HTTP : HyperText Transfer Protocol

Sommaire du document

Introduction

Quand vous surfez sur des pages Web à la recherche d'informations ou simplement pour vous divertir, avez-vous bien observé la barre d'adresse de votre navigateur ?

L'adresse de la majorité des pages que vous visitez débute par les lettres suivantes :

http://

“HyperText Transfer Protocol”[3] [HTTP], acronyme de "“HyperText Transfer Protocol”[3] [HTTP]", est le protocole utilisé pour véhiculer votre demande depuis votre machine vers le serveur sur lequel se trouvent les informations désirées, et inversément du serveur vers votre machine.

Avant de continuer, une petite mise au point s'impose : “HyperText Transfer Protocol”[3] [HTTP] n'est pas HTML...

  • “HyperText Transfer Protocol”[3] [HTTP] est un protocole destiné à transférer l'information (au départ sous forme de texte).
  • HTML est un langage de présentation de l'information, qui permet entre autre l'utilisation de liens hypertexte.

Définition

HTTP [“HyperText Transfer Protocol”[3]].

HTTP est un des protocoles les plus utilisés lors des communications Web.
Les « navigateurs » (en anglais, “browsers”) utilisent des adresses normalisées (URL [“Uniform Ressource Locator”[7]]) dans la localisation de la ressource (généralement une page Web) à atteindre.
L'adresse URL est un format de codage universel représenté par une chaine de caractères ASCII.
Cette adresse se décompose de la manière suivante :

  • Nom du protocole :
    http://, ftp://, ldap://, News, Gopher, etc.
  • Nom du serveur :
    www.gaudry.be
  • Numéro de port :
    cette partie est facultative, il s'agit du numéro du service demandé.
    80 pour http, 20 ou 21 pour ftp, etc.
  • Le chemin d'accès à la ressource :
    permet de pointer sur le fichier demandé.

Serveurs HTTP


Les serveurs http les plus répendus sont IIS (Internet Information Server) sous Windows, et Apache dans le monde Unix.

Clients HTTP


Exemples de clients http (navigateurs) :
Statistiques des navigateurs Web pour 2003 :
Novembre 2003 : MSIE : 88% (-4%). Gecko : 7% (+5%).
  • MS Internet Explorer 6.x : 63%
  • MS Internet Explorer 5.x : 24%
  • Netscape : 1%
  • Autres Gecko : 6%
  • MS Internet Explorer 4.x : 1%
  • Opera : 1%

Classement des navigateurs par systèmes :
  • Navigateurs alternatifs sous PC :
    Mozilla Browser, Opera, Konqueror, K-Meleon, Compuserve, Phoenix (FireBird), etc.
  • Navigateurs alternatifs sour Mac :
    Apple Safari, AOL pour Mac OS, Camino, iCab, etc.
  • Navigateurs alternatifs sous Linux :
    Konqueror, SkipStone, Galeon, Epiphany, etc.
  • Navigateurs alternatifs sous FreeBSD :
    Beonex
  • En tout, 115 navigateurs différents, sous plusieurs versions (Evolt)

 

Les URI

Une est une adresse qui permet d'identifier une ressource Internet.

Par exemple, l'adresse complète de la page en cours est la suivante :

http://www.gaudry.be/glossaire/def-rf-http.html

Mais nous pouvons décomposer l'adresse en une série d'éléments :

  • http: est le protocole utilisé pour accéder à la ressource
  • www.gaudry.be est le nom de domaine qui permet d'éviter l'emploi d'une adresse IP pour localiser le serveur où sont stockées les informations.
  • /glossaire/ est le répertoire dans l'espace qui correspond au site sur le serveur.
  • def-rf-http est le nom du document
  • .html est l'extension du document

