Afficheur de flux (448 flux disponibles)

Sommaire du document



Musique, cinéma, TV, événements, actualités du monde

95 flux RSS disponibles dans cette section.
15 flux chargés.
Erreur

Impossible de charger le flux pour art-fontenay.com
Détails : Impossible de charger URL (Erreur HTTP : connection failed ()



Cafeduweb


Le document vient d'être mis en cache par NewsBrol. Ancien cache : Lundi 14 Juillet 2014, 09:56
Prochaine mise en cache dans : 4 heures

Actualité du webzine communautaire Cafeduweb où les rédacteurs sont les internautes

Vendredi 11 Juillet 2014, 10:59 : Le vrai sens des mots. Con cil de Trente ! Pendant les vacances, les travaux continuent. Surtout pour les recalés, les décalés, tous ceux qui ont calés. Ne nous décourageons pas, voici donc une nouvelle tartine de mots en onction neuronale. A déguster sans modération sur la plage ou en montagne, c’est comme vous le voule !
Catégorie : Dom Qui Chuchotte

Samedi 21 Juin 2014, 14:05 : Meurtres à la cour du prince Genji – Seio NagaoCe roman s’inspire du fameux Dit du Genji, une épopée classique écrite par Shikibu Murasaki au XIème siècle et considérée comme une œuvre fondatrice de la littérature japonaise. Cette dame de cour, qui a vécu à l'époque de Heian, rapporte l’histoire vraie d’un fils d’empereur, d’une beauté extraordinaire, mais exclu de la succession au trône puis fondateur d’une nouvelle dynastie.
Catégorie : Lecture

Mardi 17 Juin 2014, 16:14 : Quels jeux de société pour les enfants à partir de 2 ans?C’est bientôt les vacances d’été. Vous avez prévu de partir en famille, à la mer, à la montagne ou à la campagne. Quoi qu’il en soit, vous espérer qu’il fera beau. Et si ce n’était pas le cas ? Mieux vaut prévoir quelques jeux de société dans la valise ! Oui, d’accord, mais pour les plus petits ?
Catégorie : Jeux de société

Mercredi 11 Juin 2014, 15:48 : Dis papa, pourquoi ? – Christian VoltzLe 15 juin prochain, nous célébrerons la fête des pères. C’est donc l’occasion rêvée pour vous parler d’un livre que nous aimons particulièrement mon Loulou et moi. Il s’agit de Dis papa, pourquoi ?, un petit album original, écrit et illustré par Christian Voltz.
Catégorie : Lecture

Lundi 09 Juin 2014, 11:58 : Le vrai sens des mots. Chapitre Vin neuf ! Et quand il est tiré, il le boire…pour le croire ! jusqu’à la lie, l’hallali ! Nous sommes désormais à la lettre H ! de guerre ! l’aire H ! Vous savez, celle des coupeurs de têtes dans les entreprises. D’ailleurs dans RH…le « R » ne veut plus dire « relation » mais « ressource » ! L’homme est devenu une ressource comme le gaz et l’électricité…vous trouvez ça humain, vous ?
Catégorie : Dom Qui Chuchotte

Dimanche 25 Mai 2014, 10:59 : Le vrai sens des mots. Vente d’huitre. Nous n’en avons pas encore fini, c’est bien fait…Fallait pas commencer ! Comment sait ? il suffit d’apprendre par le bon bout. Considérez que ce nouvel opus vous y aide. Et puis, pitié ! cessez de faire cette tête d’enterrement ! plus vite on s’y colle, plus vite ce sera terminé.
Catégorie : Dom Qui Chuchotte

Dimanche 27 Avril 2014, 10:42 : Foire atout ! Et vide gros niais. Encore une salve de propos décousus en doigt d’honneur sur la couture, qui refusent de se laisser coller une étiquette. Des phrases lunaires en solde de tout compte à dormir de boue…
Catégorie : Dom Qui Chuchotte

