53 pages, 64 articles pour «partie»

Vous pouvez consulter la page d'explications relative au nuage de mots clés et aux techniques utilisées.

53 pages

  • Editer une niouze
    https://www.gaudry.be > Services > Services
    [1] 25/06/2004 - Dernière modification le 23/09/2020 l’auteur de la niouze peut l’éditer, ainsi que le membre qui appartient au groupe de gestion des niouzes.
    Mot clé = partie | Niveau = 2

  • Intro OS
    https://www.gaudry.be > Informatique > Systèmes d'exploitation
    [2] 06/06/2005 - Dernière modification le 26/10/2018 Sommaire détaillé de la partie système d'exploitation
    Mot clé = partie | Niveau = 2

  • MySQL & PHP (suite)
    https://www.gaudry.be > Programmation > PHP - MySQL
    [3] 20/11/2003 - Dernière modification le 27/03/2020 Seconde partie du tutoriel PHP-MySQL, inclure un fichier PHP, erreurs MySQL, encodage de la DB en UTF-8
    Mot clé = partie | Niveau = 2

  • Ports TCP
    https://www.gaudry.be > Les réseaux > Normes et standards
    [4] 09/04/2005 - Dernière modification le 26/10/2018 Liste de ports TCP, recherche par numéro ou par partie de nom, affichages par blocs, mise à jour Iana.
    Mot clé = partie | Niveau = 2

  • Rikiki(points)
    https://www.gaudry.be > Généralités > Web
    [5] 24/08/2007 - Dernière modification le 23/09/2020 Page d'ajout de parties de Rikiki
    Mot clé = partie | Niveau = 2

  • 13 photos en rapport avec colorisation-partielle
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [6] 06/08/2020 - Dernière modification le 30/08/2020 Il est possible de consulter les photos selon le flux de la galerie, mais aussi selon certaines recherches, que ce soit par tags comme dans ce cas, ou selon les meta données des photos.
    Mot clé = colorisation-partielle | Niveau = 11

  • La partie supérieure de la mini centrale
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [7] 10/08/2020 - Dernière modification le 01/09/2020
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 12

  • Voiture électrique
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [8] 01/09/2020 - Dernière modification le 12/09/2020 Une voiture électrique italienne Zagato Zele bleu pastel dans la partie Energeia de l'ECVB. Le lieu étant démoli et assaini, la confidentialité du titre, de la description, et de la localisation sont à présent réglés sur "public".
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 13

  • ECVB, le nouveau côtoie le vieux
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [9] 18/08/2020 - Dernière modification le 05/09/2020 A gauche, la partie plus récente de l'usine était toujours en exploitation au moment de la prise de vue. J'ai été frappé par la dichotomie entre d'une part cette partie nouvelle aux tuyaux étincelants, et d'autre part l'amas sombre de rouille de la partie abandonnée de la centrale. La photo est prise sans trépied; l'appareil étant maintenu contre un poteau en espérant que ce soit suffisant pour éviter le flou de bouger lors de cette exposition moyennement longue (1 seconde). Malgré une sensibilité de ISO 500, la partie de droite était très sombre et il a fallu retravailler la luminosité de cette partie à posteriori (ce qui engendre une perte de détails). Le lieu étant démoli et assaini, la confidentialité du titre, de la description, et de la localisation sont à présent réglés sur "public".
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 14

  • ECVB en activité
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [10] 03/09/2020 - Dernière modification le 13/09/2020 A présent, toute cette partie de l'usine a été complètement démontée. Au moment de cette visite, toute une partie de l'ECVB était encore en activité. Le lieu étant démonté/démoli et assaini, la confidentialité du titre, de la description, et de la localisation sont à présent réglés sur "public".
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 15

  • L'amiante est présente partout sur le site
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [11] 08/08/2020 - Dernière modification le 31/08/2020 De hautes barrières de chantiers permettaient d'éviter que les ouvriers ne s'aventurent dans la partie abandonnée de l'usine. Des affichettes alertaient en plus des risques liés à la présence d'amiante dans ces parties. Le lieu étant démoli et assaini, la confidentialité du titre, de la description, et de la localisation sont à présent réglés sur "public".
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 16

  • Les deux châteaux
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [12] 02/09/2020 - Dernière modification le 12/09/2020 Depuis la partie arrière de la tour de l'horloge du château de Noisy, la vue sur le château de Vêves est superbe. Le lieu est à présent totalement rasé. La localisation et le nom passent donc en visibilité "public".
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 17

  • Vue vintage sur l'aile Sud de Noisy
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [13] 16/08/2020 - Dernière modification le 04/09/2020 Au rez-de chaussée, la partie arrondie abritait le bureau de la directrice, surmonté d'une chambre avec salle de bains et balcon. Encore au dessus, se trouvaient les chambres de l'infirmerie, sous la toiture. Le lieu est à présent totalement rasé. La localisation et le nom passent donc en visibilité "public".
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 18

  • Vers la porte du Dolder
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [14] 02/11/2011 - Dernière modification le 10/09/2020 Cette porte surplombée d'une tour à cinq étages a une hauteur de 25 mètres. Le passage pouvait au moment du danger être fermé par une porte très solide à deux battants et par une herse. La cloche dans le petit clocheton servait de signal d'alarme en cas d'approche de l'ennemi venant de la plaine. L'intérieur du Dolder servait autrefois de lieu d'habitation au gardien du village. Cette enceinte existe encore en partie au xxie siècle. On peut ainsi encore voir les murs d'enceinte nord et ouest et les tours emblématiques de la cité : le Dolder et la Tour des Voleurs. Un coup d'œil le long du mur d'enceinte, à droite et à gauche du Dolder et le long de la Semme, donne une idée, à côté de son aspect pittoresque, de la solidité et de l'importance de ces fortifications.
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 19

