Orbital


Status : série en cours
Genre : Science-fiction

En bref

Un humain et une extraterrestre forment un binôme exemplaire pour régler les conflits entre les races afin de maintenir la paix entre les peuples.

Synopsis

En ce 24 mai 2278, à Prague sous la neige, le colonel Ulrich emmène deux adolescents Caleb et Kristina sur le toit d'un haut immeuble du vieux centre-ville, un poste d'observation donnant une vue imprenable sur le dôme où se déroule le dernier meeting des militants pro-confédérés, quelques jours avant le référendum mondial pour l'intégration humaine dans la Confédération. C'est là que se trouvent les parents de Caleb et Kristina, le linguiste Pavel Swany et l'astrophysicienne Ivanka Najman qui, l'un après l'autre, font un discours sur la future entente qui liera l'espèce humaine à cet organisme multicivilisationnel, vieux de plus de huit mille ans — et regroupant pour l'instant 781 races aliens. Pendant que Caleb essaie d'écouter leur discours grâce à des micro-capteurs traducteurs, un étrange commando composé d'hommes masqués prépare un attentat à l'aide d'une arme placée dans un appartement dont ils viennent de tuer les propriétaires, situé face au dôme. Un missile est alors lancé sur l'immense bâtiment sous les yeux horrifiés des deux enfants, sans que les services de sécurité ne puissent rien y faire : plus de cent vingt mille personnes venues du monde entier meurent dans l'attentat, il n'y a aucun survivant.

Quinze ans plus tard, un croiseur stellaire nommé le Délionite VII se pose sur Orbital, avec deux jours de retard, retard causé par une tempête magnétique. Des passagers de différentes races sélectionnés par l'Office Diplomatique Intermondial (ODI) en descendent et, parmi eux, Caleb, maintenant adulte, premier humain à obtenir une fonction diplomatique dans la Confédération.

Une nomination qui n'est pas du goût de tout le monde, les humains étant vus par beaucoup de peuples aliens comme une race inférieure aux normes minimales Confédérées. La dignitaire primale du directoire de l'ODI désigne alors un citoyën Sandjar, Mézoké Izzua comme partenaire de Caleb Swany, les deux diplomates formant un bien étrange binôme, Humains et Sandjarrs ayant été en guerre quelques années auparavant. Un duo qui a donc valeur de symbole, celui de la réconciliation possible, occasionnant une pression supplémentaire pour les deux agents.

Trois jours plus tard, leur première mission débute sur une petite lune appelée Senestam, un satellite de la planète Upsall, où vit le peuple Jävlode. Ces aliens sont opposés à des colons humains exploitant illégalement les mines de Trélium présentes en abondance sur leur lune, prélude à un affrontement sans pitié où Caleb et Mézoké devront faire la preuve de leur efficacité.

Analyse

Sylvain Runberg, grand amateur de science-fiction, part toujours des personnages pour écrire une histoire avant de construire l'univers dans lequel ils évoluent. Pour lui, c'est avant tout à travers les personnages que se construisent le ton et l'originalité d'un récit, et ainsi de déterminer d'abord quelles sont leurs caractéristiques psychologiques, à quels types de mondes ou de cultures ils appartiennent, leurs rôles spécifiques dans le récit, leurs évolutions. En revanche, même s'il s'agit d'un monde imaginaire comme celui d'Orbital, il s'inspire souvent de la réalité pour en définir les bases : dans Orbital, la politique, l'environnement, le racisme ont notamment servis à développer les trames du récit. Ainsi, l'idée du référendum mondial et de ses opposants plonge ses racines dans le référendum européen sur le traité de Maastricht en 1992 tandis que la planète Sénestam et la communauté de Shirebruk sont inspirées des mines wallonnes du xixe siècle.

(…) les Humains se retrouvent à la place qui serait probablement la leur si une rencontre avait lieu avec une ou plusieurs civilisations extraterrestres dotées d'une technologie très en avance sur la nôtre, à savoir celle des petits derniers pas forcément très à l'aise dans un pareil contexte. Il y a ensuite une métaphore évidente sur les différentes vagues d'immigrations que connaît notre planète, et ce depuis la naissance de l'Humanité, où chaque nouvel arrivé dans un lieu donné est souvent montré du doigt, par ignorance, peur, désinformation ou démagogie. La France en est malheureusement un bon exemple depuis la fin du xixe siècle : Polonais, Italiens, Espagnols, Maghrébins, Africains, toutes ces vagues migratoires ont dû faire face au racisme et à l'exclusion. Il en est de même pour l'Humanité, dans son ensemble, au sein de la Confédération extra-terrestre décrite dans Orbital

Sylvain Runberg, à propos de la station Orbital.

Quant au dessinateur Serge Pellé, il rencontre Sylvain Runberg via les éditions Dupuis en 2005. Se déclarant très à l'aise dans cet univers de science-fiction, sa technique a pour base un premier tracé au crayonné avant de passer aux finitions avec la mise en couleurs, où se mêlent feutres à alcool, gouache Peinture acrylique, pastels gras et de légères modifications finales par ordinateur. Concernant son style, les dessinateurs Enki Bilal, Moebius, Régis Loisel ou Juan Gimenez sont souvent cités par les lecteurs et les critiques.

[Pour réaliser un tome, il me faut] Douze mois, je travaille en couleurs directes ! Je modifie les couleurs un petit peu sur l'ordinateur, faut prendre le temps de faire les choses bien, un album c'est quand même de l'argent pour le lecteur. Douze mois, c'est long pour vous, mais pour moi c'est juste ce qu'il me faut : ça fait un euro par mois pour vous c'est pas si cher finalement.

Serge Pellé, Interview Serge Pellé et Sylvain Runberg
Source: wikipedia

Orbital : les albums

Consulter les informations sur la BD Cicatrices
Consulter les informations sur la BD Ruptures
Consulter les informations sur la BD Nomades
Consulter les informations sur la BD Ravages
Consulter les informations sur la BD Justice
Consulter les informations sur la BD Résistance
Consulter les informations sur la BD Implosion
Consulter les informations sur la BD Contacts

Tags

Voir toutes les séries BD

Document créé le 01/05/2020, dernière modification le 06/02/2021
Source du document imprimé : https://www.gaudry.be/bd/orbital/

L'infobrol est un site personnel dont le contenu n'engage que moi. Le texte est mis à disposition sous licence CreativeCommons(BY-NC-SA). Plus d'info sur les conditions d'utilisation et sur l'auteur.