Dimanche 20 Avril 2014, 11:16 : Le vrai sens des mots. Vain set… Bonjour ! C’est en corps moite ! La table est mise, la soupe est servie, prêts pour la dégustation ? Alors en croûte vers de nouvelles aventures ! Nous sommes toujours à la lettre « G », il va falloir en finir, une bonne foi pour tourte !
Catégorie : Dom Qui Chuchotte

Vendredi 11 Avril 2014, 09:51 : Les passations de pouvoirDans notre chère raie publique, si souvent honorée par son fondement, il n’est pas une cérémonie qui me fasse plus rire que les passations de pouvoir sur le perron des ministères par son pathétique ridicule. Nous sommes passés directement du cirage de pompe, à la masturbation collective, le léchage de culte et le suçage de gland !
Catégorie : Dom Qui Chuchotte

Samedi 05 Avril 2014, 10:18 : Le vrai sens des mots. Chapitre léonard de 26.Pourquoi changer une équipe qui perd ? Après tout, elle ne peut faire que mieux ! Donc, on continue avec cette salle habitude, ce TOC tic, qui consiste à vous faire prendre des vaisseaux pour des lentilles !
Catégorie : Dom Qui Chuchotte

Dimanche 16 Mars 2014, 13:15 : Menue proseun temps absurde et jubilatoire un temps poète et tendre il y a un temps pour tout allez pose ta tête sur mon épaule et écoute ce que je susurre à ton oreille
Catégorie : Dom Qui Chuchotte

Mercredi 12 Mars 2014, 19:19 : Travaux–Ecologiques un nouveau réseau de professionnelsCréer, rénover, restaurer ou réhabiliter un bâtiment tout en respectant, à chaque étape de la construction et de son utilisation future, au mieux son environnement et sa santé sont les bases de l’écoconstruction ou construction durable. Même si la pratique ne date pas d’hier, elle est apparue à la fin des années 1960, il n’est pas toujours facile de trouver les professionnels capables de répondre aux questions et attentes de celui qui souhaite s’engager dans cette démarche afin d’intégrer sa future construction le plus respectueusement possible dans le milieu et en utilisant au maximum des ressources locales, peu transformées et saines.
Catégorie : Planète - Ecologie

Samedi 08 Mars 2014, 10:26 : Le vrai sens des mots. Chapitre moins vingt cinq. Faut s’y faire…même si tu vocifères ! il est grand temps de reprendre le chemin du dico afin de corriger les fautes des erreurs et de replacer l’ensemble en haute définition. Courage ! Ce n’est qu’un mauvais moment à trépasser…
Catégorie : Dom Qui Chuchotte

Samedi 01 Mars 2014, 19:10 : BREVES DE CERVEAU… Quand de manière épizootique, le spasme d’un nain qui s’tend, un neurone clignote comme le néon usé d’un hôtel borgne dans la nuit sans fin ni fond (sans fion, donc) surgissent alors des pensées turgescentes en tête à queue sans queue ni tête tel un soixante neuf donc le neuf aurait été émasculé et le six guillotiné…Je vous les livre tel que mon encéphale les défèque…brut sans décoffrage !
Catégorie : Dom Qui Chuchotte

Dimanche 16 Février 2014, 11:11 : Scotché à Sotchi ? Bon…Avouons-le nous et dévouons –nous le nœud : les résultats français pendant les Oeufs Jolinpics d’hiver et variés, ressemblent étrangement aux résultats obtenus par le présipotent de notre bas pays. Comme quoi il ne suffit pas de ressembler à un fromage pour faire fortune au pays des pâtes molles. En fait, la courbe obtuse de l’électrocardio drame obtenue est plate comme la poitrine convexe d’un mannequin anorexique en grève de la faim… Aussi voici quelques disciplines dans lesquelles la France aurait pu briller sans le veto et la mauvaise foi du C.I.O (Corruption Internationale Organisée)
Catégorie : Dom Qui Chuchotte