  • Colmar, Statue de l'amiral Bruat
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [15] 02/11/2011 - Dernière modification le 05/09/2020 La statue de l'amiral Bruat est un monument historique situé à Colmar, dans le département français du Haut-Rhin. Architecture La fontaine se compose d'un bassin circulaire en grès rose des Vosges. Quatre figures allégoriques représentant les parties du monde que le marin parcouru : l'Asie, l'Afrique, l'Océanie et l'Amérique9. À l'origine, l'eau s'écoule par les gueules de quatre monstres marins. Source: Wikipedia
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 20

  • Scène de crime - le meurtre de Barbie
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [16] 13/08/2020 - Dernière modification le 02/09/2020 Ken m'a tuer est une phrase grammaticalement incorrecte, liée au meurtre de la poupée Barbie. La police a pensé en 1991 que l'affaire était simple. Barbie était amie avec Blaine, un surfeur australien qui travaillait à temps partiel pour elle en tant que jardinier , lors de sa séparation avec Ken. La cause du décès était de multiples coups de couteau - 18 en tout - à la poitrine et à l'abdomen (mais comme la tête n'est pas là, est-ce peut-être la vraie cause du décès; a-t-elle longtemps vécu sans tête comme certaines autres femmes? ). Le médecin légiste a estimé qu'il avait fallu entre 15 et 30 minutes à la femme blessée pour mourir après l'agression initiale. L'heure du décès n'a pas été difficile à établir car Mme Barbie Handler avait téléphoné à une amie à 11 ans: 48 heures du matin ce dimanche fatidique mais n'avait pas réussi à arriver au Davis 'à 13 heures (Jessie et Woody Davis sont les voisins de Barbie). Selon la police qui a retrouvé le corps, la porte du sous-sol - le seul moyen d'entrée ou de sortie - avait été barricadée par un lit pliant et une barre de fer, apparemment placés là par la femme assassinée pour empêcher le retour de son agresseur. À l'intérieur de la porte se trouvait le message Ken m'a tuer - Ken m'a tué - tracé d'un doigt dans le sang de la victime, et plus loin encore le même message, incomplet cette fois et à peine lisible: Ken m'a t.... Il y avait aussi une empreinte de main sanglante. Le sang a été confirmé plus tard comme étant celui de Mme Barbie. Le lieu est à présent totalement rasé. La localisation et le nom passent donc en visibilité "public".
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 21

  • Le hall d'entrée de Noisy
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [17] 25/08/2020 - Dernière modification le 08/09/2020 Depuis le couloir de dégagement de l'aile Sud, on voir les superbes plafonds bleus du grand hall d'entrée. Au bout on devine la salle de gymnastique, débordant de gravats provenant du plafond qui s'est effondré. La partie inférieure de l'escalier de marbre ne possédait déjà plus sa rampe, mais les colonnes de la rampe étaient encore présentes. Le lieu est à présent totalement rasé. La localisation et le nom passent donc en visibilité "public".
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 22

  • Photo vintage du bureau de la directrice de Noisy
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [18] 02/08/2020 - Dernière modification le 28/08/2020 Partie de l'aile Sud du château. J'avais envie d'essayer un traitement ancien pour cette photo, pour souligner l'aspect "ruine". Le lieu est à présent totalement rasé. La localisation et le nom passent donc en visibilité "public".
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 23

  • Conveyer belt
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [19] 27/01/2012 - Dernière modification le 15/09/2020 Production of 275,000 tons of stone per year. It is crushed and is mainly used in road works. The activity of the career of Trooz is seasonal because the stones are separated from the installations by the Vesdre and the passage is made to ford. It is therefore impossible to access the primary reservoir and facilities in case of flooding. La carrière de Forêt-Trooz appartient au moment de la prise de vue (2011) à la SA Gralex qui y exploite 275.000 tonnes de grès par an. Celui-ci est concassé et est principalement utilisé dans les travaux routiers. L’activité de la carrière de Trooz est saisonnière car le gisement est séparé des installations par la Vesdre et le passage se fait à gué. Il est donc impossible d’accéder au gisement et aux installations primaires en cas de crue.
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 24

  • Blue valves
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [20] 27/01/2012 - Dernière modification le 16/09/2020 Production of 275,000 tons of stone per year. It is crushed and is mainly used in road works. The activity of the career of Trooz is seasonal because the stones are separated from the installations by the Vesdre and the passage is made to ford. It is therefore impossible to access the primary reservoir and facilities in case of flooding. La carrière de Forêt-Trooz appartient au moment de la prise de vue (2011) à la SA Gralex qui y exploite 275.000 tonnes de grès par an. Celui-ci est concassé et est principalement utilisé dans les travaux routiers. L’activité de la carrière de Trooz est saisonnière car le gisement est séparé des installations par la Vesdre et le passage se fait à gué. Il est donc impossible d’accéder au gisement et aux installations primaires en cas de crue.
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 25

  • En haut du puits de l’ancien accès vers les coffres de tête...
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [21] 29/01/2012 - Dernière modification le 19/08/2020 En haut du puits de l’ancien accès vers les coffres de tête... A l’arrière-plan, la porte boulonnée en 1930, et le seul accès actuel par l’étroiture au dessus de la porte. A l’avant plan, le puits de liaison vers les coupoles de tête 2 et 3. L’échelle est encore en place et donne sur le couloir partiellement immergé (voir les photos sur la vaisselle abandonnée et le couloir semi-immergé).
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 26

  • Informations en français et en allemand
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [22] 29/01/2012 - Dernière modification le 01/09/2020 Vers le couloir de retraite... Le couloir contourne l’ancien puits comblé de la tourelle centrale (tourelle double de 150mm). Il se situe près de la salle de rassemblement, qui elle aussi a été en partie comblée par les remblais des travaux de réarmement. On peut encore faiblement décrypter les anciennes inscriptions en français sous l’enduit des inscriptions en allemand.
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 27

