Keine Cache-Version

Caching deaktiviert Standardeinstellung für diese Seite:aktiviert (code LNG204)
Wenn die Anzeige zu langsam ist, können Sie den Benutzermodus deaktivieren, um die zwischengespeicherte Version anzuzeigen.

[Gataca]

Album n°7 dans la série Sharko et Henebelle

Couverture de l'album [Gataca]
[Gataca]

Gataca est un roman policier écrit par Franck Thilliez paru en  aux éditions Fleuve.

Quel lien entre onze psychopathes gauchers et l'homme de Cro-Magnon ? Alors que Lucie Henebelle peine à se remettre de ses traumatismes, l'ex-commissaire Sharko se voit relégué à des enquêtes de seconde zone. Telle la découverte du corps de cette jeune scientifique, battue à mort par un grand singe. À nouveau réunis pour le pire, les deux flics plongent aux origines de la violence, là où le génome humain détermine son avenir : l'extinction. Bienvenue à GATACA

Cette plongée dans l'univers de la génétique reste haletante de bout en bout.
20 minutes

Vous aviez aimé Le Syndrome [E]? Voici la suite, magistrale.
Femmes d'aujourd'hui

Editeur, Quatrième de couverture

Présentation

Ce neuvième roman de Frank Thilliez est la suite du roman Le syndrome [E] avec les personnages de Franck Sharko et Lucie Henebelle. Il fait partie d'un diptyque sur la violence, étudiant sa propagation au fil des générations, qu'elle soit transmise génétiquement ou par un environnement culturel.

Épigraphes

Le roman débute par une citation de Richard Dawkins, Les organismes vivants ont existé sur Terre, sans jamais savoir pourquoi, depuis plus de trois milliards d'années, avant que la vérité ne saute finalement à l'esprit de l'un d'eux  ; et un extrait du roman Le Nom de la rose d’Umberto Eco : La science ne consiste pas seulement à savoir ce qu'on doit ou peut faire, mais aussi à savoir ce qu'on pourrait faire quand bien même on ne doit pas le faire.  .

Début de l'intrigue

Lucie Henebelle a quitté la police, mais va aider Franck Sharko à enquêter sur l'homicide d'une étudiante en biologie. En préparant sa thèse, cette étudiante avait visité en prison plusieurs assassins pour les interroger et l'un d'eux est ensuite retrouvé mort dans d'étranges circonstances. Et ce n'est pas n'importe quel assassin, Lucie Henebelle l'a déjà croisé dans une précédente affaire sensible.

Personnages principaux

  • Lucie Henebelle  : Démissionnaire de la PJ de Lille,
  • Franck Sharko  : Commissaire rétrogradé lieutenant au 36 quai des orfèvres,
  • Nicolas Bellanger  : Chef de groupe au 36, nouveau chef de Sharko,
  • Jacques Levallois  : Lieutenant, collègue de Sharko au 36,
  • Pascal Robillard  : Lieutenant, collègue de Sharko au 36,
  • Eva Louts  : chercheuse tuée au centre de primatologie où elle étudiait,
  • Napoléon Chimaux  : Anthropologue.

Éléments contextuels

Dans le roman, le chimpanzé Shery a appris la langue des signes, comme cela a été testé réellement lors d’expériences scientifiques avec des primates.

Source: Wikipedia ()

En BD

Couverture de l'album Gataca Philéas
Gataca
Philéas

les personnages de l'album

Ligne du temps pour [Gataca]

Il y a actuellement 151i évènements affichés dans cette partie de la chronologie, 242i pour cette série (2.316i dans la chronologie complète).

Flag Bordeaux
#1

Naissance de Stéphane Terney.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.28
Flag Bordeaux
#2

Stéphane Terney participe, à quatorze ans, aux championnats régionaux d’Aquitaine sur la distance du dix kilomètres, enchaîne les compétitions, mais ne parvient jamais à se classer dans le trio de tête.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.28
Flag Bordeaux
#3

Stéphane Terney tourne le dos aux études et se retrouve, à seize ans, enrôlé dans le 57e régiment d’infanterie, qui dispose d’une excellente équipe de coureurs de fond. Terney s’explose dans la course, obtient des résultats, satisfait ses supérieurs, mais on lui impose, en parallèle, une formation d’infirmier militaire.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.28
Flag Oran
#4

Terney est envoyé de l’autre côté de la Méditerranée,où la guerre d’Algérie fait rage. Cela se passe dans la grande ville d’Oran, au nord-ouest du pays. Là-bas, l’infiltration du FLN et de l’OAS dans la population provoque des flambées de violence. Enlèvements, attentats, l’épouvante règne dans les quartiers musulmans et européens. Sur place, Terney s’occupe des blessés, les soigne comme il peut. Les bras arrachés par des explosions ne se comptent plus, la terreur est omniprésente et le jeune infirmier, pas du tout habitué à côtoyer la violence, peine à s’y accoutumer. Des gens gémissent et pleurent dans ses bras.

Choix de date J’ai choisi la date de début la plus probable selon le livre. Il entre dans le 57e régiment d’infanterie à 16 ans (1961), et c’est à partir du 20 juillet que les attentats par l’O.A.S. se multiplient. Pour la date de fin de cette période, elle est clairement indiquée dans le livre.
Guerre d’Algérie Le 8 juillet 1961, la 2e Division Légère d’Infanterie regagne la métropole après son retrait d’Algérie. Le désengagement est commencé, et les garnisons se recentrent autour des villes. Le maintien de l’ordre dans les villes est confié aux gendarmes et aux C.R.S., les appelés ne devant plus participer à ces opérations.
Le 20 juillet à Lugrin de nouvelles négociations durent 8 jours, sans succès.
Les attentats se multiplient (O.A.S. contre les musulmans, F.L.N. contre les Européens, O.A.S. contre gendarmes et C.R.S., A.L.N. contre les troupes françaises), l’Algérie glisse vers l’anarchie entre embuscades, mitraillages, assassinats. Le 16 août, le commandement relance les opérations militaires contre les maquis de l’A.L.N..
A Alger et à Oran, la troupe doit à nouveau maintenir l’ordre, avec les gendarmes et les C.R.S. venus de métropole. Des incidents éclatent à Blida, à Baraki, entrainant des morts et des blessés.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.28Von bis
Flag Oran
#5

Des civils équipés d’armes de poing et de couteaux se ruent sur les immeubles des Européens, enfoncent les portes des appartements, ouvrent le feu dans les restaurants, arrêtent, enlèvent, égorgent, au hasard des rencontres. Pendaisons à des crocs de boucher, mutilations, énucléations, l’horreur n’a plus de limites. À cause des accords de paix, les soldats français tardent à intervenir. Lorsque Terney débarque dans les rues, il a l’impression de sombrer dans un autre monde.

Plus d’infos...

Deux images le marquent dans sa chair même. La première est celle d’un type assis contre un mur, bien vivant, qui tient ses boyaux dans les mains avec un sourire. La folie et la mort le guettent.

La seconde image… Terney, trousse de secours en main, avance avec la troupe. Claquement de chaussures Rangers au milieu des rues mortes. Soudain, des cris aigus, presque imperceptibles, proviennent de l’intérieur d’une habitation. L’infirmier pense d’abord à un chat, puis réalise qu’il doit s’agir d’un nouveau-né. Il pousse la porte. Ses chaussures baignent dans un sang noir et épais. Face à lui, au sol, il découvre une civile décédée, complètement nue et mutilée. Un bébé hurle entre ses jambes, sur le carrelage, dans une flaque blanchâtre. L’enfant est encore relié par le cordon ombilical à sa mère. Avec un hurlement, Terney se précipite et coupe ce lien de vie avec une paire de ciseaux. Le bébé gluant et ensanglanté se tait brutalement et meurt dans la minute. Des soldats retrouvent Terney figé dans un coin, l’enfant mort serré contre lui.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.28Von bis
Flag Bordeaux
#6

Une semaine après les évènements du le 5 juillet 1962 en Algérie, Terney est en France, libéré de ses obligations militaires. La cause ? Trop grande fragilité psychologique.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.28
Flag Amazonas
#7

A 23 ans, Chimaux découvre la tribu des Ururu dans l’une des zones les plus reculées et inexplorées de l’Amazonie.

Différences entre le livre et la BD Dans la BD (p69-70), il s’agit du peuple Akutu, et qui est découvert dans les années ’70 seulement.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.45
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p70
Flag AmazonasFlag Vémars
#8

Entre 1964 et 1965, Chimaux le monde pour faire part de sa découverte des Ururu. Il publie un livre intitulé Comment j’ai découvert les Ururu, le peuple féroce…. Il y parle de son incroyable expédition, de toutes les fois où il a failli mourir, de l’horreur de sa première rencontre avec ceux qu’il qualifie comme « le dernier groupe vivant issu de l’âge de pierre ». Il se rend dans les universités, les instituts de recherche avec ses photos, ses ossements. De nombreux scientifiques sont intéressés par ses découvertes.

Que ce soit dans son livre ou ses voyages, jamais, jamais Napoléon ne dévoile l’endroit où vivent les Ururu en Amazonie, si bien que personne n’est capable de lui « voler » son peuple. Lui seul, ainsi que son équipe d’expédition, des marginaux, des chercheurs d’or qu’il protège jalousement, sont capables de retrouver leurs traces…

Plus d’infos sur les Ururu

Il fait clairement passer ce peuple pour une relique vivante de la culture préhistorique, un peuple d’une violence inouïe. Il raconte « J’ai en face de moi un tableau incroyable de ce à quoi pouvait ressembler la vie pendant une bonne partie de la préhistoire. »

Dans son ouvrage, Napoléon Chimaux n’est pas tendre avec les Ururu. Il les décrit comme un peuple sanguinaire, une horde de tueurs qui ne cesse de livrer des guerres tribales. La plupart des individus sont jeunes, puissants, agressifs. Ils pratiquent des rites d’une grande barbarie, avec, à la clé, une mort affreuse. Chimaux décrit avec beaucoup d’emphase leur violence extrême, la manière très archaïque et directe dont ils tuent, et ce dès le plus jeune âge.

Il dresse un parallèle étroit entre la structure des Ururu et celles de nombreux primates. Comme pour les troupes de babouins, les villages se scindent en deux dès qu’ils dépassent une certaine taille. Selon Chimaux, les « Féroces » ressemblent à ces singes : des primates amazoniens dont la parfaite amoralité fait du meurtre et des rites sanguinaires des idéaux tribaux.


En réalité, Chimiaux  découvre que la violence des Ururu n’existe pas, parce qu’elle n’a pas le temps de s’exprimer : les adultes mâles se sacrifient aux premiers symptômes de déséquilibres, de visions inversées. il invente de toute part leur violence qu’il porte d’université en université afin que cette tribu effraie autant qu’elle fascine, afin que personne ne vienne interférer.

Différences entre le livre et la BD Dans la BD (p70), il s’agit du peuple Akutu, et le livre est publié dans les années ’80 seulement.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.45, ch.57
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p69-73, 88
um den oder 1965
Flag Paris
#9

À dix-neuf ans, Terney ne voit plus le monde de la même façon. Il veut étudier et devenir médecin. Il fait de brillantes études à Paris et se spécialise en gynécologie obstétrique. Il veut suivre des grossesses et faire naître des bébés.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.28
Flag AmazonasFlag Ile-de-France
#10

Chimaux est revenu du Brésil, il a écrit son livre, et il parcourt les instituts d’anthropologie, avec ses ossements d’Ururu. Il fait appel au laboratoire de Noland pour analyser quelques échantillons de sang de la tribu Ururu qu’il a découvert, afin de juger, au départ, de leur état de santé. Il n’y a là aucune mauvaise intention, cela se fait systématiquement à chaque découverte d’un nouveau peuple.

Il choisit le laboratoire de Noland car il apprécie son travail sur les gènes et partage ses idées d’eugénisme, et est comme lui contre ce qu’il considère une gérontocratie.

