Historique des systèmes d'exploitation

Nous pouvons envisager l'évolution des systèmes d'exploitation sous deux aspects :

 

Evolution du point de vue du processus

Batch processing

  • Système mono utilisateur
  • Séquence d'instructions (jobs) qui ne peut être arrêtée une fois démarrée.
  • Les jobs sont traités à la manière d'une queue (FIFO -> First in First out).

 

Processus interactif

Possibilités de modification d'un programme en cours d'exécution.

 

Time-Sharing

Un système transactionnel est capable de gérer un vaste ensemble d'informations structurées en base de données.
Un grand nombre de points d'accès, terminaux ou micro-ordinateurs ont accès simultanément à la consultation, et à la modification des données.
L'exécution d'un ordre ou transaction doit préserver la cohérence de la base, ce qui entraine d'énormes contraintes d'intégrité pour gérer les accès simultanés.

Dans le cas d'un time-sharing, le temps du processeur est partagé entre les différentes applications.
Les systèmes multi-utilisateurs permettent à plusieurs utilisateurs d'utiliser simultanément sur une même machine des applications différentes ou bien similaires.
Un programme gestionnaire (dispatcher) partage le temps disponible entre les différents utilisateurs.
Nous devons savoir que 90% du temps passé face à un terminal est alloué aux réflexion indispensable entre les différentes interventions, ce qui nous laisse seulement 10% d'utilisateurs réellement actifs en même temps.
Le travail du dispatcher serait l'allocation des tranches de temps de 50 ms à chacun, notre temps d'attente moyen serait de 0,5s environ pour ces dix utilisateurs actifs sur la centaine d'utilisateurs connectés sur le système.

La notion de système multitàche dépend aussi de ce partage du temps du processeur entre les différentes applications, rotation tellement rapide entre les processus que nous avons l'impression que les différentes applications sont exécutées en même temps (car le processeur ne peut en réalité exécuter qu'une et une seule instruction à la fois).

Dans un système multitàche coopératif, le temps est réparti de manière identique entre les différents processus.
Un système multitàche préemptif attribue les tranches de temps du processeur selon un système de priorités des processus.

 

Evolution du point de vue de l'organisation

Systèmes monolithiques

Dans le cas d'un système d'exploitation monolithique, nous sommes face à un seul programme divisé en une multitude de procédures. Tout est visible, et il est impossible par exemple de cacher à l'utilisateur les procédures dont il n'a pas besoin.

Le système est organisé autour d'une table qui contient des pointeurs vers les différentes procédures. N'importe qui ou n'importe quelle procédure peut faire appel à une procédure.

Nous pouvons quand-même rencontrer une légère structure, divisant les programmes de la mémoire principale (main memory) en deux grandes catégories :

  • Les programmes exécutés en mode kernel (kernel mode programs), qui peuvent accéder à l'ensemble des procédures.
  • Les programmes exécutés en mode utilisateur (user mode programs), qui ne peuvent accéder aux services de l'OS qu'au travers d'appels système.

 

Systèmes en couches (layered systems)

Dans ce système, nous pouvons constater une hiérarchie entre les différentes couches : chaque couche n'accède qu'à la couche directement inférieure.

THE (Technische Hogeschool Eindhoven, aux Pays-Bas), développé par E.W. Dijkstra et ses élèves en 1968, est le premier système à couches. Il s'agissait d'un système de traitements par lots (batch) destinné à un ordinateur allemand, l'Electrologica x8 piloté depuis une console composée d'interrupteurs.

Structure du système THE
Niveau Contenu
5 Opérateur
4 Programmes utilisateur
3 Gestion I/O (entrées/sorties)
2 Communications entre opérateur et process
0 Allocation du processeur et multiprogrammation

Malgré cette structure en couches, THE ne permettait pas de dissocier le programme, l'exemple suivant (MULTIX) permet la création de sous-systèmes pour les utilisateurs.