  • Le débouché d'infanterie, partiellement obstrué.
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [23] 29/01/2012 - Dernière modification le 27/08/2020
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 28

  • Bâbüssaâde ou Bab-üs Saadet - La porte de la Félicité
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [24] 22/02/2012 - Dernière modification le 23/08/2020 Dans le Palais de Topkapı, à Istanbul. La porte de la Félicité (Bâbüssaâde ou Bab-üs Saadet) est l'entrée de la cour intérieure (Enderûn), ou troisième cour, où commencent les appartements privés du sultan. La porte est coiffée d'une coupole soutenue par de minces piliers de marbre. Elle marque la présence du sultan dans le palais: nul ne peut passer cette porte sans l'autorisation du sultan. Même le grand vizir n'était autorisé à la franchir que selon des horaires et à des conditions bien spécifiées. La porte a probablement été construite sous Mehmed II, au cours du xve siècle. Elle a été redécorée dans le style rococo en 1774 par Mustafa III, puis Mahmoud II. On peut lire au-dessus la porte des versets du Coran, ainsi que des tuğras. Le plafond est en partie décoré à la feuille d'or, avec une bulle d'or suspendue au centre. Les côtés sont ornés d'éléments décoratifs baroques et de miniatures de paysages. Dans le palais de Palais de Topkapı Le sultan ne paraissait à cette porte et sur la place du Divan Meydani que lors de cérémonies particulières. Le sultan se tenait assis devant la porte sur son trône les jours de fêtes religieuses (bayramlar), tandis que sujets et fonctionnaires restaient debout. Les funérailles des sultans se tenaient également devant cette porte. De chaque côté de ce passage à colonnes contrôlé par le chef des eunuques du harem, appelé Bâbüssaâde Ağası, et le personnel placé sous sa responsabilité, s'étendaient les quartiers des eunuques, ainsi que les salles, grandes et petites, de l'école du palais. Une petite dalle, en retrait dans le sol devant la porte, marque le lieu où la bannière du prophète de l'islam Mahomet était déployée. Cette bannière était confiée en une cérémonie solennelle au grand vizir ou au commandant des armées partant en guerre. Source Wikipedia
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 29

  • Palais de Topkapi - intérieur des appartements des princes de la Couronne
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [25] 22/02/2012 - Dernière modification le 15/08/2020 Le « pavillon double », nommé aussi « appartements des princes de la Couronne » (Çifte Kasırlar / Veliahd Dairesi), consiste en deux chambres construites au cours du xvie siècle. L'immeuble, relié au palais, est constitué d'un rez-de-chaussée construit sur une plate-forme élevée qui procure une bonne vue sur l'extérieur, tout en étant protégée des regards. L'intérieur comporte deux grandes pièces, datant soit du règne de Murad III, soit, plus probablement, du règne d'Ahmet Ier. Le plafond n'est pas plat, mais conique, dans le style du kiosque. Il évoque les tentes traditionnelles des premiers Ottomans. Dans ces tentes, il n'y avait pas de meubles en hauteur, mais des divans disposés le long des murs. Le sol est recouvert de tapis. Ces pièces présentent tous les caractères du style classique, utilisé dans d'autres parties du palais. Le pavillon a été entièrement redécoré et la plupart des boiseries baroques ont été retirées. Les tuiles décoratives, reflétant la grande qualité des fabriques d'İznik du xviie siècle, ont été remplacées par des copies modernes, en accord avec le concept d'origine. La fresque du dôme de bois est d'origine, et est un exemple des riches travaux de la fin du xvie et du début du xviie siècle. La cheminée de la seconde pièce, avec sa grande hotte dorée, a été restaurée dans son apparence d'origine. Les fenêtres proches de la cheminée sont décorées d'intarsio de nacre. Les fenêtres de verre coloré donnent sur la haute terrasse et le jardin de la piscine située en dessous. Les robinets de ces fenêtres sont entourés de fresques en rouge, noir et doré. Les princes de la Couronne (Şehzadeler) vivaient reclus dans ces pièces, qui sont connues sous le nom de kafes (cage). Les princes y étaient éduqués dans la discipline du harem jusqu'à l'âge adulte. Ils étaient ensuite nommés gouverneurs de provinces d'Anatolie, où ils étaient entraînés à la gestion des affaires d'État. À partir du début du xviie siècle, les princes vécurent dans le harem, qui commença à jouer un rôle dans l'administration du palais. Le pavillon double a été utilisé comme chambre privée des princes de la couronne à partir du xviiie siècle. Source: Wikipedia, the free encyclopedia - version 26Feb2012
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 30

  • Les lignes de la tour de refroidissement
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [26] 11/08/2020 - Dernière modification le 01/09/2020 L'architecture de ces tours de refroidissement me fait toujours penser à Brazil, un film de science-fiction dystopique qui m'avait fort marqué. Le lieu est tellement grand que l'on se sent minuscule. A l'époque, avec Seb, nous avions du escalader les parois intérieures de la tour pour atteindre cette partie, car la porte de maintenance était verrouillée. Une fois à l'intérieur, nous avons pu admirer la beauté de ces lignes formées par la structure des parois, l'orifice de la "trompette" (oui c'est le terme utilisé) couvert de mousse, le tout sous une lumière particulière presque verdâtre.
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 31