Différences entre le livre et la BD Dans la BD (p98), la femme de Nolan dit à Sharko que son mari et Chimaux se connaissent depuis leurs études de médecine dans la même école.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.57
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p71
Flag Amazonas
#11

Chimaux emmène Noland là où personne n’était jamais allé, pour qu’il voie de ses propres yeux ses grands Indiens blancs.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.57Nach
Flag Amazonas
#12

Ne sachant pas que la tribu est porteuse d’un rétrovirus qui existe depuis la période préhistorique, Chimaux et Noland ont des théories différentes; Chimaux, pur darwiniste, est d’avis que c’est la culture Ururu qui modifie l’ADN, alors que Noland est persuadé que c’est l’ADN des Ururu qui a modifié leur culture. Noland a alors l’idée de confronter leurs deux théories, et élabore un plan.

Dans la tribu amazonienne des Ururu, Chimaux revient avec le virus de la rougeole dans son sac. Porteur d’une telle arme de destruction, l’anthropologue s’impose comme l’être capable d’anéantir sans même rien toucher. Un dieu, un sorcier, un diable… Dès lors, les Ururu le vénèrent tout autant qu’ils le craignent.

Noland filme les corps décimés sur une cassette vidéo portant le nom Phénix n° 1.

Phénix 1 Le choix du nom est dû au fait que la mère doit mourir pour mettre au monde le fils, comme l’oiseau qui renait de ses cendres. plus tard, Terney donnera ce nom au rétrovirus Gataca.

Ensuite, Chimaux disparaît brusquement de la civilisation. D’après les gens de son village natal (Vémars), il ne revient dans sa maison que de temps à autre, juste quelques jours. Il vit dans le plus gros village des Ururu, où apparemment, il règne en maître sur l’ensemble du peuple.

L’endroit où vivent les Ururu devient plus ou moins connu quarante ans plus tard (dans les alentours du haut rio Negro), mais ceux qui se hasardent alors dans ces régions pour tenter d’étudier les Ururu se font chasser à la manière forte, avec un message pour le moins direct de Napoléon Chimaux : « Ne revenez plus jamais ici. »

Différences entre le livre et la BD Dans la BD (p67) le film est tourné le 12 juin 1987.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.34, ch.45, ch.57
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p71-72, 91, 98
Flag Venezuela
#13

Chimaux est intercepté au Venezuela avec une cargaison d’éprouvettes venant de France, qu’il comptait sois disant utiliser pour recueillir des échantillons de sang des Ururu. Il n’a aucune autorisation d’une quelconque commission de surveillance scientifique, aucun papier. Il prétend vouloir prélever le sang pour aider ses Indiens, afin d’étudier les différentes formes de malaria qui infestaient la région. Ça fait du bruit mais Chimaux s’en sort, certainement en glissant quelques billets dans les bonnes poches et aussi grâce à l’aura que son père avait laissée dans le pays.

En réalité, c’est pour réaliser le plan de Noland que Chimaux veut emporter ces éprouvettes au Brésil pour ramener en France les spermatozoïdes congelés des Ururu dans de petits conteneurs cryogéniques afin d’inséminer des femmes françaises pour confronter leurs théories dur l’inné ou l’acquis, la culture ou les gènes.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.45, ch.57

Gataca, 1ère insémination réussie

Flag Frankreich
#14

Chimaux fournit le produit séminal d’un Indien Ururu intolérant au lactose, colossal, violent, contenant l’ADN du rétrovirus de la violence, une horreur destinée à se propager de génération en génération.
Geneviève Noland est inséminée avec cet échantillon, probablement à son insu, dans la plan machiavélique de son mari.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.56
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p99
Zwischen und 1968
Flag Paris
#15

Geneviève Noland donne naissance à une fille, Jeanne.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.56, ch.57
Flag Frankreich
#16

Noland tente d’inséminer plusieurs dizaines de femmes, mais les taux d’échecs sont énormes. Ce sont encore balbutiements de la technique, et peut-être que les spermatozoïdes supportent mal la cryogénisation et le transport depuis le Brésil vers la France.

Pensant alors à un problème immunologique, quelque chose en rapport avec le système immunitaire, les échanges mères-fœtus durant la grossesse, Noland se tourne vers Terney qui connait sur le bout des doigts l’ADN et les mécanismes de la procréation. Terney découvre le rétrovirus dont les Ururu sont porteurs dans leur ADN.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.57
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p99
Flag Vincennes
#17

Stéphane Terney épouse Gaëlle Lecoupet.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.28
Flag Paris
#18

Dès 1982 – Terney a trente-sept ans – il devient l’un des référents mondial de la pré-éclampsie, une hypertension artérielle gravidique qui touche les mères pendant leur grossesse.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.28
Flag Vincennes
#19

Terney commence à avoir des rendez-vous secrets. Il prétend à sa femme être à son club de bridge, mais elle découvre le mensonge et pense à une maîtresse; elle se met alors à le surveiller. Elle découvre qu’il ne voit pas une femme, mais deux hommes. Des individus qu’il rencontre plusieurs fois par mois dans les tribunes de l’hippodrome de Vincennes, ville où ils vivent. Ils lui remettent des cassettes video.

Terney devient de plus en plus paranoïaque et interdit à quiconque d’entrer dans son bureau, même en sa présence.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.33
La trilogie de la violence, T2 (Gataca)
um den
Flag Vincennes
#20

Les réunions sont nombreuses entre Terney, Chimaux et Noland. Terney se renferme sur lui-même, devient secret et mystérieux. Ensuite, on constate la remise de plusieurs cassettes vidéo par les deux hommes à Terney.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.38
La trilogie de la violence, T2 (Gataca)
Von bis

Gataca, 2ème insémination réussie

Flag Reims
#21

Amanda Potier tombe enceinte. Son gynécologue est le docteur Grayet. En réalité elle est inséminée à son insu par Noland avec la complicité de Chimaux qui fournit le produit séminal d’un Indien Ururu.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.28, ch.31
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p99
Flag Vincennes
#22

Un jour ou Terney est absent pour la journée, sa femme appelle un serrurier, pour qu’il ouvre discrètement le bureau. Au fond de la pièce, il y a une grosse armoire de métal, verrouillée elle aussi, que Terney avait achetée quelques mois plus tôt. Le serrurier gâche le travail et arrive à ouvrir le premier tiroir mais en la massacrant. Il contient ne cassette vidéo avec une étiquette mentionnant Phénix n° 1. Gaëlle en fait une copie. C’est la vidéo tournée dans la tribu des Ururu découverte par Chimaux.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.33
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p57

Divorce de Terney

Flag Vincennes
#23

Quand Terney rentre, il constate que non seulement sa femme a pénétré dans son bureau, mais qu’en plus elle a fouillé dans son armoire. Elle lui demande des explications sur le film ignoble et sur les hommes mystérieux, qu’il rencontre secrètement depuis plusieurs mois. Ce jour-là, tout explose entre eux.

Terney disparait plusieurs jours, avec tous ses secrets, ses papiers, ses cassettes, sans aucune explication, sans en dire davantage à sa femme. Quand il revient, il annonce qu’il part pour Reims et qu’il demande le divorce.

Officiellement, le motif sera le déménagement et le fait que, Gaëlle Lecoupet, avocate au barreau de Paris, ne peut le suivre en province sans compromettre ses chances de carrière.

Différences entre la BD et le livre Dans la BD, ce sont l’idéologie eugéniste de Terney(p55), ainsi que son rapprochement avec Amanda sa patiente et l’acquisition des toiles de placenta (p56), que sa femme ne peut supporter qui est la cause de divorce.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.36
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p55
Flag Reims
#24

Stéphane Terney prend la tête du département de gynécologie obstétrique de l’hôpital de la Colombe à Reims, où il exerce jusqu’en 1990.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.28
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p52
Flag Reims
#25

Stéphane Terney se rapproche d’Amanda, car il a appris par Noland que ce dernier l’a inséminée dans le cadre de ses recherches sur les Ururu. Il lui achète quelques-unes de ses œuvres lors d’un vernissage, pour la soutenir, l’encourager. Elle semble l’aimer beaucoup. Il lui commande alors des peintures. Des dessins en rapport avec l’ADN et la naissance, qu’il voulait pour décorer sa maison, des œuvres étranges représentant son propre placenta hypervascularisé.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.24, ch.31
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p54-56
Flag Reims
#26

Le docteur Grayet démissionne subitement à trois ans seulement de sa retraite. Le docteur Terney pose immédiatement sa candidature, et prend en charge le suivi de la grossesse d’Amanda Potier.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.31
Flag Reims
#27

Amanda Potier est hospitalisée en obstétrique, prise en charge dès son arrivée à l’hôpital parle docteur Terney, son gynécologue qui la suit depuis son cinquième mois de grossesse. Terney a établi un diagnostic de pré-éclampsie.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.30
Flag Reims
#28

Grégory Carnot nait sous X. La mère de Grégory Carnot meurt sur la table d’accouchement, d’une hémorragie cataclysmique.

Le nom de l’enfant est en réalité choisi par Terney, Grégory Arthur TAnael CArnot, ou G A TA CA, signature des bases du rétrovirus.

Différences entre la BD et le livre Dans la BD, cet évènement se déroule le 4 janvier 1997.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.28, ch.57
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p52, 54, 99

Décès de Jeanne Lambert

Flag Sydney
#29

Jeanne donne naissance à son second enfant, Félix, mais elle meurt d’une pré-éclampsie qui entraine une hémorragie interne irréparable.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.44
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p75, 99
Flag ReimsFlag Neuilly-sur-Seine
#30

Terney  quitte Reims et revient à Paris, où il se marie encore et divorce à plusieurs reprises. Il exerce dans une clinique de Neuilly, poursuit ses recherches sur la pré-éclampsie, se spécialise davantage en immunologie, laissant en arrière-plan l’obstétrique.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.28
Flag Fontainebleau
#31

Félix Lambert est photographié pour constituer sa fiche d’élève à l’école de la Victoire, à Fontainebleau. 

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.32
Flag Amazonas
#32

Un anthropologue millionnaire, un peu excentrique, veut tenter sa chance et approcher les Ururu. Il embauche un jeune guide, Pedro, mais quelques heures après qu’ils débarquent, Chimaux et les Ururu s’apprêtent à les tuer.

Finalement Chimaux se rend compte qu’il avait davantage à y gagner en les laissant en vie qu’en les massacrant. Il décide de se servir de tous les guides qui se présenteront, comme des messagers. Le but est de laisser tous les curieux, les scientifiques, les spécialistes qui le souhaitent, approcher de la frontière du territoire des Ururu, puis de les effrayer, les menacer, et de manière aléatoire les blesser.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.53um den
Flag Reims
#33

Pierrette Solène quitte l’hôpital de la Colombe pour prendre sa retraite.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.31
Flag Frankreich
#34

Depuis que Terney a repéré le rétrovirus, Noland parle d’un projet de grande envergure. Il ne s’agit plus de quelques morts cette fois, mais bien de réinjecter un virus vivant dans le patrimoine génétique de l’humanité. Un sida puissance dix, censé faire le grand ménage, au profit de ses idées eugénistes et contre ce qu’il considère comme la gérontocratie.

Chimaux s’oppose à Noland (soit il a perdu ses convictions, soit en prenant conscience de l’horreur de la mise en application de ces principes). Noland tente alors de le tuer d’un coup de couteau dans l’aine gauche. La prostituée avec qui il dort cette nuit-là surprend l’assassin au moment où ce dernier intervient. Cela sauve la vie de Chimaux. Le tueur prend la fuite. L’artère iliaque est à peine touchée.

Après cette tentative de meurtre, Chimaux repart dans la jungle pour toujours.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.45
Flag Paris
#35

Terney, ayant appris les capacités de Daniel pour l’analyse des grands ensembles de lettres et de chiffres, veut le rencontrer dans le centre dirigé par Audebert. Terney souhaite d’écrire un livre sur l’ADN (en réalité il utilise la mémoire de Daniel pour stocker la séquence du rétrovirus des Ururu). Un livre où il serait question de chiffres, de statistiques. Il affirme que Daniel serait peut-être capable de détecter des choses dans la molécule, et ainsi, de l’aider.

Daniel commence le travail, à raison de dix heures par jour pendant lesquelles il écrit cent mille lettres environ. Ça fait cinquante pages quotidiennes.