Dimanche 02 Février 2014, 19:21 : Le retour des histoires courtespour célébrer ce retour, une courte nouvelle que j'ai remixé pur toi lecrice électeur ! Un histoire de clés mutines, bienvenue dans mon monde parallèle...
Catégorie : Dom Qui Chuchotte

Dimanche 08 Décembre 2013, 18:37 : Il est né le divine...Enfin !Amie lectrice, ami lecteur…Bonjour ! Ce petit message taille longuet pour vous informer sans formol Que Sentis a récidivé ! (Mais que fait la police ?) Il vient de commettre son sixième…livre ! Et ce, en toute impunité…
Catégorie : Dom Qui Chuchotte

Samedi 30 Novembre 2013, 19:53 : Le renoncement C’est la lâcheté par l’inaction Préférer le regret au remord La retenue à l’envie Le dur réveil à la douce utopie
Catégorie : Dom Qui Chuchotte

Samedi 09 Novembre 2013, 12:33 : Vocable patibulaire A une époque pas si lointaine, puisque c’est la notre aujourd’hui, ou l’on a l’insulte facile et le mot blessant, un parti d’excrément à droite qui éclat-bouse la droite maladroite pousse sa pseudo pensée intestine jusqu’à l’anus qui l’expose fièrement comme une contribution à l’enrichissement de l’intellect collectif par le fumier social.
Catégorie : Dom Qui Chuchotte

Dimanche 27 Octobre 2013, 12:06 : Redhibitoire !bonjour! brigade des maux mots, service secret salé de l'explication de texte in the city ! nous tombons par l'usufruit du hasard aujourd'hui sure l'amas de lettres, mélange de consonnes à la porte et de voyelles dévoyées, le terme : Rédhibitoire !
Catégorie : Dom Qui Chuchotte



Cosmosonic - News, chroniques de disques, festivals, discussions - musique, MP3, DivX, eMule, donkey...


Le document vient d'être mis en cache par NewsBrol. Ancien cache : Mardi 03 Septembre 2013, 19:27
Prochaine mise en cache dans : 4 heures

Cosmosonic.com News

Liste des gagnants de l'opération Thess.
Union des labels indépendants autour d'une plateforme de distribution
Pink Floyd - 'The Piper at the gates of dawn'
Cat Power -'The Greatest'
loi DADVSI ou le contrôle du savoir
Dominique A - 'L'Horizon'
Les Wampas - ' Rock'n Roll part 9'
Programmation du Rock dans tous ses Etats
Tehss - 'Underground'
Route du Rock 2006 - Collection hiver.


Logo DH.be - Medias


Le document vient d'être mis en cache par NewsBrol. Ancien cache : Lundi 14 Juillet 2014, 09:56
Prochaine mise en cache dans : 4 heures

Medias sur DH.be

Dimanche 13 Juillet 2014, 17:40 : Ardentes pluvieuses, Ardentes heureusesDes torrents de pluie, une avalanche de rap, un mythe qui s'effondre, un Stromae qui épate. Tel fut la météo du cru 9ème du nom.
Un article de : Nicolas Capart

Samedi 12 Juillet 2014, 22:56 : Stromae et des Placebo sans effet aux ArdentesLe Bruxellois était la tête d’affiche du troisième jour des Ardentes.
Un article de : Basile Vellut

Samedi 12 Juillet 2014, 19:47 : Giorgio "Pipeau" Moroder refroidit les ArdentesLa légende italienne était attendue ardemment vendredi à Liège. La déception n'en fut que plus grande. Retour sur un flop peu ardent à Liège.
Un article de : Nicolas Capart

Samedi 12 Juillet 2014, 11:00 : Nick Rodwell: "J’ai beaucoup souffert des critiques et encaissé énormément"A l’occasion des 5 ans du Musée Hergé à Louvain-la-Neuve, Nick Rodwell évoque les réussites de la société Moulinsart qu'il dirige et les défis de Tintin à l’ère numérique. Marié à Fanny Vlaminck, seconde épouse et héritière du dessinateur Hergé, le chef d’entreprise se confie sans tabou sur les sévères critiques dont il fait l’objet et admet quelques erreurs et regrets.
Un article de : Dorian de Meeûs