  • Monday Morning :: Julien Mouton
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [27] 14/04/2012 - Dernière modification le 06/09/2020 Monday Morning Acoustic pop folk duo from Belgium. Monday Morning ツ in concert for the new "Fall Memories" EP www.mondaymorning.be/ Bio (FR) Deux amis passionnés, une pincée de guitare acoustique, deux voix qui s'entremêlent dans une incroyable harmonie, le tout empli de douceur : une recette simple mais efficace qui ne cesse de porter ses fruits. Depuis ses débuts à l'aube 2009, Monday Morning compte déjà un bon nombre de dates à son actif, distillant sa pop folk aux quatre coins de la Belgique. En 2010, les deux liégeois multiplient les expériences et font petit à petit parler d'eux : prix du jury au tremplin Jyva'Zik, LaSemo festival, Francofolies de Spa, lauréats Puredemo, Grand Tremplin ou encore premières parties des groupes Yew et Puggy... Autant d'occasion de confirmer leur talent prometteur. Parallèlement, le duo sort en septembre 2010 son premier EP 6 titres intitulé "Pleased to meet you", enregistré à Anvers. Depuis janvier 2011, Monday Morning fait partie des groupes soutenus par Ca Balance [...], le programme d'accompagnement musical de la province de Liège, comme l'ont également été Atomique Deluxe, Eté 67, Matt Bioul ou Puggy, entre autres. Des projets plein la tête et un avenir rempli de promesses, tout prête à croire que les liégeois de Monday Morning ont encore de beaux jours devant eux... Source: Myspace.
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 32

  • Monday Morning :: Release Party @ L'An Vert “Fall Memories”
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [28] 14/04/2012 - Dernière modification le 21/08/2020 Monday Morning Acoustic pop folk duo from Belgium. Monday Morning ツ in concert for the new "Fall Memories" EP www.mondaymorning.be/ Bio (FR) Deux amis passionnés, une pincée de guitare acoustique, deux voix qui s'entremêlent dans une incroyable harmonie, le tout empli de douceur : une recette simple mais efficace qui ne cesse de porter ses fruits. Depuis ses débuts à l'aube 2009, Monday Morning compte déjà un bon nombre de dates à son actif, distillant sa pop folk aux quatre coins de la Belgique. En 2010, les deux liégeois multiplient les expériences et font petit à petit parler d'eux : prix du jury au tremplin Jyva'Zik, LaSemo festival, Francofolies de Spa, lauréats Puredemo, Grand Tremplin ou encore premières parties des groupes Yew et Puggy... Autant d'occasion de confirmer leur talent prometteur. Parallèlement, le duo sort en septembre 2010 son premier EP 6 titres intitulé "Pleased to meet you", enregistré à Anvers. Depuis janvier 2011, Monday Morning fait partie des groupes soutenus par Ca Balance [...], le programme d'accompagnement musical de la province de Liège, comme l'ont également été Atomique Deluxe, Eté 67, Matt Bioul ou Puggy, entre autres. Des projets plein la tête et un avenir rempli de promesses, tout prête à croire que les liégeois de Monday Morning ont encore de beaux jours devant eux... Source: Myspace.
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 33

  • John Cockerill's tribute
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [29] 27/08/2020 - Dernière modification le 09/09/2020 John Cockerill (Haslingden (Lancashire) au Royaume-Uni, 3 août 1790 - Varsovie, 19 juin 1840), est un industriel belgo - britannique, émigré en 1797 vers le territoire de l'actuelle Belgique avec son père William Cockerill. Ce dernier joua un rôle déterminant dans la mécanisation de l'industrie lainière textile européenne, qui était en retard par rapport à la même industrie en Angleterre. John Cockerill fonda la société Cockerill, à l'origine d'un groupe sidérurgique européen, Cockerill-Sambre, qui fait désormais partie du groupe ArcelorMittal. La S.A. John Cockerill En 1817, il achète avec son frère Charles James le Château de Seraing, le Prince Guillaume Ier des Pays-Bas l'ayant chargé du développement de la sidérurgie dans les environs de Liège. Cockerill commence par développer à proximité un haut-fourneau à coke plutôt qu'à bois. Un arsenal de construction de bateaux, Cockerill Yards (connu ensuite sous le nom d'Hoboken) est ouvert en 1824 à Anvers. En 1825, James Cockerill vend ses parts au roi des Pays-Bas. Un moment menacé par les troubles issus de la révolution belge, John Cockerill se retrouve finalement seul propriétaire des usines de Seraing. Lors de la révolution, il est le leader du parti orangiste à Liège. Il se rattache à l'Église protestante de Liège qu'il soutient financièrement. En 1834, la Belgique souhaite développer son réseau de chemin de fer afin de contourner le blocus de l'Escaut par les Pays-Bas. Les ateliers John Cockerill fournissent les premiers rails, wagons et locomotives de Belgique. Les constructions métalliques sont de toute nature, incluant notamment des ponts et des paquebots. En 1838, malgré la faillite de son établissement bancaire, il fonde un complexe industriel indépendant comprenant les différentes fabriques destinées à développer le premier complexe industriel intégré. Celui-ci comprend notamment un haut-fourneau, des fonderies, des forges, des laminoirs et des ateliers de construction mécanique. Sont également situés à proximité des charbonnages, une mine de minerai de fer, ainsi qu'un réseau de chemin de fer et un port sur la Meuse. De multiples innovations technologiques, dont le laminoir, seront mises en œuvre dans ce premier complexe industriel. John Cockerill meurt de la fièvre typhoïde en 1840 lors d’un voyage d’affaires à Varsovie. Ses usines assureront la prospérité économique de la région pendant plus d'un siècle. Le groupe comptera jusqu'à 60 implantations dans le monde. Source: Wikipedia Le lieu étant démoli et assaini, la confidentialité du titre, de la description, et de la localisation sont à présent réglés sur "public".
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 34

  • Pompes de la salle de traitement des eaux
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [30] 10/08/2020 - Dernière modification le 01/09/2020 Dans la lumière filtrant de l'étage, on peut voir que la partie supérieure est "désossée"; est-ce fait à des fins didactiques, ou est-ce le résultat de voleurs de matériaux? Le lieu étant démoli et assaini, la confidentialité du titre, de la description, et de la localisation sont à présent réglés sur "public".
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 35