Différences entre le livre et la BD Dans la BD, Daniel est le fils de Terney. Ce n’est pas lui qui écrit le code des profils ADN, mais ils sont stockés dans une clé USB que Terney a ingéré (p51) avant de se faire assassiner.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.26
Flag Ile-de-France
#36

Terney publie son livre La Clé et le Cadenas, avec l’aide d’un jeune autiste (Daniel). Terney y cache sept profils génétiques. Carnot, Lambert… Et cinq autres qui présentent les mêmes caractéristiques morphologiques et génétiques. Sept individus gauchers, grands, forts, et jeunes. Intolérants au lactose. En proie à une violence extrême et subite dans leur vie de jeune adulte.

Différences entre le livre et la BD Dans la BD, Daniel est le fils de Terney. Ce n’est pas lui qui écrit le code des profils ADN, mais ils sont stockés dans une clé USB que Terney a ingéré (p51) avant de se faire assassiner.
Dans la BD, Daniel tient le livre écrit par "son père", dont on voit clairement la couverture.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.38
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p45
Flag Ile-de-France
#37

Éva débute son travail de recherche pour sa thèse sur les grands principes de l’Évolution biologique. 

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.4
Flag Amazonas
#38

En pleine jungle amazonienne, Napoléon Chimaux est pris en photo à la sauvette, au téléobjectif. Il ne regarde pas le photographe. Il est au bord d’un cours d’eau, grimé et vêtu de vêtements kaki comme ceux des militaires. Malgré sa soixantaine d’années, ses cheveux sont d’un brun intense, son visage parait fin et poli comme l’acier. Chimaux, qui a aujourd’hui soixante-huit ans, en parait dix de moins. Il a quelque chose de noir et indéfinissable dans le regard.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.45
Flag Les Sables-d'Olonne
#39

Carnot tue Clara dans sa voiture à une centaine de mètres de la plage de seize coups de couteau, avec une violence démentielle, et ensuite, il roule calmement plus de cent kilomètres pour l’abandonner dans la forêt. Il verse de l’essence, il allume, il regarde de longues minutes.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.5
Flag Pays-de-la-Loire
#40

Le corps d’une fillette est découvert carbonisé dans une forêt.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.49
Flag LilleFlag NiortFlag Poitiers
#41

Le corps méconnaissable d’une fillette – âge estimé entre sept et dix ans – est recueilli à proximité d’une route départementale, entre Niort et Poitiers et arrive à l’IML à 18h32. Dès que la nouvelle parvient à la brigade criminelle lilloise, Henebelle fonce 500Km en voiture pour aller voir le corps, en espérant qu’il ne s’agisse pas de celui d’une de ses filles.

Elle ne remarque pas Sharko dans sa voiture sur le parking de l’IML. Il fait finalement demi-tour et retourne vers Paris.

Henebelle rentre ensuite chez elle vers 3h du matin où l’attend sa mère, afin de prélever son propre ADN pour le comparer avec celui de la victime pour savoir s’il s’agit d’une de ses filles.

Choix de dates dans la BD Dans la BD le syndrome E, la date du 19 juillet est utilisée pour l’enlèvement, mais Thilliez le situe fin juillet ou début août, car dans le prologue de gataca on est en août, 5 jours après l’enlèvement.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) prologue
Flag L'Hay-les-Roses
#42

Le téléphone de Sharko sonne en pleine nuit, il ne dort pas. C’est un appel du laboratoire de la police scientifique de Poitiers : Les résultats sont formels. Les examens comparatifs de l’ADN de Lucie Henebelle et de la victime brûlée dans les bois sont positifs. Il s’agit donc soit de Clara, soit de Juliette Henebelle, mais nous n’avons aucun moyen d’en savoir plus pour le moment. Je suis désolé

On apprendra plus tard qu’il s’agit du corps de Clara.

Choix de dates

Dans le livre, Thilliez écrit, Un an et seize jours plus tôt, à la minute près, son téléphone avait sonné à propos du verdict ADN du cadavre d’une des filles d’Henebelle, juste avant que Franck soit réveillé par Bellanger Le lundi 6 septembre, son téléphone sonna à 7 h 22.

Chapitre 49 on peut lire On retrouve un premier corps cinq jours plus tard dans les bois, carbonisé, 5 jours donc après l’enlèvement, ce qui donne le 24 juillet; un mois pour avoir les rapports ADN, ça peut coller.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.1
Flag Ile-de-France
#43

Éva change le sujet de sa thèse, au départ les grands principes de l’Évolution biologique, puis la latéralité chez les grands singes : comprendre pourquoi, chez l’homme par exemple, la majorité des individus est droitière, et non gauchère.

Son directeur de thèse est Olivier Solers.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.4, ch.22Fin de l’été
Flag Frankreich
#44

7 jours après la découverte du corps de Clara, Lucie participe à l’intervention pour arrêter Carnot. Elle découvre le corps carbonisé sur le sol – celui de Juliette – et s’effondre.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.47
Flag Frankreich
#45

Après la découverte du corps de Juliette, Lucie se réveille deux jours plus tard dans un hôpital. Son esprit a éclaté en morceaux. Amnésie partielle due au choc psychique, entre autres maux… Dans la tête de Lucie, Juliette revient les jours qui suivent le drame. Juliette devient une hallucination. Un petit fantôme, que seule Lucie voyait à certains moments, quand son esprit voulait se rappeler. Dans sa chambre d’enfant, près des écoles, en promenade à ses côtés.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.22
Flag Vivonne
#46

Grégory Carnot est incarcéré au centre pénitentiaire de Vivonne.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.17
Flag Lyon
#47

Découverte par des alpinistes italiens d’une cavité mise à jour par la fonte drastique des glaces; une grotte qui n’avait pas vu la lumière du jour depuis trente mille ans. A l’intérieur, quatre corps incroyablement momifiés et préservés par les températures glaciales; un homme de Cro-Magnon et une famille de Neandertal. Ils y découvrent aussi des peintures de mains épaisses, effrayantes, décalquées aux pigments rouges et ocre; des mains droites. Sur une autre paroi, une fresque rupestre représentait un troupeau d’aurochs. Douze animaux galopant, aux tons rouges, noirs, jaunes, qui semblaient fuir un hypothétique chasseur. Le trait était net, précis, loin de l’archaïsme souvent associé à ces hommes préhistoriques. Les aurochs avaient été peints à l’envers.

L’homme de Cro-Magnon, gaucher, a massacré une famille complète, et est l’auteur des dessins à l’envers sur les parois de la grotte.

Les momies, les restes de vêtements, les outils sont précautionneusement emballés, hélitreuillés, dans les conditions d’hygiène et de température les plus strictes. Puis ils sont transportés dans le laboratoire de paléogénétique de l’ENSL (au LBMC puis à l’IGFL), pour des analyses.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.17, ch.48
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p25-27
Flag Ile-de-France
#48

Éva Louts, elle-même gauchère, voit la photo du combat d’escrime dans sa chambre, et constate que son adversaire est gauchère, elle aussi. S’agit-il d’une coïncidence ou d’autre chose ? Intriguée, l’étudiante creuse la piste des sports, et remarque un nombre disproportionné de gauchers par rapport à ses fameux 10 %, dans les disciplines très interactives. Pourquoi ? Et pourquoi plus les adversaires s’éloignent, plus le nombre de gauchers diminue ? Elle en déduit que le fait d’être gaucher n’est pas lié au type de sport, mais à la proximité des adversaires.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.22
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p13
Frühling
Flag Frankreich
#49

Au tout début de ses recherches, Éva livrait les informations régulièrement à son directeur, Olivier Solers. Puis vers juin les remontées de données se font plus rares.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.4
Flag Frankreich
#50

Terney apprend la découverte de Cro-Magnon dans la grotte. Un individu isolé qui avait massacré des Neandertal… Le dessin inversé… Il y a là l’expression de la forme originelle d’un virus dont seulement trois personnes au monde connaissent l’existence, Noland, Chimaux et lui, et sur lequel ils planchent depuis des années.

Il s’arrange pour subtiliser la momie et son génome, afin que personne ne puisse découvrir l’existence du rétrovirus. Il s’offre alors les services de Fécamp et Chouart (mais aussi de Kevin dans la BD).

Différence entre la BD et le livre Dans la BD, les motivations du vol sont différentes; Noland et Terney organisent le vol car ils pensaient pouvoir s’en servir pour avancer encore plus dans leurs recherches (p100).
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.57
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p100
Flag Lyon
#51

6 mois après avoir reçu les momies, l’IGFL est victime d’un vol. Fécamp est agressé et son badge est utilisé pour voler la momie du Cro-Magnon, ainsi que tous les résultats du séquençage de son génome.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.19
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p27, 31-34
Flag ParisFlag Ciudad Juarez
#52

Éva Louts prend un vol en classe économique pour l’aéroport international Abraham González dans la ville la plus violente du Mexique, Ciudad Juárez.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.10, ch.22
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p14
Flag ParisFlag Ciudad Juarez
#53

Eva Louts revient du Mexique.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.10
Flag Frankreich
#54

Solers, le directeur de thèse d’Éva s’inquiète. À partir de mi-juillet, Elle refuse de faire remonter la moindre information à son laboratoire, elle dissimule l’essence de ses travaux, allant de promesse en promesse sur une future conférence, et garantissant du « lourd » si ses investigations portaient leurs fruits.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.4
Flag ManausFlag Paris
#55

Eva Louts s’envole de Paris-Orly vers Manaus où elle effectue un important retrait d’argent.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.10, ch.22
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p14
Flag Manaus
#56

Eva Louts quitte Manaus pour s’enfoncer dans la jungle, à la recherche de la tribu des Ururu de Chimaux. Le retrait d’argent effectué à Manaus sert à financer une expédition d’une semaine.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.36
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p81
Flag Amazonas
#57

Éva part probablement à huit cents kilomètres au nord de la capitale, en direction de la frontière vénézuélienne. Elle a assurément pris l’avion de Manaus jusque São Gabriel da Cachoeira, la dernière ville avant nulle part. C’est un trajet emprunté par les touristes qui partent en trek vers le Pico da Neblina, la plus haute montagne brésilienne. De São Gabriel, elle a certainement eu les autorisations via un tour-opérateur par la FUNAI, la Fondation nationale de l’Indien, pour être en règle pour traverser les territoires indigènes qui longent le rio Negro. Elle a certainement trouvé un guide avec qui elle a passé une journée de bateau, et une autre de marche pour atteindre le territoire des Ururu et Chimaux.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.45
Flag Amazonas
#58

Éva parvient à rencontrer Chimaux, et pour la première fois (voir détails) il autorise quelqu’un à entrer sur ses terres. Pedro et son équipe, l’attendent à leur campement, en dehors du territoire Ururu.

Éva passe 3 jours avec Chimaux qui désire savoir si les hypothèses de Terney et de Noland se confirment. Il se sert d’Éva comme d’un agent de renseignement car il a peur de retourner en France après sa tentative d’assassinat en 2004. Il lui demande de faire le tour des prisons, d’y rechercher des gauchers violents, entre vingt et trente ans, présentant des symptômes de perte d’équilibre. Elle doit juste lui ramener une liste de noms et des photo.

A son retour au campement, elle confie à Pedro confié qu’elle reviendrait et le recontacterait le moment venu.

Détails - première visite En réalité, Eva n’est pas la première à rencontrer les Ururu; Chimaux avait déjà emmené Noland les voir vers 1965.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.45, ch.53, ch.55
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p81, 90, 92
Flag ManausFlag Paris
#59

Eva Louts revient de Manaus. 

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.10
Flag Frankreich
#60

Dès son retour du Brésil, Louts demande des autorisations pour rencontrer des criminels violents, tous gauchers.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.22
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p14
Flag Meudon
#61

Éva Louts, étudiante en biologie évolutive à l’université de Jussieu, commence à travailler au Centre de primatologie de Meudon. 

Elle débute son travail tous les jours après 17h (avant 17h elle travaille sur ses recherches pour sa thèse, puis à partir du 13 août elle visite des prisonniers gauchers).

