogone inscrit dans un rectangle. Le dôme principal repose sur quatre demi-dômes; pas sur les axes mais dans les diagonales du bâtiment. Les arches du dôme jaillissent de quatre piliers octogonaux - deux au nord, deux au sud - et de piliers saillants des murs est et ouest. Au nord et au sud, des galeries sont soutenues par des piliers et par de petites colonnes de marbre entre elles. Source: Wikipedia, the free encyclopedia - version 25Feb2012
    Mot clé = colonne (titre ou description) | Niveau = 16

  • Sultan Ahmet Camii
    https://www.gaudry.be > Photography > Gallery
    [12] 23/02/2012 - Dernière modification le 08/09/2020 La Mosquée bleue, mosquée du sultan Ahmet ou mosquée Sultanahmet (en turc Sultan Ahmet Camii ou Sultanahmet Camii) est l'une des mosquées historiques d'Istanbul. Elle est notamment connue pour les céramiques à dominante bleue qui ornent les murs intérieurs, et lui ont valu son nom en Europe. Elle fut un point de départ du pèlerinage à La Mecque et a le privilège de comporter six minarets : la Mosquée sacrée de La Mecque en comptait autant à l'époque, mais en a depuis reçu un septième. Les coupoles sont soutenues par quatre piliers massifs qui rappellent ceux de la mosquée Selimiye à Edirne, un autre chef-d'œuvre de Sinan. Il est évident que Sedefhar Mehmet Ağa a été timoré en prenant cette marge de sécurité exagérée, en dégradant les proportions élégantes de la coupole par leur taille oppressive. Ces « pieds d'éléphants » sont composés de multiples rainures de marbre convexes à leur base, tandis que la moitié supérieure est peinte, séparée de la base par une bande inscrite avec des mots dorés. À ses niveaux inférieurs et à chaque quai, l'intérieur de la mosquée est bordée de plus de 20 000 carreaux de céramique artisanale, faite à Iznik (l'ancienne Nicée) dans plus de cinquante modèles différents. Les carreaux aux niveaux inférieurs sont de conception traditionnelle, tandis qu'au niveau de la galerie leur design devient flamboyant avec des images de fleurs, de fruits et de cyprès. Plus de 20 000 carreaux ont été fabriqués sous la supervision du maître potier d'Iznik Kaşıcı Hasan, et Mustafa Mersin Efendi de Avanos (Cappadoce). Toutefois, le prix des constructeurs pour les carreaux était fixé par décret du sultan, tandis que les prix des carrelages a augmenté au fil du temps. En conséquence, les carreaux utilisés plus tard dans la construction étaient de moindre qualité, leurs couleurs ont pâli et changé (le rouge au brun, le vert au bleu, blanc tacheté) et la glaçure s'est émoussée. Les tuiles sur le mur du balcon arrière sont des carreaux recyclés du harem du palais de Topkapı, quand il a été endommagé par un incendie en 1574. Les niveaux supérieurs de l'intérieur sont dominés par la peinture bleue, mais de mauvaise qualité. Plus de 200 vitraux avec des motifs complexes laissent passer la lumière naturelle, aujourd'hui aidée par des lustres. Sur les lustres, des œufs d'autruche étaient destinés à éviter les toiles d'araignées dans la mosquée en repoussant les araignées. Les décorations comprennent des versets du Coran, dont beaucoup ont été faits par Seyyid Kasim Gubari, considéré comme le plus grand calligraphe de son temps. Les sols sont recouverts de tapis, qui sont donnés par des fidèles et sont régulièrement remplacés dès qu'ils sont usés. Les nombreuses fenêtres spacieuses confèrent une impression d'espace. Les croisées au niveau du sol sont décorées avec l'Opus sectile. Chaque exèdre a cinq fenêtres, dont certaines sont aveugles. Chaque demi-coupole possède 14 fenêtres et le dôme central 28 (dont quatre sont aveugles). Le verre de couleur pour les fenêtres a été un don de la Seigneurie de Venise au sultan. La plupart de ces vitraux colorés ont désormais été remplacés par des versions modernes sans quasiment aucune valeur artistique. L'élément le plus important dans l'intérieur de la mosquée est le mihrab, qui est fait de marbre finement sculpté, avec un créneau de stalactites et un panneau double d'inscriptions au-dessus. Les murs adjacents sont recouverts de carreaux de céramique, mais les nombreuses fenêtres autour leur donnent une apparence moins spectaculaire. À la droite du mihrab est le minbar richement décoré, ou pupitre, où l'imam se trouve quand il prononce son sermon au moment de la prière de midi le vendredi ou les jours saints. La mosquée a été conçue de sorte que même quand elle est très encombrée, tout le monde à la mosquée peut voir et entendre l'imam. Le kiosque royal est situé à l'angle sud-est, il comprend une plate-forme, une loggia et deux petites salles. Il donne accès à la loge royale dans le sud-est de la galerie supérieure de la mosquée. Ces chambres sont devenues le siège du grand vizir pendant la répression du corps rebelle janissaire en 1826. La loge royale (Hünkâr Mahfil) est soutenue par dix colonnes de marbre. Elle a ses propres mihrabs, qui étaient autrefois ornés d'un jade rose et doré et une centaine de corans sur les lutrins incrustés et dorés. Le grand nombre de lampes qui éclairent l'intérieur étaient autrefois couvertes d'or et de pierres précieuses. Parmi les bols en verre on pouvait trouver des œufs d'autruche et des boules de cristal. Toutes ces décorations ont été enlevées ou pillées pour les musées. Les grandes tablettes sur les murs sont gravées avec les noms des califes et des versets du Coran, à l'origine par le grand calligraphe du xviie siècle Ametli Kasım Gubarım, mais ils ont souvent été restaurés. Source: Wikipedia, the free encyclopedia - version 09Mar2012
    Mot clé = colonne (titre ou description) | Niveau = 17