Samedi 12 Juillet 2014, 09:30 : Tommy Ramone, le dernier "Ramones" est mortIl était l'un des fondateurs du groupe The Ramones. Tommy Ramone est mort vendredi à son domicile d'un cancer de la vésicule biliaire. Il avait 62 ans.
Un article de : Rédaction en ligne

Vendredi 11 Juillet 2014, 21:05 : Un vendredi tranquille aux ArdentesLes Ardentes, Day 2, sont passées sous les averses : une réussite en soi
Un article de : Basile Vellut

Vendredi 11 Juillet 2014, 20:56 : Les Ardentes: "Big Goldo is watching you"Dominique Houcmant est LE photographe des Ardentes. L'œil qui voit l'envers du décor. Portrait.
Un article de : Nicolas Capart

Vendredi 11 Juillet 2014, 16:54 : Sophie Marceau et Christophe Lambert annoncent "leur amicale séparation"En couple depuis sept ans, les deux acteurs s'étaient rencontrés en 2007 sur le tournage de "La disparue de Deauville".
Un article de : AFP

Vendredi 11 Juillet 2014, 16:05 : Top Chef… sans chefsQuatre des cinq membres du jury rendent leur tablier pour la saison prochaine.
Un article de : Pierre-Yves Paque

Vendredi 11 Juillet 2014, 15:48 : Ardentes: les festivaliers ont assuré malgré une pluie diluvienneIl fallait du courage, de la ténacité, de l’amour, de l’abnégation ou 3 grammes dans le sang pour tenir pendant tout le concert de Shaka Ponk.
Un article de : Vellut Basile

Vendredi 11 Juillet 2014, 12:04 : L’Edition web de la DH? Une affaire en or !Le succès est déjà au rendez-vous et plusieurs milliers d’ internautes se sont déjà abonnés. Ce n’est pas encore votre cas ? Voici pourquoi vous devriez vous abonner sans tarder.
Un article de : Laurent Depré, rédacteur en chef DH.be

Vendredi 11 Juillet 2014, 10:51 : Jean-Michel Larqué: "Je ne vais pas m'excuser"Le commentateur français avait tenu des propos douteux lors du match entre les Pays-Bas et l'Argentine.
Un article de : rédaction en ligne

Vendredi 11 Juillet 2014, 10:08 : Larmes et décolleté plongeant pour la dernière de Doria TillierDurant deux ans, elle aura joué les Miss Météo pour Canal+. Clap de fin ce jeudi pour l'ex de Nicolas Bedos, qui rend les armes climatiques, non sans faire couler le rimmel...
Un article de : Rédaction en ligne

Jeudi 10 Juillet 2014, 20:24 : Jeudi hip hop en bord de MeuseLes MC's se succèdent en ce premier jour des Ardentes. En attendant les Ponk.
Un article de : Nicolas Capart

Jeudi 10 Juillet 2014, 19:29 : Harry Potter ensorcelle ses fansJ.K. Rowling, l’auteure des aventures du célèbre sorcier, a publié un nouveau chapitre où le héros a… 34 ans !
Un article de : Pierre-Yves Paque

Jeudi 10 Juillet 2014, 09:51 : Larqué dérape lors de Pays-Bas - ArgentineAlors qu'il commentait la 1/2 finale de la Coupe du Monde sur RMC, l'ancien compère de Thierry Roland a tenu des propos borderline.
Un article de : Rédaction en ligne

Mercredi 09 Juillet 2014, 18:15 : Tomorrowland: Les petits plats dans les grandsAvec ses chefs étoilés, le festival éléctro se déguste aussi par sa touche culinaire.
Un article de : Pierre-Yves Paque