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.2
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p11
Flag Frankreich
#62

Éva rencontre son premier prisonnier.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.22
Flag Vivonne
#63

Éva rend visite à Carnot à la prison de Vivonne. Elle découvre que ce dernier a réalisé une peinture à l’envers sur les murs de sa cellule. Elle se souvient alors avoir lu un article scientifique et remarqué un dessin inversé d’une fresque d’aurochs, réalisée dans une grotte préhistorique.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.9, ch.25
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p15
#64

La carte bancaire d’Éva Louts est utilisée dans un distributeur de Montaimont, Montant de deux cents euros à 21 h 34, en date du samedi 28 août 2010.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.10, ch.13
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p14
#65

Sur les conseils de le réceptionniste des Dix Marmottes (seul hôtel de Montaimont), Eva rencontre Marc Castel qui la conduit près du col du Soufre, sur la zone d’accumulation du glacier, dans, une grotte découverte six mois auparavant. Elle découvre la fresque peinte à l’envers, comme dans la cellule de Carnot. 

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.17
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p25
Flag Frankreich
#66

Entre le  , Terney appelle Noland, paniqué, et il lui parle d’une étudiante qui fourre son nez dans des histoires de gauchers, de violence. Éva Louts… Noland enquête sur elle, et apprend qu’elle s’était rendue en Amazonie; il fait le lien avec Chimaux. Il décide de faire le ménage.

Choix de date J’ai choisi la date la plus probable selon le livre selon les infos de Noland au début du mois et les dates de la mort de terney et d’Eva, au lieu de celle de la BD.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.57
Flag Fontainebleau
#67

Carole Bonnier et Éric Morel, viennent passer trois jours dans les bois de Fontainebleau, en camping sauvage, pour faire de l’escalade sur les rochers.

L’assassin les a d’abord frappés violemment au visage et dans l’abdomen, au point de quasiment les assommer à mains nues au début. Ensuite seulement, il a utilisé un de leurs piolets d’escalade qu’il avait pris dans leur sac.

Choix de date J’ai choisi la date la plus probable selon le livre (Sharko rencontre Lignac aux environs du 8 septembre, et on peut lire ce double homicide datant de six jours, ainsi que L’estimation du décès remonte à 8 heures du matin, il y a six jours.), au lieu de celle de la BD (19 avril 13:17).
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.29
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p24, 60-61
Flag Fontainebleau
#68

Un cavalier découvre les corps de Carole et Eric. Il téléphone immédiatement à la police. 

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.29
Flag Fontainebleau
#69

La police arrive sur les lieux du crime de Carole Bonnier et Éric Morel. Une casserole est posée sur le réchaud à gaz allumé, toute l’eau s’est évaporée. La police pense que les victimes préparaient leur petit déjeuner. Elles sont en tenue de sport, short et tee-shirt. La tente est encore montée, et les duvets dépliés. Des VTT sont enchaînés à l’arbre.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.29
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p60-61
Flag Paris
#70

Une exposition sur la minéralogie et les fossiles se tient à l’hôtel des ventes Drouot. Des ventes aux enchères de squelettes de mammifères datant de plusieurs milliers d’années ont eu lieu ce jeudi.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.18
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p28-29
Flag Vincennes
#71

Dans le bois de Vincennes, à proximité du zoo, non loin du lac Daumesnil, un jogger découvre au petit matin un corps sans vie. Il sonne au112, et finalement moins d’1h plus tard l’équipe de la Crim de Manien débarque.

La victime est identifié par Sharko: Hurault. Il reçu plusieurs coups d’arme blanche dans le thorax. Malgré que Sharko ait enfilé des gants en latex, il n’aurait pas dû toucher le cadavre et le capitaine Manien est fou de rage contre lui. Manien, chef de Sharko, n’a jamais supporté ce dernier depuis sa mutation des bureaux de Nanterre vers son équipe; il ne veut plus de lui dans son service, et le mute dans l’équipe de Bellanger.

Choix de date Sharko apprend lors de sa visite au domicile de Louts (le 6 septembre) que Manien veut le voir immédiatement à propos de l’affaire Hurault. Quand il l’interroge avec Leblond, Sharko dit Il y a deux jours à propos du moment où ils ont découvert la scène de crime. La découverte du corps de Hurault remonte donc au 4 septembre, alors qu’à de nombreuses reprises Thilliez utilise le mois d’août pour situer la découverte du cadavre. C’est une des très rares fois ou je relève une imprécision dans la chronologie de Thilliez (par contre c’est fréquent entre le livre et la BD qui est réalisée ensuite à partir du livre).
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.1
Sharko et Henebelle, T8 (Atom[ka]) ch.9
Flag Paris
#72

Entre le , Stéphane Terney est torturé, mutilé, puis assassiné par Noland. L’assassin l’a forcé à révéler où il cachait certaines cassettes vidéo (notamment celle avec la scène dans la tribu des Ururu de Chimaux, mais aussi d’autres cassettes montrant les rites Ururu), les a incinérées, puis a dérobé une mâchoire de singe fossile.

Choix de date J’ai choisi la date la plus probable selon le livre à partir des éléments suivants:
Éva Louts a été assassinée il y a trois jours. Terney est mort avant;
Je dirais qu’il a passé l’arme à gauche il y a au moins quatre jours, mais moins de huit.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.24, ch.57
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p44, 48, 50
Flag Vivonne
#73

Carnot se suicide dans sa cellule en s’arrachant une artère de la gorge avec les doigts.

Différences de dates entre le livre et la BD

Dans la BD, Carnot décède le 14 avril, avant 07:24; c’est clairement indiqué.

Dans le livre, il faut deviner avec les éléments dont on dispose:

  • le vendredi 27 août 2010, il est toujours vivant et reçoit la visite d’Eva Louts.
  • Lorsque Sharko enquête sur la mort d’Eva (Carnot est déjà mort), 10 jours se sont écoulés depuis la visite d’Eva à la prison.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.3, ch.5
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p5
Flag Vivonne
#74

Le gardien du centre pénitentiaire de Vivonne découvre le cadavre de Carnot.

Choix de date J’ai choisi la date la plus probable selon le livre (un jour avant le décès d’Eva qui survient le 6 septembre), au lieu de celle de la BD. A défaut d’indications d’heure dans le livre, je prend l’heure indiquée dans la BD.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.3
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p5
Flag Meudon
#75

Entre 20 heures et minuit, Éva Louts est tuée dans la cage du chimpanzé Shery. Le coup sur le crâne a été fatal. La victime a probablement été assommée, et l’écoulement de sang par la plaie au scalp a fait le reste. Le corps présente des traces de morsures qui semblent indiquer que le chimpanzé est responsable.

Choix de date Dans le livre, le chef de Sharko lui apprend le lendemain matin la mort d’Eva, et c’est le 6 septembre. Dans la BD, c’est dans la nuit du 14 au 15 avril qu’Eva est tuée.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.6
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p9
Flag Meudon
#76

Hervé Beck, l’animalier du Centre de primatologie de Meudon, vient nettoyer les cages et découvre le cadavre d’Éva dans la cage de Sherry, dont la porte est ouverte. 

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.2
Flag L'Hay-les-Roses
#77

Sharko est réveillé par l’appel de Bellanger son nouveau chef. Une femme vient d’être retrouvée morte dans une cage au Centre de primatologie de Meudon, agressée et mutilée par un chimpanzé.

Incohérences entre la BD et le livre - choix de dates Dans la BD, la mort d’Eva survient le 15 avril.
Dans le livre, on précise la date lundi 6 septembre, son téléphone sonna à 7 h 22; une autre indication, Un an et seize jours plus tôt à propos du verdict ADN du cadavre d’une des filles d’Henebelle.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.2
Flag Lille
#78

C’est la rentrée des classes, dans l’école primaire privée Sainte-Hélène. Lucie pense avoir changé Juliette d’école après le meurtre de Clara. Ici personne ne la connait, personne ne la regarde… Elle est juste une mère, noyée dans la cohue. Elle regarde Juliette qui sourit, trépignant d’impatience, manifestant un véritable empressement à reprendre l’école. Alors que les élèves rentrent en classe Lucie interpelle l’enseignante qui assure la surveillance afin de la questionner sur la sécurité des enfants. L’institutrice ne semble pas connaitre Juliette. 

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.3
Flag Lille
#79

Le chef de Lucie lui apprend la mort de Carnot, qui s’est suicidé le matin même.

Choix de date J’ai choisi la date la plus probable selon le livre où Thilliez écrit ce lundi matin (normalement un jour avant le décès d’Eva qui survient le 6 septembre), au lieu de celle de la BD, et l’heure indiquée dans la BD.
Cependant, dans la BD c’est le 14 avril à 13:18; Lucie et Kashmareck sont au bureau... Dans le livre, c’est Kashmareck qui rend visite à Lucie à 08:35, et lui annonce la mort de Carnot à 8h 50.
Toujours dans le livre, Lucie revient de l’école où elle espérait trouver Juliette quand son chef la rencontre, et elle déclare devoir aller travailler dans un centre d’appels.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.3
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p6-7
Flag Meudon
#80

Sharko et Levallois partent enquêter au Centre de primatologie de Meudon.

Différences entre le livre et la BD Dans la BD, Eugénie est présente...
Toujours dans la BD, l’action se déroule le 15 avril à 09:05.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.2
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p.8
Flag Meudon
#81

Clémentine Jaspar, la responsable du centre, tente d’aider Sharko à comprendre que Shery n’aurait jamais tué Eva. Shery qui parle l’Ameslan, le langage gestuel pratiqué par les sourds-muets américains, n’arrête pas de répéter la même chose : Peur, monstre, méchant… Peur, monstre, méchant…, ce qui semble confirmer son innocence.

Différences entre le livre et la BD Dans la BD, l’action se déroule le 15 avril.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.2
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p9
Flag Paris
#82

Les corps d’Eva et Sherry (qui a été endormie) sont amenés à l’IML quai de la Rapée. Chénaix explique que Shery n’a pas tué Eva; les traces de morsures ne correspondent pas. Aucune trace du singe non plus sur la pierre qui a servi à frapper Eva. Un fragment de dent a aussi été retrouvé, mais ne correspond pas non plus à Shery (c’est une dent fossile).

Comprenant qu’il s’agit d’un meurtre déguisé, Bellanger demande une perquisition à l’appartement de la victime.

Choix de date J’ai choisi la date la plus probable selon le livre (à partir du décès d’Eva qui survient le 6 septembre), au lieu de celle de la BD, et l’heure indiquée dans la BD.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.7
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p12
Flag Paris
#83

La police se rend au domicile d’Eva, rue Payenne. Sharko remarque sur une photo d’escrime qu’Eva et son adversaire sont tous deux gauchers. Ils découvrent les tickets de voyages d’Eva pour le Mexique, le Brésil, tickets d’hôtel à Val Thorens, puis Lyon et enfin encore le Brésil.

La police scientifique découvre qu’une partie de sa thèse a été effacée sur son ordinateur.

Pendant la perquisition, un appel téléphonique leur apprend qu’Eva avait demandé à voir des prisonniers ces derniers temps, tous gauchers.

Différences entre le livre et la BD, et choix de date J’ai choisi la date la plus probable selon le livre (à partir du décès d’Eva qui survient le 6 septembre), au lieu de celle de la BD, et l’heure indiquée dans la BD.
Dans la BD, c’est Bellanger qui est présent chez Louts qui reçoit l’appel téléphonique. De plus, c’est dans ce même appel que l’on apprend que Eva a rencontré Carnot.
Dans le livre, c’est Levallois qui reçoit l’appel de Bellanger, et en plus il informe Franck que Manien veut le voir de suite.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.7
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p13-15
Flag Paris
#84

Dans les bureaux de la Crim, Manien et Leblond interrogent Sharko à propos de Hurault. La police scientifique a retrouvé un poil de sourcil sur les vêtements de la victime, et après comparaison avec le FNAEG, c’est l’ADN de Sharko. Manien doit trouver rapidement un coupable et ne supporte pas Sharko, donc il élimine la piste de la contamination de scène de crime par négligence et est persuadé que Sharko est le tueur.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.9
Flag L'Hay-les-RosesFlag Paris
#85

Dans la version du livre, Levallois donne à Sharko la liste que Robillard a fait des établissement qu’Eva a visité. Il remplit une demande pour un jour de congé.