Remarques

  • Si vous introduisez l'adresse http://www.gaudry.be dans votre navigateur, sans préciser de nom de document à afficher, une page se présent à vous. Ceci est dû au fait que le serveur est paramétré pour utiliser une page index.html (ou avec l'extension php, php3, asp, htm, etc), ou encore default.htm si aucun document bien précis n'est demandé.
  • Si vous oubliez de spécifier le type de protocole à utiliser (“HyperText Transfer Protocol”[3] [HTTP], FTP, news, etc.), votre navigateur utilisera probablement “HyperText Transfer Protocol”[3] [HTTP] à votre place car il s'agit du protocole le plus utilisé avec les navigateurs.
  • La syntaxe peut comporter d'autres éléments, tels que le numéro de port. Exemple : http://10.190.192.31:80/index.asp

 

Généralités sur le protocole HTTP

  • “HyperText Transfer Protocol”[3] [HTTP] est utilisé par le World Wide Web depuis à peu près 1990.
  • La version actuelle du protocole est la version HTTP/1.1, mais HTTP/1.0 reste cependant fort répendu
  • Le protocole “HyperText Transfer Protocol”[3] [HTTP] est un protocole requête/réponse, ou encore client/serveur
  • Différents intermédiaires peuvent se présenter entre le client et le serveur :
    • Un proxy, qui se charge de reformater, puis de retransmettre la requête vers le serveur
    • Une « passerelle » (en anglais, “gateway”), qui effectue si nécessaire, la traduction entre les différents protocoles
    • Un tunnel, qui agit comme point relais entre deux connexions, sans interprêter ni modifier le message transporté
    • Le port TCP utilisé pour le protocole “HyperText Transfer Protocol”[3] [HTTP] est le port 80.
  • Le protocole “HyperText Transfer Protocol”[3] [HTTP] a été défini pour transmettre du texte en caractères ASCII (7 bits), et ne prévoyait pas de transmettre d'autres éléments. Il faudra donc penser à un moyen de coder l'information pour la transmettre, et un moyen de déterminer quel est le type d'information (MIME TYPE).

La spécification “HyperText Transfer Protocol”[3] [HTTP] paraît sous la forme de Requests for Comments (RFCs) :

  • RFC 1945 “HyperText Transfer Protocol”[3] [HTTP]/1.0
  • RFC 2616 (Mise à jour de RFC 2068) “HyperText Transfer Protocol”[3] [HTTP]/1.1

Comme le format des messages “HyperText Transfer Protocol”[3] [HTTP] similaire à celui utilisé dans la messagerie Internet, vous pouvez aussi consulter le RFC 1521.

 

Transaction HTTP

Les messages “HyperText Transfer Protocol”[3] [HTTP] sont lisibles pour un être humain, en anglais.

La pluspart des messages “HyperText Transfer Protocol”[3] [HTTP] comportent :

  • Une ligne de réponse ou de requête
  • Zéro ou plus lignes d'« en-tête » (en anglais, “header”)
  • Une ligne blanche (CR/LF)

 

HTTP/1.0

  • GET : commande qui permet d'envoyer par le biais de l'URL des données au serveur.
    Exemple : http://www.gaudry.be/glossaire/def.html?m=hypertexte
    Attention que la taille des données à transmettre est limitée par la taille des URL.
  • POST : commande qui permet d'envoyer des données au serveur, généralement par l'intermédiaire d'un formulaire. Les données ne sont pas visibles dans l'URL, et la taille maximum est beaucoup plus importante.
  • HEAD : commande qui permet de ne demander au serveur que l'en-tête, sans le document.

 

HTTP/1.1

“HyperText Transfer Protocol”[3] [HTTP]/1.1 propose quelques commandes supplémentaires, comme :

  • OPTIONS : commande qui permet de demander au serveur quelles sont les options disponibles.
  • TRACE : commande de débogage.
  • DELETE : commande qui permet de détruire un fichier sur le serveur.
  • PUT : commande qui permet d'écrire des fichiers sur le serveur.