Mercredi 09 Juillet 2014, 14:36 : Game of Thrones sans ses effets spéciauxUne grande partie des décors de rêve qu'on voit dans la série n'existent pas.
Un article de : Rédaction en ligne

Mercredi 09 Juillet 2014, 09:31 : Brésil-Allemagne: 32 millions d'Allemands devant leur écran, 35 millions de tweets échangés...Découvrez les chiffres fous de l’audience de d'une match encore plus fou ! Plus de 500.000 tweets ont été envoyés en une minute...
Un article de : AFP

Mercredi 09 Juillet 2014, 09:26 : Daniel Radcliffe et Harry Potter, c'est (vraiment) terminéL'auteure JK Rowling a fait paraître une nouvelle salve d'aventures de l'apprenti sorcier.
Un article de : Rédaction en ligne



Krinein, on critique tout

Document distant généré le : Mon, 14 Jul 2014 16:00:02 GMT
Le document vient d'être mis en cache par NewsBrol. Ancien cache : Lundi 14 Juillet 2014, 09:56
Prochaine mise en cache dans : 4 heures

Les derniers articles publiés chez Krinein

Dimanche 13 Juillet 2014, 21:54 : Courts- circuitsCritique : Courts- circuits
Dimanche 13 Juillet 2014, 08:55 : Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande GuerreCritique : Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre
Dimanche 13 Juillet 2014, 07:48 : Substitute, la Coupe du Monde vue de l'intérieurCritique : Substitute, la Coupe du Monde vue de l'intérieur
Samedi 12 Juillet 2014, 09:13 : Eurockéennes 2014 : un dimanche avec les Black Keys et FauveCompte-rendu de concert : Eurockéennes 2014 : un dimanche avec les Black Keys et Fauve
Vendredi 11 Juillet 2014, 16:43 : E3 - Assassin’s Creed: UnityActualité : E3 - Assassin’s Creed: Unity
Vendredi 11 Juillet 2014, 09:13 : Eurockéennes 2014 : un samedi avec Shaka Ponk et SkrillexCompte-rendu de concert : Eurockéennes 2014 : un samedi avec Shaka Ponk et Skrillex
Vendredi 11 Juillet 2014, 08:40 : EA Sports UFC - Partie de cage cage ! Critique : EA Sports UFC - Partie de cage cage !
Jeudi 10 Juillet 2014, 16:50 : Unbreak me T1 - Lexi RyanCritique : Unbreak me T1 - Lexi Ryan
Jeudi 10 Juillet 2014, 09:13 : Eurockéennes 2014 : un vendredi avec Stromae et DétroitCompte-rendu de concert : Eurockéennes 2014 : un vendredi avec Stromae et Détroit
Mercredi 09 Juillet 2014, 20:00 : Ouvrage - Histoire du manga moderneActualité : Ouvrage - Histoire du manga moderne
Mercredi 09 Juillet 2014, 12:50 : Yu-Gi-Oh! Zexal : World Duel Carnival - TestCritique : Yu-Gi-Oh! Zexal : World Duel Carnival - Test
Mercredi 09 Juillet 2014, 11:38 : C'est quoi un homo au cinéma ?Dossier : C'est quoi un homo au cinéma ?
Mercredi 09 Juillet 2014, 10:00 : True Blood saison 7 retour sur l'épisode 3 : du sexe, des sorcières, des morts-plus-vivants, et des spoilersArticle : True Blood saison 7 retour sur l'épisode 3 : du sexe, des sorcières, des morts-plus-vivants, et des spoilers
Mercredi 09 Juillet 2014, 08:08 : Dargaud : Warship jolly roger, Griffe blanche T2, Insiders saison 2 et HSE T2Critique : Dargaud : Warship jolly roger, Griffe blanche T2, Insiders saison 2 et HSE T2
Mardi 08 Juillet 2014, 20:00 : Les vacances du Petit NicolasCritique : Les vacances du Petit Nicolas
Mardi 08 Juillet 2014, 09:37 : Blue Estate - Le test puteCritique : Blue Estate - Le test pute
Mardi 08 Juillet 2014, 09:28 : Blue Öyster Cult, La carrière du mal - Interview de Matthieu Bollon et Aurélien LemantInterview : Blue Öyster Cult, La carrière du mal - Interview de Matthieu Bollon et Aurélien Lemant
Samedi 05 Juillet 2014, 08:08 : AlrauneCritique : Alraune
Vendredi 04 Juillet 2014, 10:08 : Coup de théâtre (s)Critique : Coup de théâtre (s)
Mercredi 02 Juillet 2014, 17:17 : Road to Japan Expo (10) - Akata invite deux auteurs ! Actualité : Road to Japan Expo (10) - Akata invite deux auteurs !