Le soir chez lui, Franck découvre qu’Éva Louts a rendu visite à Carnot en prison dix jours plus tôt, le 27 août.

Choix de date

J’ai choisi la date la plus probable selon le livre à partir des infos suivantes :
le décès d’Eva qui survient le 6 septembre;
Date de la rencontre entre Éva Louts et le taulard : vendredi 27 août 2010, il y a dix jours. De plus, c’est le 6 septembre à 7 h 22 que Bellanger sonne à Sharko pour le mettre sur le décès de Louts qui vient d’être découverte morte dans une cage.

Je choisis donc les dates du livre au lieu de celles de la BD (Lucie apprend le 15 avril par le psy que Franck a déjà sonné).

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.9
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p19
Flag Vivonne
#86

Lucie se rend au centre pénitencier de Vivonne, et découvre les dessins inversés qu’a réalisé Carnot sur les murs de sa cellule.

Elle rencontre ensuite le docteur Duvette, psychiatre qui suivait Carnot. Elle veut comprendre ce qu’il a fait à ses filles. Duvette lui explique que l’état de Carnot s’aggravait de semaine en semaine, mais que ses symptômes lui étaient inconnus. Il était plutôt calme avant l’enlèvement des jumelles.

Choix de date - différences entre le livre et la BD

J’ai choisi la date la plus probable selon le livre (à partir du décès d’Eva qui survient le 6 septembre, et Lucie demande à Kashmareck de lui obtenir un RV le lendemain avec le psy), au lieu de celle de la BD (le 15 avril 17:34).

Dans la BD, Lucie apprend par Duvette que Franck a aussi téléphoné au psychiatre dans le cadre du meurtre d’Eva Louts.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.5, ch.11
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p16-19
Flag Poitiers
#87

Après sa visite à la prison pour voir le psy de Carnot, Lucie se rend à l’enterrement de l’assassin de ses filles au cimetière communal de Ruffigny, à dix kilomètres de Poitiers. Sans se concerter, Franck y est aussi.

Choix de date - différences entre le livre et la BD J’ai choisi la date la plus probable selon le livre (le lendemain de la perquisition au domicile d’Eva, à 16h), au lieu de celle de la BD (le 19 avril 10:08).
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.8, ch.11
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p20
Flag Nouvelle-Aquitaine
#88

Franck et Lucie se rendent au café le Barluchot près de Ruffigny, après la visite au cimetière. Ils se rapprochent enfin un peu pour la première fois depuis le drame des jumelles, et font le point sur leurs découvertes.

Franck apprend à Lucie qu’Eva a retiré de l’argent le 28 août à Montaimont, près de Val Thorens, et lui demande de retracer le parcours de l’étudiante.

Choix de date La présence d’Eugénie ne figure que dans la BD et pas dans le livre. Pour la date j’ai dû choisir en fonction des évènements du livre pour respecter la chronologie; dans la BD c’est le matin du 19 avril.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.13
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p21-23
#89

Dans le livre seulement, Lucie arrive à Montaimont où Eva a effectué un retrait d’argent. En rayonnant à partir du distributeur, Lucie trouve l’hôtel Les Dix Marmottes. Elle se fait passer pour Amélie Courtois, fausse demi-sœur d’Eva et apprend que cette dernière est bien passée par l’hôtel. Le numéro qu’elle a fourni est celle de Marc Castel, un guide de montagne. Elle décide de dormir le reste de la nuit dans la même chambre qu’Eva.

Choix de date et différences entre le livre et la BD J’ai choisi la date la plus probable selon le livre (il y a dix jours. C’était le samedi 28 août, au lieu de celle de la BD (le 19 avril 14:23).
De plus, dans la BD, Lucie ne fait que téléphoner à Castel; dans le livre elle visite la grotte.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.14
Flag Manaus
#90

Éva Louts avait prévu de se rendre à Manaus du 8 au 15 septembre, probablement afin de rencontrer à nouveau Chimaux et lui rendre compte des recherches qu’elle aurait mené pour lui.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.10
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p14
Von bis
Flag Val Thorens
#91

Dans le livre seulement, Lucie arrive au chalet de Marc Castel; trop tard, il est déjà parti en hélicoptère depuis 6h30, pour participer au bâchage des parties les plus sensibles du glacier de Gébroulaz. Elle se fait conduire par Jordan, unami de Marc, vers les hélicos, sous le prétexte d’une enquête urgente. Elle rencontre Marc et lui apprend la mort d’Eva.

Arrivée à la grotte elle découvre à son tour la peinture à l’envers.

Choix de date et différences avec la BD J’ai choisi la date la plus probable selon le livre. C’est le lendemain de l’arrivée de Lucie à Montaimont (en réalité elle arrive dans la nuit du 7 au 8), et on peut lire Même pas 7 heures !
Dans la BD, Lucie apprend ces infos de Marc par téléphone sans se rendre sur place.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.15, ch.17
Flag Paris
#92

Dans la Grande Galerie de l’Évolution, Sharko et Levallois ont RV avec Clémentine Jaspar, au départ pour déterminer si la dent fossile trouvée lors de l’autopsie d’Eva provient de leur zoothèque ,mais ce n’est pas le cas.

La primatologue leur apprend aussi qu’une vente de squelettes de plusieurs milliers d’années ont eu lieu jeudi dernier à Drouot, une piste pour la dent fossile.

Plus d’infos

Jaspar leur explique que Shery mettra du temps à s’en remettre, mais surtout qu’Eva avait a trouvé un rapport entre la latéralité et la violence. Elle a découvert que la majeure partie des peintures rupestres datant du paléolithique ou du néolithique avait été réalisée par des gauchers. Les empreintes en négatif, faites à base de pigments soufflés par la bouche, sont des mains gauches dans 179 cas, contre 201 pour les mains droites, soit presque 40 %. Ce qui laisse entendre que, dans des temps reculés, ceux des premiers hommes, il y avait beaucoup plus de gauchers qu’aujourd’hui, et qu’au fil des siècles, l’Évolution a eu tendance à les faire disparaître.

Eva s’est aussi basée sur les taux d’homicides de ces cinquante dernières années d’une ville considérée comme l’une des plus violentes du monde, Ciudad Juárez, au Mexique. Elle voulait savoir quelle était la proportion de gauchers parmi ces criminels extrêmement violents, vivant dans un environnement tout aussi violent.

Choix de date J’ai choisi la date la plus probable selon le livre, au lieu de celle de la BD (le 20 avril 10:03).
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.18
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p28-29
Flag Lyon
#93

A l’IGFL, Lucie rencontre Fécamp sous l’identité de Courtois. Il lui explique les généralités de la paléogénétique, puis Lucie lui demande de lui raconter la visite d’Eva Louts à l’IGFL. Lorsque Lucie demande à voir la momie de Cro-Magnon, Fécamp lui avoue que cette dernière a été volée ainsi que le génome, six mois environ après la découverte dans la grotte. Alors que Lucie commence à poser des questions plus spécifiques, elle est interrompue sèchement par Ludivine, la responsable du laboratoire.

Choix de date J’ai choisi la date la plus probable selon le livre, au lieu de celle de la BD (20 avril 10:20).
Encore dans le livre, l’action se passe l’après-midi: En cette fin d’après-midi, Lyon apparut /...
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.19, ch.20
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p31-32
Flag Lyon
#94

A l’IGFL, Dassin explique à Lucie que la famille de Neandertal, dont le père est âgé d’environ trente-trois ans, ont été massacrés par le Cro-Magnon, un gaucher, itinérant, marginal.

Les trois Neandertal, y compris l’enfant, présentaient des marques défensives sur leurs avant-bras, ils n’ont pas été surpris mais ont été attaqués de front par Cro-Magnon. Cro-Magnon, quant à lui, présentait très peu de marques de blessures. Il a largement dominé le combat, puis il a utilisé des pigments et a tranquillement réalisé sa fresque inversée, tandis que les corps gisaient à ses pieds.

Lucie réalise à ce moment que Fécamp lui a menti sur plusieurs points. Les dessins inversés d’abord, dont il prétendait ne pas avoir entendu parler, puis l’intérêt de Louts pour cette histoire. Pourquoi ? Que voulait il cacher ? Elle décide de suivre Fécamp après son travail.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.20
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p33-34
Flag Lyon
#95

Normalement Fécamp termine son service entre 19h et 19h30, mais Lucie le voit disparaître précipitamment dans l’ascenseur. Elle le prend en filature dans le métro jusqu’à la gare de Vaise, puis boulevard de la Duchère où il disparait dans l’un des halls de la HLM. Dans l’appartement 413, elle entend clairement deux hommes crier, et distingue les mots Louts et flic, puis le bruit d’une bagarre. Elle fait irruption dans la pièce et découvre David qui vient de tabasser Arnaud, devant Kevin.

Elle arrive à extorquer des infos de Chouart et apprend qu’ils sont tous les trois complices pour le vol de la momie, et que Terney en est le commanditaire.

Lucie appelle les renseignements. Il existe dans la capitale et aux alentours trois personnes possédant cette identité, mais le nom de la rue où vit l’une d’elle (Stéphane Terney) ne laisse pas place au doute: Rue Darwin, le père de la théorie de l’Évolution.

Choix de date J’ai choisi la date la plus probable selon le livre, au lieu de celle de la BD (20 avril 13:18), mais je conserve l’heure de la BD qui semble cohérente avec le reste du livre.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.20, ch.21
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p35-39
Flag LyonFlag Paris
#96

Lucie se précipite dans une librairie pour se procurer le livre de Stéphane Terney : un ouvrage scientifique, avec des exemples et des démonstrations mathématiques qui paraissaient inintéressantes. Puis, après avoir averti sa mère qu’elle risquait de rentrer très tard dans la nuit, voire au petit matin, elle prend la route, pied au plancher, vers la maison de Terney à Montmartre.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.23
Flag Paris
#97

A l’hôtel des ventes Drouot, Sharko et Levallois rencontrent le commissaire-priseur, Ferninand Ferraud, avant qu’il pénètre dans la salle des ventes. Ils désirent les identités du ou des acquéreurs de fossiles de chimpanzés. Dans le listing, il y a un seul acheteur pour les 4 squelettes de primates, un collectionneur passionné, Stéphane Terney, qui habite rue Darwin.

Franck tente à plusieurs reprises de contacter Lucie par téléphone pour lui faire part de cette découverte. En même temps, il lance la procédure pour une intervention au domicile de Terney.

Choix de date, et Eugénie

J’ai choisi la date la plus probable selon le livre, ainsi que l’heure (Il sera ce soir avenue Montaigne, à 21 heures et Il arrive toujours avec au moins une demi-heure d’avance, ainsi que Je n’ai malheureusement pas énormément de temps à vous consacrer, la vente débute bientôt.).
Pour l’heure de fin, je me base sur Une demi-heure plus tard, ils pénétrèrent dans la demeure, .../... 23 heures.
Dans la BD, cela se passe le 20 avril 19:12.

Dans la BD, Eugénie est encore présente.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.18, ch.22
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p40-41
Von bis
Flag Paris
#98

Lucie fait le trajet de Lyon vers Paris et arrive rue Darwin à Montmartre. Prudente car il est peut-être celui qui a massacré Eva, elle pénètre chez Terney par une fenêtre du 1er étage à l’arrière de la maison, sans avoir prévenu Sharko. Elle remarque d’abord cinq squelettes de singes, dont il manque le crâne et les mâchoires pour l’un d’eux. Ensuite, elle constate que des lattes de plancher ont été arrachées, une cache, qui était vide. Alertée par l’odeur, elle découvre enfin Stéphane Terney gisant au sol, mutilé, torturé avec méthode. Elle entend alors du bruit et surprend un homme de moins de 20 ans en pyjama noir assis au sol, un gros livre ouvert entre les jambes.

