Vous devez être membre et vous identifier pour publier un article.
Les visiteurs peuvent toutefois commenter chaque article par une réponse.

Attention: noms de sites protégés!

Niouzes de l’Infobrol (Internet)Article publié le 23/09/2004 13:20:51


On ne fait plus ce que l'on veut aujourd'hui avec les adresses de sites Internet.
Les errements des vendeurs de noms de domaines sont réprimés par la justice belge.
Le site de «La revanche des nanas» a été victime d'un curieux détournement.


FLEMAL

Philippe De Leener a lancé il y a trois ans un rallye 4x4 dédié aux conductrices. La «Revanche des Nanas» mène depuis, chaque année, un groupe de femmes à découvrir le désert de Tunisie en voiture tout terrain. Il ne s'agit pas d'une course, mais d'un sage rallye touristique. Philippe De Leener, au travers de la société Sopromauto, a créé un site Internet à propos de cette aventure, à l'adresse : www.revanche-des-nanas.com. Un peu long, un peu compliqué à retenir, sans doute. Nous avons remarqué en juillet dernier, à la défaveur d'une erreur d'orthographe dans le nom du site, qu'une série de noms de domaine très proches de l'original, ne contenant pas de traits d'union, ou précédé de «la», renvoyaient systématiquement à des sites à caractère pornographique. Renseignements pris auprès du promoteur du site officiel, il s'agissait apparemment là d'un détournement des noms de domaines enregistrés par Sopromauto (également propriétaire de noms de domaines destinés aux visiteurs néerlandophones ou anglophones).

Aujourd'hui, les adresses proches redirigent le surfeur vers le site de la Socomex, une société qui crée des sites Internet. Normal: Sopromauto a intenté une action en justice contre la Socomex, pour détournement de noms de domaines et pratiques commerciales douteuses. C'est en effet après avoir tenté sans succès de revendre les noms de domaines proches de celui du site original que la Socomex a redirigé les visiteurs vers des sites ou plutôt des pages au goût douteux. Une audience au tribunal de Commerce est prévue pour le 1er octobre prochain.

«Une mauvaise blague»

Le directeur de Socomex, Jean-Samuel Dupont, n'imaginait pas que la situation risquait de dégénérer à ce point. Selon lui, la situation est née d'un différend lié à un autre site (notre-revanche-des-nanas) créé pour deux jeunes femmes participant au raid organisé par Sopromauto, et désirant attirer des sponsors. Un site dont Sopromauto avait exigé la disparition. «C'est après cet incident que j'ai acheté les six autres noms de domaine et que j'en ai proposé la vente à Sopromauto pour 150 euros», explique Jean-Samuel Dupont. Devant le refus opposé par Philippe De Leener, ce dernier lui laisse entendre que les noms de domaine sont dès lors susceptibles d'être revendus à d'autres clients. «J'ai loué les adresses à une société française... en imaginant le résultat. J'ai voulu faire une mauvaise blague. Mais je n'ai jamais voulu causer un quelconque préjudice», avoue encore Jean-Samuel Dupont en se disant prêt à assumer les conséquences de ses actes. Et aussi à enterrer la hache de guerre. La justice appréciera les faits à la lumière de la législation en vigueur depuis l'année dernière en matière d'utilisation de noms de domaine. Et rappellera aux amateurs de ventes forcées qu'Internet n'est plus chez nous un domaine de non-droit.


Avatar :: pills Un article de pills

Source : www.lalibre.be


Commenter l'article

Commentaires


23/09/2004 15:57:44 : L'infobrol : du cul?

J'imagine la tête de Steph si on détourne l'infobrol vers un site de cul ;-)

- reboot -

Sélection, tri et recherche d'articles
FILTRER :
TRIER :1er critère : 2e critère :
CHERCHER : Dans les titres Dans le contenu


[Afficher les liens en fonction des critères du formulaire ci-dessus]

Table des matières Haut

Document créé le 25/06/2004, dernière modification le 26/10/2018
Source du document imprimé : https://www.gaudry.be/niouze-rf-223.html

L'infobrol est un site personnel dont le contenu n'engage que moi. Le texte est mis à disposition sous licence CreativeCommons(BY-NC-SA). Plus d'info sur les conditions d'utilisation et sur l'auteur.