Non disponible

L'Infobourg - presse pédagogique en cours de soumission






Logo Lalibre.be - Culture


Le document vient d'être mis en cache par NewsBrol. Ancien cache : Lundi 14 Juillet 2014, 09:56
Prochaine mise en cache dans : 4 heures

Culture sur Lalibre.be

Lundi 14 Juillet 2014, 16:42 : Les matchs des Diables ont réalisé les cinq meilleures audiences jamais enregistréesLa rencontre Belgique-USA est le match RTBF le plus regardé du Mondial 2014. La finale opposant l'Allemagne à l'Argentine a réalisé la septième meilleure audience depuis la mesure CIM.
Un article de : Belga

Lundi 14 Juillet 2014, 14:36 : Nadine Gordimer, écrivaine et militanteC’est une grande écrivaine sud-africaine, prix Nobel de littérature 1991 et militante anti-apartheid, qui est morte dimanche à 90 ans.
Un article de : Evocation par Guy Duplat

Lundi 14 Juillet 2014, 14:01 : La Maison Béjart devient une exposition permanenteA l'origine de cette évolution, sa reconnaissance en tant que "Musée en création" par la Fédération Wallonie-Bruxelles en avril dernier.
Un article de : Belga

Lundi 14 Juillet 2014, 10:52 : George Sand à Majorque: "L’Espagne est une odieuse nation!"Entre fin 1838 et début 1839, George Sand passe l’hiver 
à Majorque avec son amant, Frédéric Chopin. Dès leur retour en France, la romancière fait dans une lettre le récit très détaillé du "plus malheureux essai de voyage qui se puisse imaginer".
Un article de : LAURE D'OULTREMONT, LOANNA PAZZAGLIA ET DAVID AGUILAR

Dimanche 13 Juillet 2014, 20:25 : Le jazz à travers le "Prism" de Dave HollandL’on n’a pas envie de chanter "La gadoue" à un Gent Jazz organisé tip-top. Ce week-end était celui du pianiste Brad Mehldau et du bassiste Dave Holland.
Un article de : Dominique Simonet

Dimanche 13 Juillet 2014, 18:40 : USA: le célèbre chef d'orchestre Lorin Maazel est mort à 84 ansLorin Maazel, né en France d'une famille de musiciens américains juifs, avait dirigé le Philharmonique de New York et l'Opéra d'Etat de Vienne.
Un article de : AFP

Dimanche 13 Juillet 2014, 17:37 : Ardentes pluvieuses, Ardentes heureusesDes torrents de pluie, une avalanche de rap, un mythe qui s'effondre, un Stromae qui épate. Tel fut la météo du cru 9ème du nom.
Un article de : Nicolas Capart

Dimanche 13 Juillet 2014, 15:29 : La pluie oubliée au BrosellaSamedi, à Bruxelles, Antonio Castrignano a ouvert le festival Brosella avec brio.
Un article de : Julie Restiau (st.)

