Struts : memento

Sommaire du document

Cette page n'est pas du tout un tutorial Struts. Ce sont simplement quelques notes et captures d'écrans prises lors du développement d'une petite application Web avec Struts.

Exemple de structure de projet

  • Nom_de_mon_application
    • build
    • doc
    • lib
    • modelJAR
    • scripts
    • source
      • Nom_de_mon_application
        • model
          • dto
          • ejb
          • META-INF
          • test
        • view
          • action
          • controller
          • form
          • images
          • jsp
          • service
          • stylesheets
          • util
          • WEB-INF
            • classes
              • props
            • lib
            • tld

 

Le fichier web.xml

Nous pouvons définir la configuration du site par le fichier web.xml qui se trouve dans le répertoire WEB-INF.

Nous pouvons spécifier la page d'accueil de l'application par la balise <welcome-file>.

Nous pouvons définir les associations des URL selon le patron suivant : /action/*, si nous placerons dans un répertoire view/action toutes nos classes Java qui étendent Action.

Nous devons ensuite définir les différentes « librairies de balises » (en anglais, “tag-libs”) qui seront utilisées par Struts. Nous pouvons utiliser n'importe quelle chaîne de caractères pour référencer la librairie dans la balise <taglib-uri>, mais nous devrons par la suite veiller à respecter cette référence dans nos pages lors de l'utilisation des balises <%@ taglib.
Par convention, nous utiliserons l'adresse du fichier tld de la librairie en question.

Exemple d'utilisation dans une page :

<%@ taglib uri="/WEB-INF/struts-bean.tld" prefix="bean" %>

Code XML (WEB-INF/web.xml) (36 lignes) :
  1. <?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
  2. <!DOCTYPE web-app PUBLIC "-//Sun Microsystems, Inc.//DTD Web Application 2.3//EN" "file:///H:/refs/dtd/web-app_2_3.dtd">
  3. <web-app>
  4. <display-name>First application</display-name>
  5. <description>My first application in Struts</description>
  6. <servlet>
  7. <servlet-name>servlet</servlet-name>
  8. <servlet-class>org.apache.struts.action.ActionServlet</servlet-class>
  9. <init-param>
  10. <param-name>config</param-name>
  11. <param-value>/WEB-INF/struts-config.xml</param-value>
  12. </init-param>
  13. <load-on-startup>1</load-on-startup>
  14. </servlet>
  15. <servlet-mapping>
  16. <servlet-name>servlet</servlet-name>
  17. <url-pattern>/action/*</url-pattern> <!-- used for path mapping -->
  18. </servlet-mapping>
  19.  
  20. <welcome-file-list>
  21. <welcome-file>/jsp/index.jsp</welcome-file>
  22. </welcome-file-list>
  23.  
  24. <taglib>
  25. <taglib-uri>/WEB-INF/struts-html.tld</taglib-uri> <!-- name used for <%@ taglib uri=" declaration -->
  26. <taglib-location>/WEB-INF/tld/struts-html.tld</taglib-location>
  27. </taglib>
  28. <taglib>
  29. <taglib-uri>/WEB-INF/struts-bean.tld</taglib-uri>
  30. <taglib-location>/WEB-INF/tld/struts-bean.tld</taglib-location>
  31. </taglib>
  32. <taglib>
  33. <taglib-uri>/WEB-INF/struts-logic.tld</taglib-uri>
  34. <taglib-location>/WEB-INF/tld/struts-logic.tld</taglib-location>
  35. </taglib>
  36. </web-app>

 

Le fichier struts-config.xml

C'est dans ce fichier que nous pouvons effectuer les mappings entre les beans (qui vont contenir les informations récoltées dans les formulaires) et les actions.

Dans cet exemple, si nous spécifions action="logon.do" dans un formulaire, Struts vérifie s'il existe une action dont path="/logon". Cette action est référencée ici sous le nom logonform.