Une autre évolution du système en couches fut MULTIX. Le principe reste basé sur une hiérarchie, mais en anneaux concentriques et non plus en couches. Plus on se rapprochait de l'anneau du centre, plus de droits étaient accordés. Quand une procédure d'un anneau extérieur demandait une procédure située dans l'anneau intérieur, il le demandait aussi via une sorte d'appel système, une instruction TRAP. Une programme peut donc résider dans une couche n, et être exécuté avec des droits restreints dans la couche n+1.

 

Machines virtuelles

Les machines virtuelles peuvent être considérées comme des évolutions des systèmes à couches : chaque couche représente une machine virtuelle qui utilise les services de la couche directement inférieure, et fournit des services à la couche directement supérieure.

 

Vue d'ensemble de quelques systèmes

Système d'exploitationArchi
tecture
Mono/Multi-utilisateurType de multitâcheSystème de fichierRemarque
1. MS-DOS 1.0016 bitsmonomono-tâche?0. Ne supporte pas les répertoires.
Version : 1.00
2. MS-DOS 1.2516 bitsmonomono-tâche?0. Première version vendue par Microsoft à d'autres constructeurs.
Version : 1.25
3. MS-DOS 2.0016 bitsmonomono-tâche?0. Supporte les disques durs et les répertoires
Version : 2.00
4. MS-DOS 2.1016 bitsmonomono-tâche?0. Version : 2.10
5. MS-DOS 3.0016 bitsmonomono-tâche?0. Supporte les disquettes de 1,2MB et les disques durs de plus de 10MB
Version : 3.00
6. MS-DOS 3.1016 bitsmonomono-tâche?0. Version : 3.10
7. MS-DOS 3.2016 bitsmonomono-tâche?0. Supporte les disquettes 3,5 pouces
Version : 3.20
8. MS-DOS 3.3016 bitsmonomono-tâche?0. Version : 3.30
9. MS-DOS 4.0016 bitsmonomono-tâcheFAT160. Supporte les disques durs de plus de 32MB grâce à la FAT16
Version : 4.00
10. MS-DOS 4.0116 bitsmonomono-tâcheFAT160. Version : 4.01
11. MS-DOS 5.0016 bitsmonomono-tâcheFAT160. Menus de démarrage.
Version : 5.00
12. MS-DOS 6.0016 bitsmonomono-tâcheFAT160. Anti-virus, ScanDisk (outil de vérification de système de fichiers.
Version : 6.00
13. MS-DOS 6.2016 bitsmonomono-tâcheFAT160. Version : 6.20
14. MS-DOS 6.2116 bitsmonomono-tâcheFAT160. Version : 6.21
15. MS-DOS 6.2216 bitsmonomono-tâcheFAT160. Version : 6.22
16. MS-DOS 716 bitsmonomono-tâcheFAT160. DOS de Windows 95
Version : 7
17. MS-DOS 7.116 bitsmonomono-tâcheFAT16, FAT320. DOS de Windows 95B et C et de Windows 98 et 98SE. Première version à supporter le FAT32
Version : 7.1
18. MS-DOS 816 bitsmonomono-tâcheFAT16, FAT320. Version : 8
19. MS-DOS 200016 bitsmonomono-tâcheFAT16, FAT320. Version : 2000
20. Windows 1.016 bitsmonomono-tâcheFAT162001. Expiré depuis 2001.
Version : 1.0
21. Windows 216 bitsmonomono-tâcheFAT160. Expiré.
Version : 2
22. Windows 2.1016 bitsmonomono-tâcheFAT160. Une version pour Intel 80286 et une pour Intel 80386.
Expiré.
Version : 2.10
23. Windows 3.016 bitsmonomono-tâcheFAT160. Expiré.
Version : 3.0
24. Windows 3.116 bitsmonomono-tâcheFAT160. Expiré.