  • Souvenirs vaporeux dans la salle de traitement des eaux
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [31] 27/07/2020 - Dernière modification le 25/08/2020 Des volutes de fumées qui soulignent le rayon de lumière dans ces sombres parties, et on se prend à imaginer ces pompes en activité... Le lieu étant démoli et assaini, la confidentialité du titre, de la description, et de la localisation sont à présent réglés sur "public".
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 36

  • La partie de cartes
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [32] 01/09/2020 - Dernière modification le 12/09/2020
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 37

  • There is no path to the light - v2
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [33] 19/05/2012 - Dernière modification le 04/09/2020 Mr. Helpmann: He's got away from us, Jack. Jack Lint: Afraid you're right, Mr. Helpmann. He's gone. Mr. Helpmann: Mmm. Jack Lint: Well... Brazil (last lines) Un autre essai, un peu plus net que la photo précédente, mais qui me plaît nettement moins, car je ne regarde pas vers la lumière du haut de la tour, et que les fumées sont moins bien réparties...
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 38

  • Cowpers HF6
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [34] 09/09/2020 - Dernière modification le 16/09/2020 Cowpers Un cowper moderne consiste en cylindre vertical en acier de 6 à 9 m de diamètre et s'élevant à 20 à 35 m. Cette enceinte est remplie de briques réfractaires dont la nature dépend de leur rôle : on a des briques isolantes qui protègent la face interne du blindage du cowper, et des briques stockant et restituant la chaleur. Ces dernières servent à la construction du puits de combustion, où se déploie la flamme, et du rûchage, un empilement de briques perforées qui absorbe la chaleur des fumées. Le puits est souvent intégré dans le cylindre où il occupe environ un tiers de la section du four. Les plus gros cowpers sont dotés de puits externes qui permettent de mieux isoler la zone de combustion de celle d’accumulation/restitution de chaleur. La chauffe étant plus lente que le refroidissement, chaque haut fourneau est doté de trois, parfois quatre, cowpers passant alternativement dans chaque phase. En fonctionnement continu, un cowper restitue sa chaleur pendant environ 30 min, avant que le vent soit orienté vers le cowper qui vient de finir une réchauffe de 50 min (durée à laquelle il faut ajouter les phases d'inertage et de mise en pression, qui durent 10 min). Un cowper moderne peut réchauffer environ 1,4 tonne de vent à 1 200 °C, par tonne de fonte. Lorsqu’il restitue sa chaleur, c'est donc, pour un haut fourneau produisant 6 000 t de fonte par jour, un four d'une puissance d'environ 100 MW. La chauffe est effectuée par combustion d'une partie du gaz produit par le haut fourneau, qui doit être mélangé avec un gaz riche pour atteindre les températures souhaitées. Source: Wikipedia Modern cowper consists in vertical steel cylinder 6 to 9 m and a diameter amounting to from 20 to 35 m. This enclosure is filled with refractory bricks whose nature depends on their role has insulating bricks that protect the inner face of the shield cowper, and storing and reproducing bricks heat. The latter are used in the construction of wells combustion, where the flame spreads, and rûchage, a stack of perforated bricks which absorbs heat of the fumes. The well is often integrated into the cylinder where it occupies about one third of the furnace section. The biggest feature cowpers outer wells to better isolate the combustion zone of the accumulator / heat delivery. Heating is slower than cooling, each blast furnace has three, sometimes four, stoves passing alternately in each phase. In continuous operation, cowper restores its heat for about 30 minutes before the wind is facing cowper who just finished a 50-minute heats (time at which there are the phases inerting and pressurization, lasting 10 min). Modern cowper can warm wind of about 1.4 tons to 1200 ° C, per ton of pig iron. When the heat returns, so this is for a blast furnace producing 6000 t of pig iron per day, a furnace with a capacity of approximately 100 MW. The heater is powered by combustion of part of the product through the furnace, which must be mixed with the rich gas to achieve the desired gas temperature.
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 39

  • Château de Messen - contre-plongée
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [35] 15/08/2020 - Dernière modification le 03/09/2020 Vue sur les colonnades qui supportent ces Arcs Tudors (C'est une sorte d'ogive surbaissé, qui a pris l'appellation Tudor, pendant cette période en Angleterre, 1485-1603) le longs des couloirs. Les ruines du château sont démolies selon deux phases entre 2010 et 2015. Seule une petite partie de la façade est conservée.
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 40

  • Château de Messen - escalier
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [36] 22/08/2020 - Dernière modification le 07/09/2020 Le château de Mesen était un château situé dans la commune de Lede, en Flandre orientale. Il faisait partie de l'une des quatre fortifications circulaires construites par les monarques au cours des IXe et Xe siècles pour se protéger des Normands. C'était au départ une tour rectangulaire, située au sud de la fortification. Jusqu'en 1796, le château est la demeure de la famille Bette. Après 1796, le château n'est plus utilisé comme habitation,accueillant entre autres une distillerie de gin, une raffinerie de sucre, une fabrique de tabac et de traitement de potasse. On trouvait encore au moment de la visite de nombreuses machines dans les caves. En 1897, le château est vendu à un ordre religieux (les religieuses de Kannunikessen) qui bâtit l'impressionnante chapelle néo-gothique, et le transforme en un internat pour filles, sous le nom de pensionnat des Dames Chanoinesses de Saint-Augustin. Après la Première Guerre mondiale, il est passé entre les mains de l’Institut Royal de Mesen, dont il tire son nom actuel. Il devient un pensionnat élitiste féminin où le français, le comportement et la vie en haute société étaient enseignés. L'enseignement en français devenant ensuite interdit en région flamande, la fondation a cessé toute activité en 1971 et a nettoyé le site, et le château devient la propriété du ministère de la Défense. En 1979 le château de Mesen est classé monument historique mais à cause d’erreurs dans la procédure ce statut est annulé l’année suivante. La négligence totale des bâtiments et une classification comme zone de parc en 1999 laissent une ruine. Certains journaux mentionnent à l'époque l'enlèvement délibéré des tuiles et des fenêtres pour encourager la vétusté. Les autorités locales ont refusé de protéger le château ou de le classer comme monument et il est complètement tombé en ruine. En 2010, de nombreuses parties du château sont démolies (dont l'église) pour faire place à un nouveau sanatorium. En 2015, le conseil municipal de Lede, en Belgique, décide de démolir les bâtiments restants . Toutes les ruines restantes ont été démolies peu de temps après cette décision, mais une petite partie de la façade principale a été nettoyée, stabilisée et exposée dans le parc aux côtés des fondations d'une autre aile.
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 41