Choix de date et différences entre le livre et la BD

J’ai choisi le moment la plus probable selon le livre sur base des éléments suivants:
Il était presque 23 heures quand Lucie arrive;
Une demi-heure plus tard, ils pénétrèrent dans la demeure, .../... 23 heures;
J’estime qu’il faut à Lucie 20 minutes pour parcourir les pièces avant d’entendre la police à la porte à 22:30.

Dans la BD, c’est le 20 avril 21:08, et Daniel tient le livre écrit par Terney (on voit la couverture) alors que dans le livre original, il tient un ouvrage dont toutes les 300 pages numérotées sont blanches, et qui porte le titre "342".

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.23
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p41-45
Von bis
Flag Paris
#99

Lucie entend la police forcer l’entrée du domicile de Terney et prend la fuite (elle n’est pas en service). Au moment où elle franchit le mur pour sortir du jardin, elle est confrontée à Franck qui décide de la couvrir et la laisse partir sans révéler sa présence à Levallois et aux autres policiers.

Choix de date J’ai choisi la date la plus probable selon le livre Une demi-heure plus tard, ils pénétrèrent dans la demeure, .../... 23 heures.
Dans la BD la date est le 20 avril.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.23, ch.24
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p45-49
Flag Paris
#100

Des policiers sortent par la force le jeune individu menotté; il semble handicapé mental.

La police scientifique débarque sur la scène de crime. Ils estiment que la mort remonte entre 4 et 8 jours. Ils découvrent ensuite des restes de cassettes vidéo complètement calcinées, provenant probablement de la cache sous des lattes arrachées du plancher dans la pièce aux fossiles de Terney. Bellanger découvre des peintures de placenta humain, avec la signature Amanda P.. Enfin, Sharko découvre un livre sur l’ADN, La Clé et le Cadenas écrit par Terney.

La Clé et le Cadenas Le rétrovirus Gataca a besoin d’une clé pour se réveiller et se multiplier chez le porteur. Cette clé, c’est n’importe quel mâle de cette planète qui la détient, sur son chromosome sexuel Y.
Choix de date et différences entre le livre et la BD

J’ai choisi la date la plus probable selon le livre Éva Louts a été assassinée il y a trois jours., le temps de la perquisition qui a démarré à 23h et l’arrivée de la police scientifique, j’estime qu’on est déjà le 9 septembre;
Le flic carburait au café pur, bourré de caféine. 23 heures..

Dans la BD la date est le 20 avril, et Eugénie est présente. De plus, c’est Daniel qui tient le livre écrit par Terney (on voit la couverture) alors que dans le livre, il tient un ouvrage dont toutes les 300 pages numérotées sont blanches, et qui porte le titre "342".

Un autre personnage est présent à ce moment dans la BD sans qu’il soit clairement mentionné dans le livre; le médecin-légiste Chénaix (Chenay dans la BD).

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.24
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p49
Von bis
Flag Paris
#101

Dans les bureaux de la Crim au 36, Bellanger demande à Robillard d’identifier le jeune trouvé dans la maison de Ternay, en appelant les hôpitaux psychiatriques et les commissariats locaux à la recherche d’un fugueur, et d’analyser le dossier de Terney. Sharko doit aller interroger les collègues de Terney à la clinique de Neuilly et ses amis. Levallois va se assister à l’autopsie de Terney. L’équipe de Manien est appelée en renfort.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.24 bis
Flag L'Hay-les-RosesFlag Paris
#102

En quittant les bureaux de la Crim, Franck tente de joindre Lucie, sans succès. Lorsqu’il arrive à son appartement, Lucie l’attendait, téléphone portable dans une main, livre de Terney dans l’autre.

Ils font le point sur leurs découvertes. Puis Lucie dort dans le canapé.

Choix de date J’ai choisi le moment le plus probable selon le livre À 2 heures du matin, il avait besoin de décompresser /....
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.24
Flag L'Hay-les-RosesFlag Paris
#103

Franck ne dort toujours pas quand il reçoit l’appel de Robillard qui lui annonce que le jeune est identifié: il s’agit de Daniel Mullier, un autiste échappé d’une maison d’accueil spécialisée du XIVe arrondissement de Paris. Sharko griffonne un mot pour Lucie qui dort encore, puis il file rejoindre Levallois à la maison d’accueil Félicité où Audebert, le directeur, les accueille.

Différences entre la BD et le livre

Dans le livre

Le directeur leur apprend que Daniel et Terney se voyaient une ou deux fois par mois et que Terney avait promis de venir le chercher hier, pour l’emmener à une conférence sur l’ADN. Comme il n’est pas venu, Daniel à pris la fuite pour aller chez lui. Il leur montre ensuite la chambre de Daniel, et les livres dans lesquels l’autiste recopie les lettre A, C, T et G qui composent l’ADN.

Dans l’exemplaire du livre  La Clé et le Cadenas écrit par Terney que Daniel possède, Franck remarque des pages cornées, plus abîmées que d’autres,qui contiennent des séquences ADN de 7 individus non nommés.

Dans la BD

Cette partie se déroule le 21 avril à 8h 54, et la mère de Daniel (l’ex-femme de Terney) est présente.
C’est par téléphone que Franck apprend ces infos à Lucie.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.25, ch.26
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p51
Flag L'Hay-les-Roses
#104

Lucie se réveille dans l’appartement de Franck. Après avoir sonné à sa mère, puis trouve le mot laissé par Franck. En se baladant dans l’appartement, elle constate à quel point Sharko est usé et au bord du gouffre.

Sur l’ordinateur, elle fait des recherches sur Internet à propos de Terney. Elle parcourt sa vie décrite en détails.

Choix de date et différences avec la BD J’ai choisi la date la plus probable selon le livre (au lieu de celle de la BD, le 21 avril à 8h54), et l’heure est clairement indiquée.
Dans la BD, ce n’est pas à l’appartement de Franck que Lucie fait ses recherches, mais dans un hôtel.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.28
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p52
Flag Paris
#105

Après la visite à la maison d’accueil Félicité, Sharko et Levallois se rendent au bâtiment de la police scientifique, quai de l’Horloge, et rencontrent Lemoine, directeur du laboratoire de biologie moléculaire de la police scientifique de Paris.

Franck souhaite lancer une recherche dans le FNAEG des sept empreintes génétiques trouvées dans le livre de Terney. Les 3 premières empreintes sont inconnues, mais la quatrième est celle de Carnot. Les suivantes sont aussi inconnues, mais la dernière, sans identité, est fichée dans le cadre d’une crime de sang.

Différences entre la BD et le livre Dans la BD, c’est dans une clé USB que le médecin légiste découvre la liste des profils ADN.
J’ai choisi la date la plus probable selon le livre, au lieu de celle de la BD (21 avril à 8h54 pour la découverte de la clé USB, et 16h08 pour l’identification).
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.27
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p50, 58
Flag L'Hay-les-Roses
#106

Après ses recherches sur Terney, Lucie quitte l’appartement de Franck pour aller poser des questions au personnel de l’hôpital de la Colombe, au CHR de Reims sans remarquer que Manien, en planque, l’observe.

Différences entre le livre et la BD Dans la BD, Lucie a dormi à l’hôtel, et elle décide d’aller interroger l’ex-femme de Terney au lieu d’aller à l’hôpital. Manien ne figure que dans le livre.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.28
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p52
Flag FontainebleauFlag La Chapelle-la-Reine
#107

Sharko et Levallois se rendent sur les lieu du crime de sang dont Carole Bonnier et Éric Morel ont été les victimes, et dans lequel a été prélevé l’ADN qui correspond à un de ceux du livre de Terney. Ils rencontrent le capitaine de gendarmerie Claude Lignac, en charge de l’affaire. Ils se rendent ensemble sur la scène de crime, décrit comme particulièrement violent par Lignac.

Sharko décide de faire le tour des écoles maternelles, à la recherche de gauchers qui pourraient être le tueur.

Levallois va chez tous les médecins de Fontainebleau afin de trouver un patient masculin, jeune, costaud, qui aurait des troubles d’équilibre, et qui, à certains moments, verrait le monde à l’envers.

Différences entre la BD et le livre Dans la BD, Lignac leur apprend que 3 personnes étaient à proximité à l’heure du crime, parmi lesquelles Félix Lambert, qui peignait des paysages à l’envers dans sa chambre.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.29
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p60-61
Flag Reims
#108

Lucie arrive à l’hôpital de la Colombe, au CHR de Reims. Sous l’identité de Courtois, elle demande à parler au chef du service d’obstétrique. Ils descendent aux archives à la recherche du dossier de Grégory Carnot, et apprennent que la mère de Carnot est morte sur la table d’accouchement, puis découvrent que l’infirmière présente lors de l’accouchement se nomme Pierrette Solène. Blotowski lui donne ensuite l’adresse de l’infirmière, trouvée dans les archives du personnel.

Différences entre le livre et la BD Cette partie ne figure pas dans la BD.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.30
Flag Reims
#109

Lucie arrive au pavillon de Pierrette Solène après 13h. Se faisant passer pour Courtois, elle apprend l’identité de la mère de Carnot (Amanda Potier), en plus de compléments d’informations sur Terney, la démission du docteur Grayet, les liens entre Amanda et Terney, ainsi que les détails de l’accouchement.

Elle décide de partir à la rencontre de Gaëlle Lecoupet, la première des ex-femmes de Terney, dont il avait divorcé la même année que son départ précipité pour Reims.

Différences entre le livre et la BD Cette partie ne figure pas dans la BD.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.31
Flag Fontainebleau
#110

Alors qu’il recense les anciens enfants gauchers de la ville de Fontainebleau, Franck sonne à Lucie. Elle lui laisse croire qu’elle vient seulement de se réveiller et qu’elle est en route pour Lille. En arrivant à la première école, Franck pense au temps où la petite Eugénie, son personnage imaginaire, venait à ses côtés pour lui parler, le rassurer mais aussi le maudire. Il est reçu par la directrice, Mme Brevard, avec qui il cherche  dans les archives des garçons  gauchers entre 1985 et 1995, ce qui donne des adultes dont l’âge est compris entre dix-huit et trente ans. La recherche dure une petite demi-heure et est infructueuse.

Différences entre le livre et la BD Cette partie ne figure pas dans la BD.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.32
Flag Fontainebleau
#111

En visitant la dernière école de la liste, l’école de la Victoire, Sharko découvre l’assassin sur une fiche de 1992: Félix Lambert, gaucher et intolérant au lactose (comme Carnot). Il trouve l’adresse des Lambert dans l’annuaire téléphonique de la ville, à la poste du coin qui allait fermer ses portes. Félix et Bernard. Même numéro de téléphone. Il passe récupérer Levallois, et fonce à l’adresse indiquée. 

Différences entre le livre et la BD Cette partie ne figure pas dans la BD.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.32
Flag Gouvieux
#112

Lucie arrive en fin d’après-midi à la villa de Gaëlle Lecoupet pour l’interroger sur son ex-mari, sous le couvert de l’identité de Courtois.

Lucie l’interroge à propos de la mère de Carnot, de son ancien gynécologue, et des motifs qui ont poussé son ex-mari à quitter Paris pour Reims.

Lecoupet lui montre une vieille cassette VHS, copie d’une de celles qui ont été carbonisées après le meurtre de Terney. On y voit la scène atroce dans la tribu des Ururu de Chimaux. Elle lui fait ensuite une copie de la cassette sur un DVD.

Après sa visite, Lucie décide de regagner Paris au lieu de rentrer à Lille. 

Choix de date et différences entre le livre et la BD Dans la BD, la date est le 21 avril à 14h23. Je choisirai septembre pour correspondre à la chronologie du livre, mais je prends l’heure de la BD qui semble cohérente.
Dans la BD, Lucie ne rentre pas à Lille, mais à l’hôtel, où elle sonne à Franck.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.33, ch.34, ch.36
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p53-57
Flag Fontainebleau
#113

En chemin vers le domicile des Lambert , Sharko sonne à Chénaix pour avoir des infos sur l’intolérance au lactose de Carnot et Lambert. Avec Levallois, Sharko franchit discrètement le mur afin de surprendre Félix.