Pour des raisons de sécurité, les commandes PUT et DELETE sont désactivées.

 

Réseaux sociaux

Vous pouvez modifier vos préférences dans votre profil pour ne plus afficher les interactions avec les réseaux sociaux sur ces pages.

 

Nuage de mots clés

7 mots clés dont 0 définis manuellement (plus d'information...).

Avertissement

Cette page ne possède pas encore de mots clés manuels, ceci est donc un exemple automatique (les niveaux de pertinence sont fictifs, mais les liens sont valables). Pour tester le nuage avec une page qui contient des mots définis manuellement, vous pouvez cliquer ici.

Vous pouvez modifier vos préférences dans votre profil pour ne plus afficher le nuage de mots clés.

 

Notes

  1.  toile d'araignée : correspond à “web » en anglais

  2.  Web : World Wide Web WWW est un acronyme récursif de World Wide Web, car les définitions de « toile d'araignée »[1]

  3. a,b,c,d,e,f,g,h,i,j,k,l,m,n,o,p,q,r,s,t,u,v,w,x,y,z,{,|,},~,,,,,, HyperText Transfer Protocol : correspond à « protocole de transfert de document hypertexte” en français

  4. a,b,c,d,e,f,g,h,i,j,k,l,m,n,o,p,q,r HTTP : “HyperText Transfer Protocol” (en français, « protocole de transfert de document hypertexte »)

  5. a,b Hyper Text Markup Language : correspond à « Langage de balisage d'hypertexte” en français

  6. a,b HTML : “Hyper Text Markup Language” (en français, « Langage de balisage d'hypertexte »)

  7. a,b,c,d,e Uniform Ressource Locator : correspond à « localisateur uniforme de ressource” en français

  8. a,b,c,d URL : “Uniform Ressource Locator” (en français, « localisateur uniforme de ressource »)

  9.  navigateurs : correspond à “browsers » en anglais

  10. a,b Uniform Resource Identifier : correspond à « dentifiant uniforme de ressource” en français

  11.  URI : “Uniform Resource Identifier” (en français, « dentifiant uniforme de ressource »)

  12.  File Transfer Protocol : correspond à « protocole de transfert de fichiers” en français

  13.  FTP : “File Transfer Protocol” (en français, « protocole de transfert de fichiers »)

  14.  passerelle : correspond à “gateway » en anglais

  15. a,b,c,d Request For Comment : correspond à « demande de commentaires” en français

  16. a,b,c,d RFC : “Request For Comment” (en français, « demande de commentaires ») Documents décrivant les standards utilisés sur Internet, qui ne sont publiés qu'àprès avoir été soumis aux remarques

  17.  en-tête : correspond à “header » en anglais

 

Astuce pour imprimer les couleurs des cellules de tableaux : http://www.gaudry.be/ast-rf-450.html
Aucun commentaire pour cette page

© Ce document issu de l′infobrol est enregistré sous le certificat Cyber PrInterDeposit Digital Numbertection. Enregistrement IDDN n° 5329-468
Document créé le 05/09/05 23:00, dernière modification le Vendredi 17 Juin 2011, 11:12
Source du document imprimé : http:///www.gaudry.be/reseaux-protocole-http.html
St.Gaudry©07.01.02
Outils (masquer)
||
Recherche (afficher)
Recherche :

Utilisateur (masquer)
Apparence (afficher)
Stats (afficher)
15838 documents
455 astuces.
550 niouzes.
3107 definitions.
447 membres.
8121 messages.

Document genere en :
0,09 seconde

Mises à jour :
Mises à jour du site
Citation (masquer)
Les hommes se donnent des dieux pour se rassurer puis leur inventent des légendes pour se faire peur!

Yoko Tsuno [La spirale du temps]
 
l'infobrol
Nous sommes le Mercredi 22 Novembre 2017, 17:37, toutes les heures sont au format GMT+1.00 Heure, heure d'hiver