  • F-104A Starfighter (Royal Jordanian Air Force)
    https://www.gaudry.be > Photography > Gallery
    [13] 03/09/2017 - Dernière modification le 25/08/2020 Sur ce modèle, la disposition de l'aile de queue divisée laisse à penser qu'il s'agit d'un des avions utilisé comme leurre et posté à la frontière Syrienne, pour les faire passer pour des Mirage F1 (il est d'ailleurs impossible de l'identifier car le camouflage et les marquages ne sont plus présents). Ce F-104A Starfighter monté sur colonne a été aperçu à côté de l'autoroute entre Jerash et Ajloun, en Jordanie. La Royal Jordanian Air Force souhaitait 36 Lockheed F-104 Starfighters de l'USAF depuis 1966. Entre 1969 et 1973, elle a reçu 22 avions Lockheed F-104A Starfighter et 4 avions Lockheed F-104B Starfighter. Ils étaient basés à la King Hassan Air Force Base (Amman). Après le remplacement par des Northrop F-5E et F-5F, certains Starfighter F-104 ont été utilisés comme avions de leurre pour l'Azraq Air Force et la base aérienne du Roi Hassan, comme probablement ce modèle.
    Mot clé = colonne (titre ou description) | Niveau = 18

  • Musée national d'anthropologie de Mexico
    https://www.gaudry.be > Photography > Gallery
    [14] 12/07/2019 - Dernière modification le 28/08/2020 La cour intérieure du musée est spectaculaire, car une seule colonne soutient la toiture énorme.
    Mot clé = colonne (titre ou description) | Niveau = 19

5 articles

English translation

You have asked to visit this site in English. For now, only the interface is translated, but not all the content yet.

If you want to help me in translations, your contribution is welcome. All you need to do is register on the site, and send me a message asking me to add you to the group of translators, which will give you the opportunity to translate the pages you want. A link at the bottom of each translated page indicates that you are the translator, and has a link to your profile.

Thank you in advance.

Document created the 13/03/2010, last modified the 26/09/2019
Source of the printed document:https://www.gaudry.be/en/tagcloud-rf-colonne.html

The infobrol is a personal site whose content is my sole responsibility. The text is available under CreativeCommons license (BY-NC-SA). More info on the terms of use and the author.