Ils découvrent le cadavre du père de Félix à travers la fenêtre et entrent en brisant une vitre de la salle à manger, sans même appeler les renforts. Ils trouvent Félix dans la salle de bain. Il s’était arraché la peau des joue, et se suicide en se défenestrant et en s’écrasant dix mètres plus bas.

Choix de date et différences entre le livre et la BD Dans la BD, cela se passe le 21 avril à 18h42; je choisirai septembre pour correspondre à la chronologie du livre, mais je garde l’heure qui me semble cohérente.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.35
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p62-66
Flag Fontainebleau
#114

La police scientifique embarque les corps de Félix et de son père pour les emmener à l’IML. Selon la PS, le décès de Bernard Lambert remontait à quarante-huit heures.

Ils apprennent que la sœur aînée de Félix Lambert habite à Paris, mais pas de trace de la mère.

Le chef de Sharko lui signale qu’il a appris par Robillard que Franck s’est rendu à la prison de Vivonne, et que Henebelle a fait de même. Manien qui est sur le dos de Sharko ne le loupe pas et Bellanger doit suspendre Sharko qui lui remet sa carte de police et son arme.

Choix de date et différences entre le livre et la BD

J’ai choisi la date la plus probable selon le livre au lieu de celle de la BD, et je ne me suis pas trop planté car on peut lire En ce jeudi soir /....
Pour l’heure, c’est avant que Chénaix étudie les corps à l’IML à 20h.

Dans la BD, on ne trouve pas de trace de la mise à pied de Sharko par Bellanger, par contre le chef est furieux sur Lignac qui est présent.
Au même moment dans la BD, Lucie est avec Jaspar qui contacte Lenoir.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.37
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p66
Flag L'Hay-les-Roses
#115

Lorsque Franck retourne chez lui, il y trouve Lucie et ils échangent le fruit de leurs récentes découvertes.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.38
Flag Paris
#116

Paul Chénaix commence les autopsies de Bernard puis de son fils Félix.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.37
Flag FontainebleauFlag Paris
#117

Sur une idée de Franck, il fonce avec Lucie à Paris au domicile de Terney, où Franck vole la toile avec la photo du Cro-Magnon. Ensuite ils rendent visite à Daniel à la maison d’accueil. Dès que Audebert montre la photo à Daniel, ce dernier commence à noter des séries de lettres et restitue tout un code génétique. Terney se servait de la photo comme déclencheur, utilisant le jeune autiste comme une mémoire vivante. Ensuite, Franck et Lucie rentre à l’appartement de Franck avant de passer à l’IML à 22h.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.38
Flag Paris
#118

Dans le livre

Dès que Levallois, Bellanger, et le gendarme qui les accompagne quittent le parking de l’IML, Franck et Lucie qui sont cachés dans la voiture de Franck, entrent salle 2 pour retrouver Chénaix qui leur explique que le cerveau de Félix présente des dommages comme si une infection (un peu comme Creutzfeldt-Jakob) avait commencé par dégrader lentement le tissu cérébral aux alentours des aires frontales et préfrontales, les zones que l’on attribue au siège des émotions, et ce depuis plusieurs mois, voire des années.

Ces régions des émotions, lorsqu’elles fonctionnent, utilisent notamment la sérotonine, un neurotransmetteur qui est un inhibiteur de l’agressivité. Sans cette capacité à utiliser la sérotonine, et sans le bon fonctionnement de ces régions, l’individu retrouve les comportements primitifs qui lui permettent de répondre à ses besoins fondamentaux pour assurer sa survie. Chénaix relate aussi comment l’accident de Phineas Gage avait considérablement augmenté son agressivité et sa colère.

Dans la BD

Le 23 avril à 8h6, Franck reçoit un appel du légiste qui a pratiqué l’autopsie avec Lemoine. Lorsque Sharko arrive dans le labo, ils expliquent qu’ils ont découvert le rétrovirus.

Paul a immédiatement contacté plusieurs collègues généticiens, et Caballero, une de ses amies, lui a appris que le grand père de Félix (Noland) dirige le laboratoire de génétique où elle travaille.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.39
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p77-80
Flag Paris
#119

Sharko montre à Chénaix le DVD que l’ex-femme de Ternay a copié. Il constate que la tribu n’avait jamais rencontré l’homme moderne a été décimée par une épidémie de rougeole. Sharko lui demande ensuite de transmettre à Lemoine la séquence ADN écrite par Daniel afin de l’analyser.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.40
Flag Meudon
#120

Après leur passage à l’IML, Franck décide de sonner à Jaspar puis se rend chez elle avec Lucie, à la recherche d’infos sur le parcours d’Éva et la tribu amazonienne. Pendant que Shery attend calmement dans le jardin, Clémentine leur dit qu’elle va prendre ses infos auprès d’un ami anthropologue le lendemain matin.

Différences entre le livre et la BD Dans la Bd, c’est quand Franck sonne à Lucie après l’intervention chez les Lambert, que Lucie lui dit qu’elle est chez Jaspar et que cette dernière a contacté Lenoir.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.41, ch.42
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p66-67
Flag L'Hay-les-Roses
#121

Dans l’appartement de Franck, Lucie et lui se remettent ensemble.

Juliette Lorsque Lucie parle de Juliette, Franck est tenté un moment de lui dire qu’elle est une chimère, morte depuis son enlèvement, mais décide de la laisser pour le moment dans son déni, lui demandant simplement de respecter le fait qu’il ait des secrets.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.43
Flag Paris
#122

Sharko appelle la sœur de Félix, à Paris dans le IVè, mais c’est le grand-père qui répond et qui l’éjecte. Avec Henebelle ils arrivent tout de même à l’appartement de la sœur. La famille est accablée par le double deuil, et l’enfant de Coralie doit naître dans moins de quinze jours. Henebelle interroge Coralie à propos de son frère. La future maman lui apprend aussi que sa mère et morte en mettant Félix au monde.

Pendant que Lucie termine d’interroger Coralie, Franck reçoit un appel de Jaspar qui lui annonce qu’il a trouvé la tribu et qu’il veut les rencontrer à Vémars vers 11h.

Différences entre le livre et la BD Dans la BD, Sharko enquête chez Coralie, la sœur de Félix (le 22 avril à 14h07), après avoir de visionné le film avec Jaspar et Lenoir (fin de soirée du 21 avril).
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.44
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p74-75
Flag Vémars
#123

Franck et Lucie arrivent au point de RV fixé par l’ami de Jaspar; il s’agit d’une maison abandonnée. L’anthropologue leur apprend qu’il a identifié Chimaux comme l’auteur du film, et que c’est dans cette maison que Chimaux a vécu (elle appartenait au père de Chimaux).

Ensuite il leur parle des Ururu, puis leur montre le livre écrit par Chimaux. Il leur donne aussi des précisions sur la destination d’Éva au Brésil.

Différences entre le livre et la BD Dans la BD, c’est chez Jaspar qu’ils visionnent le film avec Lenoir, avant que Franck n’aille enquêter chez Coralie et que Lucie parte au Brésil.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.45
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p66-73
Flag Meudon
#124

Franck et Lucie retournent ensuite à l’animalerie du centre de primatologie où Clémentine montre à Shery la photo de Chimaux que Lenoir leur a donné. Shery ne reconnait pas en Chimaux l’assassin d’Éva.

Il n’ya plus qu’une seule solution pour trouver le deuxième homme que rencontrait Terney en secret; le demander à Chimaux lui-même puisqu’il était présent.

Choix de date La date se vérifie dans le livre, où on peut lire ch.46 Le départ pour Manaus était normalement prévu pour le surlendemain, le dimanche à midi, or on est bien un vendredi le .
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.45
Flag Paris
#125

Lucie emprunte le portable de Franck et sonne à sa mère pour la prévenir de son retour qu’elle estime vers 16h30, puis elle quitte Paris pour Lille.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.46
Flag Lille
#126

Lucie passe par l’école boulevard Vauban pour chercher Juliette à la sortie des classes, mais il est déjà trop tard et les grilles sont fermées. Arrivée à son appartement, elle salue sa mère et part dans la chambre de Juliette pour passer un peu de temps avec elle; les cadeaux qu’elle lui a apporté ne sont pas déballés, et les messages qu’elle lui a envoyé ne sont pas lus.

Juliette Marie tente encore une fois de faire comprendre à Lucie que c’est pour son chien et surtout pour elle qu’elle est dans son appartement, et pas pour Juliette qui n’existe plus, tuée par Carnot il y a un an.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.46
Flag L'Hay-les-Roses
#127

Franck lit le livre de Chimaux pendant la nuit.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.47
Flag L'Hay-les-Roses
#128

Franck réserve via un tour-opérateur un trek pour deux au Pico da Neblina au Brésil, pris en charge par l’accompagnateur Maxime. Lucie reçoit son ticket électronique par e-mail.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.47
Flag L'Hay-les-Roses
#129

On sonne à la porte de l’appartement de Sharko. Dès qu’il ouvre, deux silhouettes sombres se précipitent vers lui et le plaquent contre le mur. Avec des gestes précis, violents, on lui passa les menottes, mains dans le dos. On lui met devant le nez la notification de garde à vue, signée par le procureur, puis il est emmené.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.47, ch.49
Flag Paris
#130

Lucie arrive à Roissy Charles-de-Gaulle où elle rejoint Maxime, l’accompagnateur du trek. Franck n’est pas au rendez-vous.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.47
Flag Paris
#131

Alors que l’avion doit décoller dans moins d’une heure et quart, et que Maxime s’impatiente car Franck n’est toujours pas là, Lucie retire 2500 Euro à un distributeur d’argent.

20 minutes plus tard, Franck n’est toujours pas là pour le décollage.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.48
Flag ManausFlag Paris
#132

Lucie décolle de Roissy Charles-de-Gaulle pour aller au Brésil. Franck a raté le départ.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.47
Flag Paris
#133

Dans les bureaux de la Crim, Sharko est interrogé pendant des heures sur le dossier Hurault.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.49
Flag Manaus
#134

A , heure locale, Lucie débarque à l’aéroport Eduardo-Gomes à Manaus, et prend un minibus avec le groupe de Maxime vers le petit aéroport régional d’Eduardinho. Toujours aucun message, ni aucune nouvelle de Franck.

Différences entre le livre et la BD Dans la BD, Lucie arrive au Brésil le 22 avril à 9h. Cependant, pour respecter la cohérence avec le reste de la chronologie, je choisis la date mentionnée dans le livre.
Il n’est pas fait mention de l’accompagnateur Maxime dans la BD, où Lucie rejoint de suite Mereilles, le guide ami de Lenoir.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.50
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p76
Flag ManausFlag São Gabriel da Cachoeira
#135

A , heure locale, Lucie et le groupe de Maxime décollent d’Eduardinho à bord d’un Embraer EMB, en direction de São Gabriel da Cachoeira.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.50
Flag São Gabriel da Cachoeira
#136

Lucie s’éloigne volontairement du groupe de touristes encadré par Maxime, sort de son sac une photo d’Éva Louts, et interroge les locaux. Un homme à la longue barbe noire lui répond qu’il reconnait Louts. Lucie lui demande comment aller à l’endroit où Louts est allée, pour rencontrer Chimaux. Elle l’engage pour le même prix que l’étudiante, et il lui donne RV à son hôtel le lendemain matin à .

Ensuite, elle rejoint le groupe de Maxime et ils partent en minibus pour l’hôtel, où Maxime distribue les autorisations de la FUNAI, nominatives, à chaque voyageur, et les laisse se reposer en vue du départ prévu le lendemain à .

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.50

Tentative d’assassinat de Henebelle

Flag São Gabriel da Cachoeira
#137

N’ayant pas de réseau sur son GSM, vers , heure locale, Lucie tente une dernière fois d’appeler Franck depuis une cabine téléphonique dans le hall de l’hôtel. Elle tombe sur son répondeur, et laissa le numéro de téléphone de l’hôtel avant de raccrocher. Avant de dormir, elle jette un regard par la fenêtre et surprend un militaire occupé à observer sa chambre à l’aide de jumelles, attendant qu’elle s’endorme. Lorsque le militaire pénètre dans sa chambre, Lucie le frappe au crâne avec un portemanteau, mais il parvient à s’échapper par la fenêtre. Lucie découvre alors sur le bord de son lit une énorme araignée mortelle, une veuve noire.