Nom de code : Janus
Version : 3.1
25. Windows 3.116 bitsmonomono-tâcheFAT160. Sous la dénomination "Windows for Workgroups".
Expiré.
Nom de code : Kato
Version : 3.1
26. Windows 3.1116 bitsmonomono-tâcheFAT160. Sous la dénomination "Windows for Workgroups".
Expiré.
Nom de code : Snowball
Version : 3.11
27. Windows 9532 bitsmonocoopératifFAT162002. Apparition du Plug and play
Expiré depuis 2002.
Nom de code : Chicago
Version : 4.0.950
28. Windows 95 OSR232 bitsmonocoopératifFAT16, FAT322002. Expiré depuis 2002.
Version : 4.00.950 C
29. Windows 9832 bitsmonocoopératifFAT16, FAT322006. Expiré depuis 2006.
Nom de code : Memphis
Version : 4.10.1998
30. Windows 98 SE32 bitsmonocoopératifFAT16, FAT322006. Expiré depuis 2006.
Version : 4.10.2222
31. Windows ME32 bitsmonocoopératifFAT16, FAT322006. La version qui comportait le plus d'erreurs...
Expiré depuis 2006.
Nom de code : Millenium Edition
Version : 4.90.3000
32. Windows NT 3.132 bitsmultipréemptifFAT16, NTFS2001. Expiré depuis 2001.
Version : NT 3.1
33. Windows NT 3.432 bitsmultipréemptifFAT16, NTFS2002. Expiré depuis 2002.
Nom de code : Daytona
Version : NT 3.4
34. Windows NT 3.532 bitsmultipréemptifFAT16, NTFS2002. Expiré depuis 2002.
Version : NT 3.5
35. Windows NT 3.5.132 bitsmultipréemptifFAT16, NTFS2002. Expiré depuis 2002.
Version : NT 3.5.1
36. Windows NT 4.032 bitsmultipréemptifFAT16, NTFS2004. Expiré depuis 2004.
Version : NT 4.0
37. Windows 200032 bitsmultipréemptifFAT16, FAT32, NTFS2010. Première tentative d'unification des systèmes d'entreprises et de particuliers.
Expiré depuis 2010.
Version : NT 5.0.2195
38. Windows Xp32 bitsmultipréemptifFAT16, FAT32, NTFS2014. Expiré depuis 2014.
Nom de code : Whistler
Version : NT 5.1.2600
39. Windows Xp 6464 bitsmultipréemptifFAT16, FAT32, NTFS2014. Expiré depuis 2014.
Version : NT 5.2.3790
40. Windows Vista32 bitsmultipréemptifFAT16, FAT32, NTFS2017. Ne supporte plus les applications 16 bits. Gestion native de l'IPv6 avec compatibilité IPv4. Architecture DotNet, WPF. Interface Aéro. UAC.
Expiré depuis 2017.
Nom de code : Longhorn
Version : NT 6.0
41. Windows Vista64 bitsmultipréemptifFAT16, FAT32, NTFS2017. Ne supporte plus les applications 16 bits. Gestion native de l'IPv6 avec compatibilité IPv4. Architecture DotNet, WPF. Interface Aéro. UAC.
Expiré depuis 2017.
Nom de code : Longhorn
Version : NT 6.0
42. Windows 732 bitsmultipréemptifFAT16, FAT32, NTFS2020. Expirera en 2020.
Nom de code : Blackcomb
Version : NT 6.1
43. Windows 764 bitsmultipréemptifFAT16, FAT32, NTFS2020. Expirera en 2020.
Nom de code : Blackcomb
Version : NT 6.1
44. Windows 832 bitsmultipréemptifFAT16, FAT32, NTFS2023. Expirera en 2023.
Nom de code : Chidor
Version : NT 6.2.9200
45. Windows 864 bitsmultipréemptifFAT16, FAT32, NTFS2023. Expirera en 2023.
Nom de code : Chidor
Version : NT 6.2.9200
46. Windows 8.132 bitsmultipréemptifFAT16, FAT32, NTFS2026. Expirera en 2026.