Dimanche 13 Juillet 2014, 14:25 : Vrais comédiens, faux sans-papiersQuel est le point commun entre une Iranienne, un Syrien, un Irakien, un Rwandais, une Bolivienne, une Nigériane ? Tout qui suit un brin l’actualité internationale le devinera : l’exil, parfois volontaire, plus souvent contraint par des événements dramatiques. Mais ceux-ci partagent un autre lien : ils sont, aussi, comédiens.
Un article de : Entretien Valérie Gillioz, Alain Lorfèvre, Sabine Verhest à Luxembourg

Dimanche 13 Juillet 2014, 09:38 : Le dernier amour de Duras s'en est alléJeudi dernier, on a donc retrouvé mort dans son appartement parisien, Yann Andréa, né Yann Lemée, 61 ans, né à Guingamp. Auteur de plusieurs livres, il est surtout célèbre pour avoir été de 1980 à 1996, le dernier compagnon de Marguerite Duras
Un article de : G.Dt

Dimanche 13 Juillet 2014, 09:31 : Décès de Piet de Groof: Général et situationnisteC’est un personnage extraordinaire qui vient de mourir à 82 ans. Le Belge Piet de Groof, 76 ans fut proche du mouvement Cobra et de ses suites rocambolesques, membre de l'internationale situationniste, très anarcho-gauchiste.
Un article de : G.Dt

Dimanche 13 Juillet 2014, 09:10 : Psychothérapie et intermittents à AvignonSamedi, il n’y eut que 4 spectacles du « In » sur 13 programmés, qui furent joués (pour les spectateurs, la confusion était totale pour savoir qui jouait). Grève et manif à nouveau. De quoi découvrir des perles du Off...
Un article de : Guy Duplat, envoyé spécial à Avignon

Samedi 12 Juillet 2014, 23:11 : Stromae et des Placebo sans effet aux ArdentesLe Bruxellois était la tête d’affiche du troisième jour des Ardentes.
Un article de : Basile Vellut

Samedi 12 Juillet 2014, 19:41 : Giorgio "Pipeau" Moroder refroidit les ArdentesLa légende italienne était attendue ardemment vendredi à Liège. La déception n'en fut que plus grande. Retour sur un flop peu ardent à Liège.
Un article de : Nicolas Capart

Samedi 12 Juillet 2014, 14:02 : Avignon: six spectacles annulés ce samedi en raison de la grève des intermittentsAu moins six spectacles sur les treize prévuspour ce samedi au prestigieux festival de théâtre d'Avignon (sud de la France) ont été annulés en raison du mouvement de grève des intermittents (artistes, techniciens, régisseurs), a annoncé le directeur du festival.
Un article de : AFP

Samedi 12 Juillet 2014, 11:07 : Décès du grand contrebassiste de jazz Charlie HadenLe grand contrebassiste de jazz américain Charlie Haden, acolyte de Keith Jarrett, est décédé vendredi à Los Angeles des suites d'une longue maladie, a indiqué sa maison de disque.
Un article de : AFP

Samedi 12 Juillet 2014, 10:40 : Nick Rodwell: "J’ai beaucoup souffert des critiques et encaissé énormément"A l’occasion des 5 ans du Musée Hergé à Louvain-la-Neuve, Nick Rodwell évoque les réussites de la société Moulinsart qu'il dirige et les défis de Tintin à l’ère numérique. Marié à Fanny Vlaminck, seconde épouse et héritière du dessinateur Hergé, le chef d’entreprise se confie sans tabou sur les sévères critiques dont il fait l’objet et admet quelques erreurs et regrets. Nick Rodwell est l’Invité du samedi de LaLibre.be.
Un article de : Dorian de Meeûs

Samedi 12 Juillet 2014, 09:17 : Tommy Ramone, batteur des Ramones est mortIl était l'un des fondateurs du groupe The Ramones. Il avait 52 ans.
Un article de : Rédaction en ligne

Vendredi 11 Juillet 2014, 22:13 : Un vendredi tranquille aux ArdentesLes Ardentes, Day 2, sont passées sous les averses : une réussite en soi
Un article de : Basile Vellut

Vendredi 11 Juillet 2014, 20:32 : Les Ardentes: "Big Goldo is watching you"Dominique Houcmant est LE photographe des Ardentes. L'œil qui voit l'envers du décor. Portrait.
Un article de : Nicolas Capart



Logo LeCollagiste VJ

Document distant généré le : Fri, 14 Feb 2014 07:53:11 GMT
Le document vient d'être mis en cache par NewsBrol. Ancien cache : Vendredi 14 Février 2014, 17:12
Prochaine mise en cache dans : 4 heures

Webmag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, info video et high tech.