Commanditaire de l’assassinat C’est Georges Noland, présent quand Lucie avait interrogé Coralie, qui se rend compte du sérieux de leur piste, fait jouer ses contacts militaires en Amazonie pour essayer de l’éliminer discrètement et faire croire à un accident.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.50
Flag Paris
#138

Dans les bureaux de la Crim, Franck est toujours interrogé par Manien à propos de l’affaire Hurault et de l’enregistrement fait à l’hôpital de la Salpêtrière en 2007, remis par le docteur Faivre.

Plus d’infos...

Manien afifirme à Sharko qu’il a cherché pendant deux jours de quoi l’inculper en visionnant les enregistrements des caméras de surveillance en psychiatrie de l’hôpital de la Salpêtrière. Des heures de visionnage, dont plusieurs moments où Frédéric Hurault et Sharko discutent ensemble. Grâce à un spécialiste du langage labial, Manien obtient la transcription reconstituer de l’un des dialogues du 14 mars 2007...

Dans la transcription, selon Manien, Hurault a clairement dit qu’il avait entubé tout le monde. Les flics, les juges, les jurés. Il a avoué à Sharko qu’il était pleinement conscient de son acte quand il a ôté la vie de ses gamines.

Sharko trouve une faille dans la chronologie de Manien et se rend compte que ce dernier bluffe, juste avant la limite de la durée légale de garde à vue. Il le lui fait savoir, récupère son arme et lui envoie un coup de boule au beau milieu du nez.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.51Von bis
Flag São Gabriel da CachoeiraFlag L'Hay-les-Roses
#139

Franck rentre chez lui, écoute les messages de Lucie sur son répondeur, puis sonne à l’hôtel où elle est descendue (il est 1h du matin à Sao Gabriel). Il lui explique son interpellation et sa garde à vue, et elle lui apprend qu’elle vient d’être victime d’une tentative d’assassinat. Franck veut la rejoindre, mais il n’y a pas de vol vers Manaus avant 2 jours. Elle lui explique qu’elle a trouvé un guide et qu’elle a RV avec lui . Se sentant totalement impuissant et incapable d’aider celle qu’il aime, il se saoule et s’écroule dans son canapé.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.52
Flag São Gabriel da Cachoeira
#140

A , heure locale, Pedro vient chercher Lucie au King Lodge, l’hôtel où elle a dormi.

Ensuite, ils embarquent dans le noir sur le rio Negro. Pedro relate ses expéditions précédentes et l’attitude de Chimaux, puis lui explique à Lucie qu’Éva a pu approcher Chimaux.

A l’aube ils arrivent au poste avancé de la FUNAI sur le rio Negro, où Lucie reconnait son agresseur par les deux grosses cicatrices rougeâtres, encore fraîches, qui lui barrent le visage. Il lui adresse une menace discrète: Quando você voltar, você está morto.

Différences entre le livre et la BD. Dans la BD, Pedro s’appelle Ricardo Mereilles et est seul avec elle à bord d’une pirogue à moteur.
Dans le livre, ils rejoignent Candido et Silvério (les deux jeunes frères indiens Baniwa) à bord du Maria-Nazare.
Alvaro Andrades ne figure pas dans la BD.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.50
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p80-82
Flag L'Hay-les-Roses
#141

Bellanger, accompagné de Levallois, sonne chez Sharko et le sort de son sommeil éthylique. Il lui demande des compte sur les identifications ADN qu’il a demandé à Lemoine et les visites qu’il a fait à Chénaix alors qu’il est relevé de ses fonctions. Franck raconte tout ce qu’il sait à son chef, et ce dernier lui apprend que Lemoine a découvert que la dernière séquence écrite par Daniel est le code génétique d’un terrible rétrovirus préhistorique.

Différences avec la BD Dans la BD (p78-80), Jean-Paul Lemoine découvre le rétrovirus lors de l’autopsie de Félix avec Paul Chenay (Chénaix).
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.52
Flag Paris
#142

Bellanger emmène Sharko au laboratoire de biologie moléculaire de la police scientifique de Paris, où Lemoine leur explique ce qu’est un rétrovirus, qu’il se dissimule au sein de l’ADN des cellules qu’il contamine en y intégrant son génome, qu’il est endogène (il se transmet de génération en génération), et enfin qu’il se réveille quand bon lui semble, parfois vingt, trente ans plus tard. Il confirme aux policiers que Terney s’y connaissait en rétrovirus. Enfin, Lemoine leur montre au travers du microscope électronique l’agent pathogène présent dans les tissus de l’organisme de Félix, le rétrovirus qu’il nomme temporairement GATACA (composition des lettres Adenine Thymine Cytosine et Guanine pour les bases canoniques de l’ADN).

C’est à ce moment que Sharko réalise que l’on n’a pas inoculé GATACA à Félix ou Carnot, mais que ça s’est probablement passé avant leur naissance en intervenant au niveau de leur mère. Il fonce alors chez Coralie, la sœur de Félix.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.54
Flag Fontainebleau
#143

Sharko arrive chez Coralie, où il est accueilli froidement par son mari. Coralie lui confirme qu’elle est intolérante au lactose comme son frère Félix, ainsi que l’était sa mère Jeanne, mais que son père ne l’est pas. Les grand parents maternels ne sont pas non plus intolérants au lactose. En regardant les photos de famille, ils remarquent aussi que Jeanne ne ressemblait pas du tout à son père. Sharko comprend que Georges n’est pas le père biologique de Jeanne, la mère de Coralie.

Lorsque Coralie lui apprend que son placenta présente une hypervascularisation, et qu’en plus Noland est généticien chargé d’accueillir les couples qui ont des problèmes de procréation, les derniers doutes s’envolent et Sharko décide d’interroger Noland. Coralie lui donne l’adresse du laboratoire où il travaille souvent fort tard.

Avant de partir, il recommande au mari de Coralie de l’emmener immédiatement à l’hôpital et de les prévenir que si rien n’est fait, quelque chose va se déclencher chez Coralie à la naissance du bébé. Quelque chose qui va la faire mourir d’une hémorragie.

Différences avec la BD Dans la BD, Sharko ne retourne pas interroger Coralie; c’est lors de l’autopsie de Félix que Chenay (Chénaix) lui apprend que Noland dirige un laboratoire de génétique et qu’il décide de s’y rendre.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.56
Flag Amazonas
#144

sur le rio Negro, Pedro déclare que l’accostage en bateau le long du marais est impossible. Ils marchent alors dans l’eau croupissante, puis après une progression difficile dans la nature, ils sont encerclés par les Ururu qui restent invisibles. Ils attendent longtemps, et enfin Chimaux daigne se montrer.

Henebelle lui annonce les assassinats de Louts et de Terney, ainsi que ce qu’elle sait de l’affaire ; Chimaux appelle alors les Ururu qui droguent et emportent Lucie.

Différences entre le livre et la BD Dans la BD, Henebelle n’est pas droguée.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.53, ch.55
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p82-86
Flag Villejuif
#145

Sharko débarque en trombe dans les laboratoires Génomics à la recherche du directeur Noland.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.57
La trilogie de la violence, T2 (Gataca) p87
Flag Villejuif
#146

Sharko force Noland à entrer dans un bureau. il le frappe, puis sous la menace de son arme. l’oblige à téléphoner au Brésil pour annuler le contrat sur la tête de Henebelle. Andrades lui signale qu’elle a déjà passé le poste de contrôle de la rivière à l’aube.

Différence avec la BD Cette partie ne figure pas dans la BD; Noland n’est pas au laboratoire.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.57
Flag Amazonas
#147

Chimaux montre une cérémonie dans un village Ururu à Henebelle, droguée. Une femme enceinte d’un garçon est sereine même si elle sait qu’elle va mourir en donnant la vie.

Le géniteur va sortir le bébé avant de tuer la mère.

Sous l’effet de la drogue, Lucie se rend alors compte que sa fille Juliette n’était vivante que dans sa tête, et se souvient avait découvert son corps après qu’elle ait été tuée par Carnot.

Différence avec la BD - Lucie et Juliette Cette partie ne figure pas dans la BD. A aucun instant, les auteurs de la BD n’ont utilisé le jeu subtil auquel Thilliez nous soumet tout au long de la lecture avec la partie psychologique de Lucie qui s’invente Juliette encore en vie. Je trouve vraiment regrettable de ne pas retrouver ça dans la BD.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) ch.57
Flag Villejuif
#148

Franck force Noland à lui révéler tout ca qu’il sait. Noland arrive à le persuader de ne pas le tuer, en lui affirmant que s’il le tue ne il connaîtra jamais l’identité des quatre profils restants de personnes infectées par le rétrovirus.

Différence avec la BD Cette partie ne figure pas dans la BD.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) Ch.57
Flag Ile-de-France
#149

Noland est arrêté, et finit par donner les 7 identités correspondant aux sept profils génétiques du livre de Terney.

Différence avec la BD Dans la BD, Noland est tué par Sharko, et c’est sa femme qui donne les identités correspondant à la liste des ADN.
Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) Épilogue
Flag Ile-de-France
#150

Coralie met au monde un bébé en pleine forme, mais porteur du terrible rétrovirus. Elle ne peut être sauvée et décède pendant l’accouchement.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) Épilogue
Flag LilleFlag Paris
#151

Franck, est réintégré; persuadé qu’il a été piégé personnellement dans l’affaire Hurault, il décide de continuer à enquêter dessus. Manien a été trop loin, et il est viré du service.

Lucie demande à réintégrer la police et à être affectée à la Criminelle parisienne, au 36 quai des Orfèvres, en tandem avec Franck.

Sharko et Henebelle, T7 ([Gataca]) Épilogue

Informations de publication


Dépôt légal: 12-04-2012
Nombre de pages: 608
Écrivain: Franck Thilliez
Éditeur: Pocket
Type: album simple
EAN : 978-2-2662-2760-5
ISBN : 2-266-22760-2

Sharko et Henebelle : les ouvrages

Liste des ouvrages sous forme de couvertures

  • n°1 - 1991 (infos)
  • n°2 - Train d'enfer pour Ange rouge (infos)
  • n°3 - La chambre des morts (infos)
  • n°4 - Deuils de miel (infos)
  • n°5 - La Mémoire fantôme (infos)
  • n°6 - Le syndrome [E] (infos)
  • n°7 - [Gataca] (infos)
  • n°8 - Atom[ka] (infos)
  • n°9 - [Angor] (infos)
  • n°10 - Pandemia (infos)
  • n°11 - Sharko (infos)
  • n°12 - LUCA (infos)
  • n°13 - La Faille (infos)

Voir les détails de la série

Voir toutes les séries de livres

Deutsche Übersetzung

Sie haben gebeten, diese Seite auf Deutsch zu besuchen. Momentan ist nur die Oberfläche übersetzt, aber noch nicht der gesamte Inhalt.

Wenn Sie mir bei Übersetzungen helfen wollen, ist Ihr Beitrag willkommen. Alles, was Sie tun müssen, ist, sich auf der Website zu registrieren und mir eine Nachricht zu schicken, in der Sie gebeten werden, Sie der Gruppe der Übersetzer hinzuzufügen, die Ihnen die Möglichkeit gibt, die gewünschten Seiten zu übersetzen. Ein Link am Ende jeder übersetzten Seite zeigt an, dass Sie der Übersetzer sind und einen Link zu Ihrem Profil haben.

Vielen Dank im Voraus.

Dokument erstellt 01/05/2020, zuletzt geändert 05/02/2024
Quelle des gedruckten Dokuments:https://www.gaudry.be/de/livre/sharko-et-hennebelle/gataca_livre.html

Die Infobro ist eine persönliche Seite, deren Inhalt in meiner alleinigen Verantwortung liegt. Der Text ist unter der CreativeCommons-Lizenz (BY-NC-SA) verfügbar. Weitere Informationen auf die Nutzungsbedingungen und dem Autor.