Nom de code : Chidor
Version : NT 6.3.x
47. Windows 8.164 bitsmultipréemptifFAT16, FAT32, NTFS2026. Expirera en 2026.
Nom de code : Chidor
Version : NT 6.3.x
48. Windows 1032 bitsmultipréemptifFAT16, FAT32, NTFS2025. Expirera en 2025.
Nom de code : Chidor
Version : NT 10.0.10240
49. Windows 1064 bitsmultipréemptifFAT16, FAT32, NTFS2025. Expirera en 2025.
Nom de code : Chidor
Version : NT 10.0.10240
50. Ubuntu 4.1032 bitsmultipréemptif2006. Expiré depuis 2006.
Nom de code : « le phacochère verruqueux » (en anglais, “The Warty Warthog”)
Version : 4.10
51. Ubuntu 5.0432 bitsmultipréemptif2006. Expiré depuis 2006.
Nom de code : « le hérisson vénérable » (en anglais, “The Hoary Hedgehog”)
Version : 5.04
52. Ubuntu 5.1032 bitsmultipréemptif2007. Expiré depuis 2007.
Nom de code : « le blaireau jovial » (en anglais, “The Breezy Badger”)
Version : 5.10
53. Ubuntu 6.06 LTS32 bitsmultipréemptif2009. Expiré depuis 2009.
Nom de code : « le canard pimpant » (en anglais, “The Dapper Drake”)
Version : 6.06 LTS
54. Ubuntu 7.0432 bitsmultipréemptif2008. Expiré depuis 2008.
Nom de code : « le faon courageux » (en anglais, “The Feisty Fawn”)
Version : 7.04
55. Ubuntu 7.1032 bitsmultipréemptif2009. Expiré depuis 2009.
Nom de code : « le gibbon fougueux » (en anglais, “The Gutsy Gibbon”)
Version : 7.10
56. Ubuntu 8.04 LTS32 bitsmultipréemptif2011. Expiré depuis 2011.
Nom de code : « le héron robuste » (en anglais, “The Hardy Heron”)
Version : 8.04 LTS
57. Ubuntu 8.1032 bitsmultipréemptif2010. Expiré depuis 2010.
Nom de code : « le bouquetin intrépide » (en anglais, “The Intrepid Ibex”)
Version : 8.10
58. Ubuntu 9.0432 bitsmultipréemptif2010. Expiré depuis 2010.
Nom de code : « le Jackalope enjoué » (en anglais, “The Jaunty Jackalope”)
Version : 9.04
59. Ubuntu 9.1032 bitsmultipréemptif2011. Expiré depuis 2011.
Nom de code : « le Koala Karmique » (en anglais, “The Karmic Koala”)
Version : 9.10
60. Ubuntu 10.04 LTS32 bitsmultipréemptif2011. Expiré depuis 2011.
Nom de code : « le Lynx Lucide » (en anglais, “The Lucid Lynx”)
Version : 10.04 LTS
61. Ubuntu 10.1032 bitsmultipréemptif2012. Expiré depuis 2012.
Nom de code : « le suricate rebelle » (en anglais, “The Maverick Meerkat”)
Version : 10.10
62. Ubuntu 10.1064 bitsmultipréemptif2012. Expiré depuis 2012.
Nom de code : « le suricate rebelle » (en anglais, “The Maverick Meerkat”)
Version : 10.10
63. Ubuntu 11.0432 bitsmultipréemptif2012. Expiré depuis 2012.
Nom de code : « le narval chic » (en anglais, “The Natty Narwhal”)
Version : 11.04
64. Ubuntu 11.0464 bitsmultipréemptif2012. Expiré depuis 2012.
Nom de code : « le narval chic » (en anglais, “The Natty Narwhal”)
Version : 11.04
65. Ubuntu 11.1032 bitsmultipréemptif2013. Expiré depuis 2013.
Nom de code : « le Lynx Lucide » (en anglais, “The Oneiric Ocelot”)
Version : 11.10
66. Ubuntu 11.1064 bitsmultipréemptif2013. Expiré depuis 2013.
Nom de code : « le Lynx Lucide » (en anglais, “The Oneiric Ocelot”)