Sous ce même nom, nous avons défini un form-bean qui nous permet de lui associer la classe qui contient les éléments du formulaire.

Nous pouvons définir des exceptions globales sous la balise <global-exceptions>.

De la même manière, nous pouvons définir des adresses globales sous <global-forwards>.

La balise <message-resources permet de définir l'emplacement des fichiers d'internationnalisation. Le nom de fichier est utilisé sans information de localisation (fr, en, nl, etc), ni d'extension .properties.


Code XML (WEB-INF/struts-config.xml) (32 lignes) :
  1. <!DOCTYPE struts-config PUBLIC "-//Apache Software Foundation//DTD Struts Configuration 1.1//EN" "file:///H:/refs/dtd/struts-config_1_1.dtd">
  2. <struts-config>
  3. <form-beans>
  4. <form-bean name="logonform"
  5. type="view.form.LogonForm" />
  6. </form-beans>
  7.  
  8. <global-exceptions>
  9. <exception key="global.error.credentials"
  10. path="/jsp/logon.jsp"
  11. scope="request"
  12. type="javax.naming.AuthenticationException" />
  13. </global-exceptions>
  14.  
  15. <global-forwards />
  16.  
  17. <action-mappings>
  18. <action path="/logon"
  19. type="view.action.LogonAction"
  20. scope="request"
  21. name="logonform"
  22. validate="true"
  23. input="/jsp/logon.jsp">
  24. <forward name="success"
  25. path="/jsp/application.jsp"
  26. redirect="false" />
  27. </action>
  28. </action-mappings>
  29.  
  30. <message-resources parameter="props.application" null="false" />
  31.  
  32. </struts-config>

 

Le fichier application.properties

Exemple de fichier de messages.

Il suffit de réaliser le fichier une première fois complètement, puis de le copier et de remplacer les messages dans la langue souhaitée et d'ajouter la localisation (fr, en, nl, etc) entre le nom et l'extension de fichier.

  • errors.header définit ce qui sera affiché avant d'itérer les messages d'erreurs. Par exemple, <ul>
  • errors.prefix définit ce qui sera affiché avant chaque message d'erreur. Par exemple, <li>
  • errors.suffix définit ce qui sera affiché après chaque message d'erreur. Par exemple, </li>
  • errors.footer définit ce qui sera affiché après l'itération des messages. Par exemple, </ul>

Dans la partie que nous avons nommé validator nous devons indiquer ce qu'il faut afficher en cas d'erreur selon les critères de validation de Struts.
Nous avons demandé ces validations en indiquant validate="true" pour notre action dans le fichier struts-config.xml.
Le numéro entre accolades indique l'index de la valeur de substitutions qui est passée dans le message.

Dans la partie que nous avons nommé LogonForm, nous retrouvons les différents textes à afficher par exemple dans notre action, ou dans le formulaire.

Nous pouvons créer autant de messages que nous le souhaitons. Nous pouvons les nommer selon une notation séparée par des points, afin de les structurer, ou mieux visualiser à quelle action ils appartienent.


Code properties (WEB-INF/classes/props/application.properties) (32 lignes) :
  1. # -- standard errors --
  2. errors.header=<table border="0" cellpadding="5" cellspacing="1" class="table" align="center"><tr><th>Error</th></tr>
  3. errors.prefix=<tr class="td"><td>
  4. errors.suffix=</td></tr>
  5. errors.footer=</table>
  6.  
  7. # -- validator --
  8. errors.invalid={0} is invalid.
  9. errors.maxlength={0} can not be greater than {1} characters.
  10. errors.minlength={0} can not be less than {1} characters.
  11. errors.range={0} is not in the range {1} through {2}.
  12. errors.required={0} is required.
  13. errors.byte={0} must be a byte.
  14. errors.date={0} is not a date.
  15. errors.double={0} must be an double.
  16. errors.float={0} must be an float.
  17. errors.integer={0} must be an integer.
  18. errors.long={0} must be an long.
  19. errors.short={0} must be an short.
  20. errors.creditcard={0} is not a valid credit card number.
  21. errors.email={0} is an invalid e-mail address.
  22.  
  23. # -- LogonForm --
  24. logonForm.button.submit.tooltip=Click to log on
  25. logonForm.button.submit.label=Log On
  26. logonForm.logon.label=Logon
  27. logonForm.password.label=Password
  28. logonForm.logon=logon
  29. logonForm.password=password
  30.  
  31. # -- Global Exceptions --
  32. global.error.credentials=Invalid Credentials

