Normes ATA

Norme ATA-1

Premier standard IDE, ATA-1 permet deux disques durs (un maître et un esclave) sur un seul canal. Attention, nous parlons ici de disques durs car le standard ATA-1 (1994) ne prévoit pas la prise en charge des lecteurs CD (il faudra attendre l'ATAPI pour que les lecteurs CD bénéficient de l'interface IDE).
La capacité maximale de stockage des disques était limitée à 528 Mo car l'ATA-1 ne supporte ni le mode Block ni le Logical Block Adressing (LBA).

Modes supportés par l'ATA-1 :

  • modes PIO (Programmed Input/Output - modes d'Entrées/Sorties programmées) 0, 1 et 2.
  • modes DMA (Direct Memory Access) 0, 1 et 2.
  • Multiword-DMA.

 

Norme ATA-2

Certains constructeurs se sont détachés des spécifications IDE vers 1996, tels que Seagate avec le Fast-ATA et Western Digital avec l'EIDE (Enhanced IDE) afin de répondre à de nouveaux besoins. Un nouveau standard est donc spécifié par l'ANSI : l'ATA-2 (ATA Interface with Extensions).

Les adaptations par rapport à l'ATA-1 sont les suivantes :

  • Ajout des modes PIO 3 et 4.
  • Ajout des modes Multiword-DMA 1 et 2.
  • Intégration des Block Transfers et du LBA, ce qui permet la détection automatique du type de disque dur afin que le BIOS l'identifie, et l'augmentation des capacités gérables du disque dur.

 

Norme ATA-3

X3.298-1997 (standard ATA3, en 1997) apporte une fiabilité des modes de transfert Multiword-DMA 2 et PIO 4 (car les nappes à 40 fils étaient souvent sources de problèmes), et une augmentation de la fiabilité des disques en 1998 gràce au SMART (Self Monitoring Analysis and Reporting Technology).
Il existait de nombreux problèmes d'incompatibilité des disques, car les constructeurs n'intégraient pas complètement le standard ATA-3 (à cause des erreurs fréquentes dues aux modes rapides de transferts de données), mais simplement certaines caractéristiques du SMART.

 

Norme ATA-4/ATAPI-4

NCITS 317, standard ATA-4, ou encore nommé ATAPI, permet en 1998 la connexion d'autres périphériques (comme les lecteurs CD) à l'interface IDE.

Les modes UltraDMA 0, 1 et 2 sont supportés par ATAPI. UltraDMA est plus connu sous le nom d'UltraDMA/33 du fait de son taux de transfert de données maximal. Les modes 0 et 1 n'ont eux jamais été utilisés par les fabricants de disques. Le fonctionnement rapide de ces modes nécessite alors l'utilisation des nouvelles nappes à 80 fils, qui augmentent de façon significative la fiabilité de fonctionnement des disques.

Afin d'augmenter la fiabilité et le contrôle d'erreurs des données, ATAPI intègre le CRC (Cyclical Redundancy Check) et de nouvelles commandes ont été rajoutées (par exemple le Command Queuing).

 

Norme ATA-5/ATAPI-5

NCITS 340, standard ATA-5, inclut en 2000 les modes UltraDMA 3 et 4 qui permettent d'augmenter la bande passante de 44 à 66 Mo/s avec des càbles IDE à 80 fils.
De nouvelles commandes pour améliorer les performances remplacent d'anciennes commandes ATA qui ont été supprimées.

 

Norme ATA-6/ATAPI-6

ATA-2 a intégré le LBA pour augmenter la capacité des disques, ATA-5 utilise 48 bits (au lieu de 24) pour le LBA, ce qui permet la gestion de disques de 137 Go. Le mode UltraDMA 5 est également pris en charge.

Pour la première fois, l'ergonomie est prise en compte dans une norme ATA : l'Acoustic Management permet au logiciel de diminuer la vitesse d'accès aux disques récents afin d'en réduire le bruit de fonctionnement.

 

Document créé le 01/05/04 22:17, dernière modification le 13/02/16 08:53
Source du document imprimé : //architecture-norme-ata.html

L'infobrol est un site personnel dont le contenu n'engage que moi. Le texte est mis à disposition sous licence CreativeCommons(BY-NC-SA). Plus d'info sur les conditions d'utilisation et sur l'auteur.