Version : 11.10
67. Ubuntu 12.04 LTS32 bitsmultipréemptif2017. Expiré depuis 2017.
Nom de code : « le pangolin précis » (en anglais, “The Precise Pangolin”)
Version : 12.04 LTS
68. Ubuntu 12.04 LTS64 bitsmultipréemptif2017. Expiré depuis 2017.
Nom de code : « le pangolin précis » (en anglais, “The Precise Pangolin”)
Version : 12.04 LTS
69. Ubuntu 12.1032 bitsmultipréemptif2014. Expiré depuis 2014.
Nom de code : « le quetzal quantique » (en anglais, “The Quantal Quetzal”)
Version : 12.10
70. Ubuntu 12.1064 bitsmultipréemptif2014. Expiré depuis 2014.
Nom de code : « le quetzal quantique » (en anglais, “The Quantal Quetzal”)
Version : 12.10
71. Ubuntu 13.0432 bitsmultipréemptif2014. Expiré depuis 2014.
Nom de code : « le bassaris enthousiaste » (en anglais, “The Raring Ringtail”)
Version : 13.04
72. Ubuntu 13.0464 bitsmultipréemptif2014. Expiré depuis 2014.
Nom de code : « le bassaris enthousiaste » (en anglais, “The Raring Ringtail”)
Version : 13.04
73. Ubuntu 13.1032 bitsmultipréemptif2014. Expiré depuis 2014.
Nom de code : « la salamandre délurée » (en anglais, “The Saucy Salamander”)
Version : 13.10
74. Ubuntu 13.1064 bitsmultipréemptif2014. Expiré depuis 2014.
Nom de code : « la salamandre délurée » (en anglais, “The Saucy Salamander”)
Version : 13.10
75. Ubuntu 14.04 LTS32 bitsmultipréemptif2019. Expirera en 2019.
Nom de code : « le bélier confiant » (en anglais, “The Trusty Tahr”)
Version : 14.04 LTS
76. Ubuntu 14.04 LTS64 bitsmultipréemptif2019. Expirera en 2019.
Nom de code : « le bélier confiant » (en anglais, “The Trusty Tahr”)
Version : 14.04 LTS
77. Ubuntu 14.1032 bitsmultipréemptif2015. Expiré depuis 2015.
Nom de code : « la licorne utopique » (en anglais, “The Utopic Unicorn”)
Version : 14.10
78. Ubuntu 14.1064 bitsmultipréemptif2015. Expiré depuis 2015.
Nom de code : « la licorne utopique » (en anglais, “The Utopic Unicorn”)
Version : 14.10
79. Ubuntu 15.0432 bitsmultipréemptif2016. Expiré depuis 2016.
Nom de code : « le vervet vif » (en anglais, “The Vivid Vervet”)
Version : 15.04
80. Ubuntu 15.0464 bitsmultipréemptif2016. Expiré depuis 2016.
Nom de code : « le vervet vif » (en anglais, “The Vivid Vervet”)
Version : 15.04
81. Ubuntu 15.1032 bitsmultipréemptif2016. Expiré depuis 2016.
Nom de code : « le loup-garou rusé » (en anglais, “The Wily Werewolf”)
Version : 15.10
82. Ubuntu 15.1064 bitsmultipréemptif2016. Expiré depuis 2016.
Nom de code : « le loup-garou rusé » (en anglais, “The Wily Werewolf”)
Version : 15.10
83. Ubuntu 16.04 LTS32 bitsmultipréemptif2021. Expirera en 2021.
Nom de code : « le xerus hospitalier » (en anglais, “The Xenial Xerus”)
Version : 16.04 LTS
84. Ubuntu 16.04 LTS64 bitsmultipréemptif2021. Expirera en 2021.
Nom de code : « le xerus hospitalier » (en anglais, “The Xenial Xerus”)
Version : 16.04 LTS
Pour effectuer un tri sur plusieurs colonnes, maintenez la touche shift (majuscule) enfoncée.