 

Exemple de marche à suivre

Nous créons une page JSP qui contient un formulaire (des champs et un bouton pour soumettre le formulaire).

Dans l'action du formulaire, nous spécifions une action Struts. Par exemple, monaction.do, qui sera utilisée par Struts sous la forme /monaction.

Si nous avons défini dans struts-config.xml une action dont le path correspond à cette structure /monaction, le chemin vers la classe Java est trouvé grâce à l'attribut type. Il est possible de déterminer le champ d'application(“scope request”, “session”, “application”).

Si nous désirons valider la structure des données du formulaire, nous spécifions validate="true", et nous indiquons sous l'attribut input la page à afficher en cas d'échec, ou l'action à exécuter.

Comme nous désirons effectuer une validation, nous devons surcharger la méthode validate de l'ActionForm. Cette validation portera sur la structure des données, alors que la validation de leur sémantique sera effectuée dans une méthode de notre classe qui étend Action.

Notre ActionForm peut étendre ValidatorForm au lieu de simplement ActionForm, mais dans ce cas, nous devons utiliser le fichier validator-rules.xml qui se trouvera lui aussi dans WEB-INF.

Dans struts-config.xml, nous devons spécifier dans form-bean un ActionForm associé à notre action. Pour les associer, nous devons leur donner la même valeur pour leurs attributs name.

Un exemple concret

La page suivante propose un exemple de projet qui met en pratique ces différentes notions.

 

Réseaux sociaux

Vous pouvez modifier vos préférences dans votre profil pour ne plus afficher les interactions avec les réseaux sociaux sur ces pages.

 

Nuage de mots clés

7 mots clés dont 0 définis manuellement (plus d'information...).

Avertissement

Cette page ne possède pas encore de mots clés manuels, ceci est donc un exemple automatique (les niveaux de pertinence sont fictifs, mais les liens sont valables). Pour tester le nuage avec une page qui contient des mots définis manuellement, vous pouvez cliquer ici.

Vous pouvez modifier vos préférences dans votre profil pour ne plus afficher le nuage de mots clés.

 

Notes

  1.  Uniform Resource Locator : correspond à « localisateur uniforme de ressource” en français

  2.  URL : “Uniform Resource Locator” (en français, « localisateur uniforme de ressource »)

  3.  librairies de balises : correspond à “tag-libs » en anglais

  4.  JSP : JavaServer Pages Pages qui permettent un contenu dynamique, généré côté serveur, basées sur le langage Java. Ces fichiers sont compilés pour devenir des servlets Java.

 

Astuce pour imprimer les couleurs des cellules de tableaux : http://www.gaudry.be/ast-rf-450.html
Aucun commentaire pour cette page

© Ce document issu de l′infobrol est enregistré sous le certificat Cyber PrInterDeposit Digital Numbertection. Enregistrement IDDN n° 5329-491
Document créé le 28/11/05 14:38, dernière modification le Vendredi 17 Juin 2011, 12:12
Source du document imprimé : http:///www.gaudry.be/java-struts-memento.html
St.Gaudry©07.01.02
 
l'infobrol
Nous sommes le Mercredi 18 Octobre 2017, 00:22, toutes les heures sont au format GMT+1.00 Heure, heure d'été (+1)