  • Liège, les potagers des coteaux
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [37] 17/07/2013 - Dernière modification le 05/09/2020 Le site désigné sous l'appellation des Coteaux de la Citadelle est sans nul doute le plus remarquable espace vert de la ville de Liège. S'étendant sur plus de 40 hectares, depuis Favechamps à l'ouest, jusqu'à l'ancien charbonnage du Bâneux, à l'est, il occupe principalement le versant sud d'une colline escarpée qui domine la rive gauche de la vallée de la Meuse. Ce vaste ensemble quasi continu de bois, de prairies, de vergers, de jardins, d'anciennes terrasses et murailles, de friches et de potagers recèle de nombreuses richesses archéologiques, historiques, architecturales et scientifiques dont la découverte est rendue possible grâce à l'aménagement d'un réseau dense de sentiers et de chemins publics. Bien que soumis à d'intenses pressions anthropiques, le lieu sert de refuge à une flore et une faune très diversifiées. Une partie des Coteaux de la Citadelle est classée comme site. Source: biodiversite.wallonie.be
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 42

  • Marbrerie D
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [38] 23/11/2013 - Dernière modification le 16/09/2020 Les ruines d'une ancienne marbrerie de notre région. De la petite centrale hydroélectrique, il ne reste plus qu'une partie de la roue à aubes, ainsi qu'une énorme roue dentée et les assises des axes du mécanisme de démultiplication qui transmettait le mouvement à la turbine.
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 43

  • Marbrerie D
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [39] 23/11/2013 - Dernière modification le 16/09/2020 Les ruines d'une ancienne marbrerie de notre région. De la petite centrale hydroélectrique, il ne reste plus qu'une partie de la roue à aubes, ainsi qu'une énorme roue dentée et les assises des axes du mécanisme de démultiplication qui transmettait le mouvement à la turbine.
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 44

  • Marbrerie D
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [40] 23/11/2013 - Dernière modification le 16/09/2020 Les ruines d'une ancienne marbrerie de notre région. De la petite centrale hydroélectrique, il ne reste plus qu'une partie de la roue à aubes, ainsi qu'une énorme roue dentée et les assises des axes du mécanisme de démultiplication qui transmettait le mouvement à la turbine.
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 45

  • Marbrerie D
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [41] 23/11/2013 - Dernière modification le 16/09/2020 Les ruines d'une ancienne marbrerie de notre région. De la petite centrale hydroélectrique, il ne reste plus qu'une partie de la roue à aubes, ainsi qu'une énorme roue dentée et les assises des axes du mécanisme de démultiplication qui transmettait le mouvement à la turbine.
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 46

  • Marbrerie D
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [42] 23/11/2013 - Dernière modification le 16/09/2020 Les ruines d'une ancienne marbrerie de notre région. De la petite centrale hydroélectrique, il ne reste plus qu'une partie de la roue à aubes, ainsi qu'une énorme roue dentée et les assises des axes du mécanisme de démultiplication qui transmettait le mouvement à la turbine.
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 47

  • Liège, le pont de Fragnée
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [43] 26/07/2014 - Dernière modification le 08/09/2020 Le pont de Fragnée est un pont de la ville de Liège traversant la Meuse au niveau de son confluent avec l'Ourthe, et au départ de la Dérivation. La partie enjambant l'Ourthe est dénommée pont de Fétinne. Le pont fut construit de 1901 à 1904 pour l'Exposition universelle de 1905, dans l'esprit du pont Alexandre-III de Paris. Histoire Le pont de Fragnée échappa au premier conflit mondial, mais il fut victime de la seconde invasion allemande. Après la guerre, on le reconstruisit en respectant les plans d'origine. Les travaux de reconstruction se terminèrent le 4 novembre 1948. On a profité de la reconstruction pour élargir le tablier du pont, portant sa largeur de 16 mètres à 17,20 mètres. Point de passage privilégié sur la Meuse, le pont de Fragnée connaît un trafic moyen journalier d'environ 30 000 véhicules. Au mois d'août 1993, on a donc entrepris la réfection de la voirie et l'enlèvement des rails de tramway. De nos jours, le pont de Fragnée a retrouvé, après de nombreux travaux et l'aménagement des abords, toute sa splendeur du début de siècle. Le trafic de transit entre le nord et le sud de la ville emprunte désormais depuis juin 2000 l'autoroute via le pont de Liège. Décoration L'architecte liégeois Paul Demany (1859-1912) fut chargé de la décoration des becs de piles, des pylônes et de leurs socles, des balcons et des murs en retour. Il dirigea également la réalisation des ouvrages en bronze coulé, éléments utilitaires (garde-corps, candélabres) et statues constituant le décor allégorique du pont, exécutées par le sculpteur wallon Victor Rousseau (1865-1954). À chacune des deux entrées du pont, deux pylônes de granit sont surmontés d'une « Renommée ». De chaque côté du fleuve, deux figures allégoriques en bronze adossées à ces pylônes. Elles symbolisent le « Vieux fleuve » et le « Nouveau fleuve ». À l'occasion de cette rénovation, les quatre Renommées de bronze ont été recouvertes d'or fin, de même que les médaillons mythologiques des garde-corps bordant le pont. Huit statues de tritons figurent sur les piédestaux surmontant les becs de pile et sur ceux ponctuant les murs en retour. Magnifiquement éclairé la nuit, le pont scintille de reflets bleutés et violets. Source: Wikipedia
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 48

