La suite de protocoles TCP/IP

TCP/IP (Transmission Control Protocol/Internet Protocol) est un ensemble de protocoles normalisés destinés aux réseaux étendus.

L'explosion d'Internet a incité les concepteurs à travailler avec TCP/IP, ce qui fait que c'est la suite de protocole la plus répandue, même au sein des réseaux locaux (LAN : Local Area Network).
Seulement, les LAN travaillent avec les adresses MAC et pas avec un adressage IP. Nous constaterons que c'est en partie pour cette raison que nous retrouvons des protocoles comme ARP (en résumé, ARP permet les conversions entre adresses IP et adresses MAC).

Modèle TCP/IP à 4 couches

En comparaison du modèle OSI à 7 couches, le modèle TCP/IP est moins normalisé (c'est un protocole de fait et non de normes), et plus simple.

TCP/IP & OSIUDPTCPOSICouche RéseauIPCouche InternetCouche transportCouche applicationNavigation WebMails "sortants"Résolution de nomsTransfert de fichiersAutres protocoles

 

API pour applications réseau

TCP/IP fournit deux interfaces pour les applications de réseau utilisant les services de cette pile de protocoles : Windows Sockets et NetBIOS.

ApplicationApplications Windows SocketsApplications NetBIOS
SocketsNetBIOS
TransportTCPUDP
InternetICMPIGMP
IP
ARP
Interface réseauTechnologies de réseau local :
Ethernet, Token-Ring, FDDI, etc.
Technologies de réseau étendu :
ligne série, Frame Relay, ATM, etc.

Windows Sockets est une API standard sous Microsoft Windows pour les protocoles de transports tels que TCP/IP et IPX.

NetBIOS (Network Basic Input/Output System) fournit une interface standard aux protocoles prenant en charge les services NetBIOS (TCP/IP, NetBEUI).

 

Couche interface réseau (Network Access Layer)

La couche interface réseau correspond plus ou moins aux couches 1 (physique) et 2 (liaison) du modèle OSI, plus une petite incursion dans la couche 3.

Cette couche dépend du type de réseau :

  • LAN
    • Ethernet
      • Version II (Technologie DIX)
      • IEEE 802.3
    • Token-Ring IEEE 802.5
    • FDDI (Réseaux métropolitains et backbones)
  • WAN
    • PSTN (Public Switched Telephone Network : réseau téléphonique public commuté)
      • SLIP (Serial Line Interface Protocol : faible vitesse de l'ordre de 56 Kb/s)
      • PPP (Point to Point Protocol : protocole utilisé par exemple en ADSL).
    • DATA (X25, ATM, Frame Relay, etc.)

La fonction principale de la couche interface réseau est l'émission et la réception des trames sur le réseau. Elle est donc chargée de reformater les données selon le type de trame véhiculées sur le réseau.

 

Couche Internet (Internet Layer) ou Inter-Réseau

Un des rôles de cette couche est l'encapsulation des données provenant de la couche supérieure (Transport Layer) dans des datagrammes Internet (souvent appelés paquets IP). C'est aussi à ce niveau que nous retrouverons des algorithmes de routage.

Les principaux protocoles de la couche Internet sont :

  • IP : principalement chargé de l'adressage et du routage des paquets entre hôtes et réseaux.
  • ARP : permet la résolution d'adresses matérielles (MAC address) dans un même réseau physique.
  • ICMP : chargé de l'envoi de messages d'erreurs relatives à la livraison de paquets.
  • IGMP : est utilisé par les routeurs multidiffusion locaux pour la gestion des groupes d'hôtes.

 

Couche transport

La couche transport fournit des sessions de communication de bout en bout entre hôtes (end-to-end communications).
Deux grands protocoles se retrouvent dans cette couche : TCP (orienté connexion) et UDP (orienté datagrammes).

Protocole TCP

Angl : Transmission control protocol.

Un protocole de communication de TCP/IP qui assure la bonne connexion de données sur le réseau Internet et qui correspond à la quatrième couche (couche transport) du modèle de référence OSI.

Le protocole TCP est orienté connexion.
Il doit donc fournir des communications fiables en mode connecté aux applications qui souvent nécessitent un accusé de réception (ACK) des données .

Protocole UDP

Angl : User Datagram Protocol.

Protocole que l'on peut employer à la place de TCP quand la fiabilité de la transmission n'est pas critique, UDP assure des communications sans connexions, et sans garantie de bonne distribution des données.
La fiabilité de la livraison est donc du ressort de l'application, car dans la combinaison UDP/IP, aucun des deux protocoles ne s'occupe réellement de la bonne livraison des informations.

Le protocole UDP nécessite moins d'informations de contrôle que TCP, ce qui rend son utilisation plus fluide du fait qu'il n'effectue pas de contrôle à chaque étape de la transmission. C'est pourquoi il est souvent utilisé lors de jeux en réseau, et convient aussi par exemple à des applications de streaming (diffusion audio/vidéo) pour lesquelles la perte de paquets n'est pas vitale. En effet, lors de ces transmissions, les paquets perdus sont tout simplement ignorés.

 

Couche Application (Application Layer)

La couche application du modèle TCP/IP couvre plus ou moins les couches session (5), présentation (6) et application (7) du modèle OSI.

La plupart des applications qui utilisent TCP/IP fonctionnent selon le principe client-serveur : un programme sur le serveur offre un service réseau, et les clients se connectent (ou émettent des requêtes à l'aide de programmes clients) sur le service demandé au serveur.

Les protocoles les plus répandus sont les suivants :

  • HTTP
  • FTP
  • SMTP
  • POP/IMAP
  • Telnet
  • DNS
  • SNMP

 

Document créé le 25/01/04 00:00, dernière modification le 29/06/17 00:46
Source du document imprimé : https://www.gaudry.be/reseaux-osi-tcpip.html

L'infobrol est un site personnel dont le contenu n'engage que moi. Le texte est mis à disposition sous licence CreativeCommons(BY-NC-SA). Plus d'info sur les conditions d'utilisation et sur l'auteur.