 

Document créé le 06/06/05 23:48, dernière modification le 09/11/16 21:27
Source du document imprimé : //systeme-exploitation-historique.html

L'infobrol est un site personnel dont le contenu n'engage que moi. Le texte est mis à disposition sous licence CreativeCommons(BY-NC-SA). Plus d'info sur les conditions d'utilisation et sur l'auteur.

Notes

  1.  Internet Protocol Version 6 : correspond à « Protocole Internet version 6” en français

  2.  IPv6 : “Internet Protocol Version 6” (en français, « Protocole Internet version 6 »)

  3.  Internet Protocol Version 4 : correspond à « Protocole Internet version 4” en français

  4.  IPv4 : “Internet Protocol Version 4” (en français, « Protocole Internet version 4 »)

  5.  WPF : Windows Presentation Foundation Sous-système graphique

  6.  User Account Control : correspond à « contrôle d'accès utilisateur” en français

  7.  UAC : “User Account Control” (en français, « contrôle d'accès utilisateur »)

  8.  le phacochère verruqueux : correspond à “The Warty Warthog » en anglais

  9.  le hérisson vénérable : correspond à “The Hoary Hedgehog » en anglais

  10.  le blaireau jovial : correspond à “The Breezy Badger » en anglais

  11.  le canard pimpant : correspond à “The Dapper Drake » en anglais

  12.  le faon courageux : correspond à “The Feisty Fawn » en anglais

  13.  le gibbon fougueux : correspond à “The Gutsy Gibbon » en anglais

  14.  le héron robuste : correspond à “The Hardy Heron » en anglais

  15.  le bouquetin intrépide : correspond à “The Intrepid Ibex » en anglais

  16.  le Jackalope enjoué : correspond à “The Jaunty Jackalope » en anglais

  17.  le Koala Karmique : correspond à “The Karmic Koala » en anglais

  18.  le Lynx Lucide : correspond à “The Lucid Lynx » en anglais

  19.  le suricate rebelle : correspond à “The Maverick Meerkat » en anglais

  20.  le narval chic : correspond à “The Natty Narwhal » en anglais

  21.  le Lynx Lucide : correspond à “The Oneiric Ocelot » en anglais

  22.  le pangolin précis : correspond à “The Precise Pangolin » en anglais

  23.  le quetzal quantique : correspond à “The Quantal Quetzal » en anglais

  24.  le bassaris enthousiaste : correspond à “The Raring Ringtail » en anglais

  25.  la salamandre délurée : correspond à “The Saucy Salamander » en anglais

  26.  le bélier confiant : correspond à “The Trusty Tahr » en anglais

  27.  la licorne utopique : correspond à “The Utopic Unicorn » en anglais

  28.  le vervet vif : correspond à “The Vivid Vervet » en anglais

  29.  le loup-garou rusé : correspond à “The Wily Werewolf » en anglais

  30.  le xerus hospitalier : correspond à “The Xenial Xerus » en anglais

 

Références

  1. Consulter le document html Langue du document: fr MS-DOS : Wikipedia (version 29/01/10)
  2. Consulter le document html Langue du document: fr Versions d'Ubuntu : Ubuntu.fr, Historique des versions (version 29/01/10)
  3. Consulter le document html Langue du document: fr Windows : Wikipedia (version 29/01/10)
  4. Consulter le document html Langue du document: uk Comparison of Microsoft Windows versions : Wikipedia (version 29/01/10)

Ces références et liens indiquent des documents consultés lors de la rédaction de cette page, ou qui peuvent apporter un complément d'information, mais les auteurs de ces sources ne peuvent être tenus responsables du contenu de cette page.
L'auteur de ce site est seul responsable de la manière dont sont présentés ici les différents concepts, et des libertés qui sont prises avec les ouvrages de référence. N'oubliez pas que vous devez croiser les informations de sources multiples afin de diminuer les risques d'erreurs.