  • Fabrique d'armes Lambert Sévart
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [44] 10/10/2014 - Dernière modification le 05/09/2020 Il s'agit d'un sgraffite publicitaire pour le fabricant d'armes Lambert Sévart. Les sgraffites publicitaires ne sont pas très fréquents. Les plus connus sont ceux de la Maison Cauchie. Par contre, plusieurs sgraffites représentant des métiers (vendeur d'armes, jardinier, imprimeurs) existent à Liège. Cette œuvre met en scène un vendeur d'armes, moustaches et casque colonial, tentant de vendre sa marchandise (un fusil) à un indigène. Le bateau, le canot et la caisse d'armes ou de munitions ainsi que les palmiers sont à l'arrière plan. Il faut remettre la scène dans le contexte de cette époque du début du XXe siècle où la colonisation et l'exportation d'armes étaient en plein essor. Le sgraffite est entouré de pierres de taille. Sous les coins inférieurs de ce sgraffite, deux charmantes figures féminines à la chevelure garnie de fleurs affichent une mine réjouie. Source : Wikipedia Un sgraffite, très utilisé pendant la période Art nouveau, est un dessin gravé sur une base de mortier. Le fond est généralement sombre, rehaussé des différentes couches de couleurs nécessaires, de plus en plus claires. Les parties inutiles des différentes couches sont grattées, laissant apparaître la couche inférieure. Parfois, seules la couche de base (sombre) et la couche de surface sont présentes, et dans ce cas la couche de surface n'est pas teintée dans la masse, mais est rehaussée d'enduit et peinte.
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 49

  • Ancien sanatorium de Borgoumont (sanatorium du Basil)
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [45] 05/04/2015 - Dernière modification le 26/08/2020 Construit à partir de 1900 à l’initiative du directeur du laboratoire bactériologique Ernest Malvoz, le sanatorium accueillit ses premiers patients en 1903. La finalité d'un tel établissement est le traitement de la tuberculose et de certaines maladies pulmonaires infectieuses chroniques. Le sanatorium est aussi un moyen d'isoler et d'éloigner les personnes contaminées du reste de la population. Ils sont souvent réservés à une classe aisée. À cette époque la tuberculose est bel et bien une maladie incurable et mortelle qui touche toutes les couches sociales de la population. Le séjour au sanatorium a pour objectif de soulager les malades et d'adoucir les symptômes de cette terrible « peste blanche ». On parle de 100 millions de morts au cours du 20e siècle. De 1903 à 1941, le sanatorium est inévitablement un mouroir, comme tous les autres, du fait que la pénicilline n'était pas encore découverte. Peu de personnes s'en sortaient vivantes et inévitablement, le domaine est empreint d'une grande tristesse. Bien que le taux de mortalité soit extrêmement élevé, il est étonnant de constater qu'au contraire d'autres établissements similaires il n'y ait pas un petit cimetière en annexe du logis. De 1941 à 1947 les traitements s'améliorent. Après la guerre, avec la découverte des premiers traitements antibiotiques, les médecins pourront petit à petit éteindre les foyers infectieux et diminuer drastiquement la mortalité. Cette maladie n'appartient, hélas, pas au passé et selon l'OMS, en 2018, 10 millions de personnes ont contracté la tuberculose et 1,5 million en sont mortes (dont 251 000 porteurs du VIH). Plus tard, le bâtiment est reconverti en centre de revalidation et en maison de repos, sous le nom "centre Princesse Astrid". En 2003, le sanatorium de Borgoumont est repris par le centre hospitalier "Peltzer - La Tourelle" de Verviers. Entre 2010 et 2013, le site est utilisé par Fedasil, en matière d'accueil de demandeurs d'asile. A partir de 2013, le bâtiment est à l'abandon. Outre les dégradations naturelles, il est vandalisé par de pseudo artistes utilisant les bombes de couleurs comme certains animaux leur urine, des rave party, ou encore certains pratiquants de l'urbex (exploration de lieux abandonnés). Fenêtres éclatées, tuyaux arrachés, murs tagués, portes défoncées ... l'intérieur du sanatorium a été saccagé. En 2018, un compromis de vente est signé et une demande de permis d’urbanisme est introduite. Le projet prévoit l’aménagement d’un appart-hôtel de luxe (cinq étoiles), ainsi que cent et deux appartements de tourisme plutôt familial. Le caractère unique de ce bâtiment, le clocher central et la promenade couverte en terrasse seraient conservés. La consultation publique à propos du certificat d’urbanisme demandé par le nouveau propriétaire de l’ex-sanatorium est seulement clôturée en août 2019 Situé au-dessus du hameau, dans une clairière au milieu des bois à une altitude de 420 mètres, cet imposant immeuble d'une longueur d'environ 150 mètres est orienté plein sud et son architecture concave augmente l'absorption de la chaleur, de l'air et de la lumière indispensables à la thérapie soignant la tuberculose. L'édifice est construit en pierres du pays ( moellons de grès et colombages avec pierres de taille en angles) avec une structure en béton armé. L'intérieur est agencé selon une architecture hygiéniste : éviter la poussière en inclinant les surfaces, faciliter le nettoyage en soudant les pieds des meubles au sol, favoriser le renouvellement de l'air ambiant avec un système d'aération. Les seuls endroits de divertissement autorisés étaient le jardin d'hiver et la salle de spectacle. Pour tromper leur ennui les malades avaient, étonnamment, le droit de fumer… ce qui nous semble incroyable aujourd'hui. On note aussi la présence d’un petit clocher dressé au milieu du bâtiment. À l'entrée du domaine, se trouve une construction originale en grès, colombages et ardoises traversée par la route d'accès à l'ancien sanatorium. Plus d'infos: A la découverte du sanatorium de Borgoumont (RTBF Auvio)
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 50

  • Al Deir - partie supérieure du monastère
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [46] 05/09/2017 - Dernière modification le 31/08/2020
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 51


  • https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [47] 06/09/2017 - Dernière modification le 21/09/2020 Agrandissement des parties du paysage de Petra afin de mettre en évidence les transformations de la montagne par les nabatéens, les bédouins, les romains... Vous pouvez cliquer sur les images ci-dessous pour afficher la photo en format original, ou en format cinémascope: Paysage Petra - format 24*36

    Chaque morceau de rocher est sculpté à Petra...
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 52

  • Sunset on the Phat Tich Pagoda
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [48] 19/04/2018 - Dernière modification le 06/09/2020 La pagode Phat Tich a été construite au 7ème siècle. En 1066, le roi Ly Thanh Tong (1054-1072) a commandé une tour de 40m de haut sur la partie sud du mont Lan Kha. En 1947, la pagode fut détruite par les impérialistes français et, depuis 1954, la pagode a été restaurée à plusieurs reprises. Cette photo est prise depuis l'esplanade sur laquelle repose la statue géante de Bouddha.
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 53

  • Les années 80 - pollution
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [49] 24/02/2019 - Dernière modification le 08/09/2020 Une partie de l'expo Génération '80 est dédiée aux grandes catastrophes écologiques qui se sont produites entre 1980 et 1990. Accidents nucléaires (En 1986 à Tchernobyl, qui entraîne des centaines de milliers de morts jusqu'à présent), mais aussi chimique (En décembre 1984 à Bhopal en Inde, qui a causé plus de 8000 morts dans les 3 premiers jours et plus de 20 000 morts en 20 ans), pétrolier (en 1989 au sud de l'Alaska, le nauffrage du pétrolier Exxon Valdez, ou encore en 1988 en mer du Nord, l'explosion de la plateforme pétrolière Piper-Alpha).
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 54

  • Singe araignée sur les rives du Río Grijalva
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [50] 16/07/2019 - Dernière modification le 29/08/2020 Espèce endémique de cette partie du Mexique, les singes-araignées avaient disparu de leur environnement naturel depuis trente ans. En 2016, sept mâles et cinq femelles ont étés relachés dans cette zone forestière du canyon du Sumidero après une réadaptation au zoo Manuel Álvarez del Toro en vue de leur réintroduction dans la nature. Chaque singe araignée a été équipé d'un collier satellite pour la surveillance.
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 55

  • Merida - monument à la Patrie
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [51] 19/07/2019 - Dernière modification le 06/09/2020 Sur la face du monument qui fait face au nord, dans la partie inférieure concave, se trouve un parapet en pierre qui imite le lac de Texcoco.
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 56

  • Chichén Itzá - Partie sous terre de la pyramide de Kukulcán
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [52] 20/07/2019 - Dernière modification le 21/08/2020
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 57

  • Wégimont dans le brouillard (11/2019)
    https://www.gaudry.be > Photo > Galerie
    [53] 30/11/2019 - Dernière modification le 02/09/2020 Le belvédère (temple néo-classique) fut construit au temps de la splendeur du château. Il servait de lieu de promenade et aussi d’abri pour les chasseurs. De là, Un souterrain permettait aux villageois d’accéder au château. Témoin des mouvements de l’histoire tels que l’occupation du pays d’Outre-Meuse en 1632, la révolution française et les deux grandes guerres mondiales où il devint lieu d’hébergement des troupes. En 1940, l’ombre noire du nazisme envahit nos contrées et le Domaine est réquisitionné par l’occupant qui crée un tristement célèbre lebesborn (Heim Ardennen) en 1942 (d'abord centre d’accueil pour les filles-mères qui accouchaient dans l’anonymat et qui abandonnaient le nourrisson à la nurserie SS. Il devient un centre de reproduction aryenne, ces enfants destinés à constituer la future élite d’un troisième Reich). Une cinquantaine d’enfants y sont nés. La « Fontaine de vie » de Wégimont n'a cependant jamais répondu aux attentes de ses concepteurs. Elle connut, en effet, bon nombre de problèmes pratiques (notamment une pénurie de sages femmes) et se heurta aussi à l'hostilité de la population locale. Le « Lebensborn » soumagnard ferma définitivement ses portes le 1er septembre 1944. Les mères et les enfants qui y séjournaient furent, semble-t-il, transférés à Wiesbaden en Allemagne. Après et pendant près de vingt ans, le château de Wégimont a servi entre autres de maison destinée aux vacances des pensionnés. Le parc, lui, était réservé aux enfants et aux promeneurs. La nuit du 24 au 25 mai 1964, un incendie a ravagé l’aile centrale du château et les extrémités des ailes latérales, faisant 17 morts. Aujourd'hui, seule la partie centrale manque à l’édifice. Source: https://www.provincedeliege.be/ Vous pouvez voir une image du belvédère avec ses statues, avant les travaux de restauration de la toiture: statues du belvédère de Wégimont
    Mot clé = partie (titre ou description) | Niveau = 58

64 articles

Document créé le 13/03/2010, dernière modification le 26/09/2019
Source du document imprimé : https://www.gaudry.be/tagcloud-rf-partie.html

L'infobrol est un site personnel dont le contenu n'engage que moi. Le texte est mis à disposition sous licence CreativeCommons(BY-NC-SA). Plus d'info sur les conditions d'utilisation et sur l'auteur.