Vendredi 14 Février 2014, 09:49 : VJ BULK LINKS 57

lecollagiste-tv-20.gif   VJ Bulk Links N°57, exploration aléatoire glanée sur la toile VJing, de la vidéo experimentale, installation vidéo interactive, du VidéoMapping et autres performeurs visuels internationaux, curating VJing, team's audiovisuel, matériel, logiciel, contrôleur MIDI, performance tactile, Motion Capture, manipulation en temps réel, influence, blog, webzine, webmag, experience VJ etc ... 

Source LeCollagiste VJ.

 

http://www.frankbretschneider.de/Web-Site/about.html
http://slidedog.com/
http://blogs.fsfe.org/samtuke/?p=245
http://www.vade.info/
http://www.memo.tv/
http://www.lagraine.com/
http://www.vjamm.com/
http://www.derivative.ca/
http://codelab.fr/841
http://www.channel4.com/learning/micros ... age_3.html
http://kylejanzen.wordpress.com/
http://www.mettle.com/freeform-pro/
http://www.sketchupartists.org/
http://vvvvjs.quasipartikel.at/edge/try/
http://dgraph.wikispaces.com/JitnetSyphon
http://blairneal.com/blog/canon2syphon-v1-0/
http://opularity.com/midi.php
http://bino3d.org/3d-videos.html
http://www.scouap.fr/index.html
http://puzzlefacade.com/
http://www.theorizcrew.org/
http://www.otoucan.com/?lang=en
http://isse.sourceforge.net/
http://milkymist.org/3/mixxeo.html
http://resolumextheater.blogspot.jp/
http://www.cast-soft.com/wysiwyg/overview
http://www.club-3d.com/index.php/produc ... b-1-3.html
http://visiophone-lab.com/wp/
http://s-v-m.tumblr.com/
http://www.scoop.it/t/multimedium

 

VJ-Bulk-Link-57

 


Catégorie : VJ BULK LINKS

Mercredi 12 Février 2014, 11:54 : Vidéoprojecteur Viewsonic Pro9800HD Laser

VideoProjecteur.jpg    Vu au salon de l'ISE d'Amsterdam, le constructeur Viewsonic a présenté son nouveau vidéoprojecteur Laser et à focale courte, après les hybrides LED Laser, nous passons en tout Laser. Le Pro9800HD affiche une image à une distance de 18 cm, une luminosité de 3000 Lumens, définition native de la dalle DLP en 1920x1080 pixels, offre sur le papier une vue 360°, idéale pour des installations. Aucune date de sortie ni de prix de la bestiole.

 

ViewSonic-Pro9800HD.jpg

 

 

À noter ; les vidéoprojecteurs Laser arrivent en force cette année, Panasonic sortira en fin d'année le PT-RZ670 en 6000 Lumens ANSI. Dans les bacs en mars prochain, le Digitalprojection HIGHLite Laser 12 000 Lumens.

 

 


Catégorie : MATERIEL

Mardi 11 Février 2014, 10:39 : Mise à jour du Syphon en OpenGL 3.2

Syphon   Une mise à jour Syphon, je n'y croyais plus, MWM la fait. Alors ce qui change, le support du OpenGL 3.2 sur Mac, donc plus de performance et plus de stabilité du noyau.

À tester sur la nouvelle version du MWM sur OS X sortie hier.

 

 

Syphon_Framework_Icons.png

 

mwm_logo_600x300-01.png

 

 


Catégorie : VJING

Lundi 10 Février 2014, 13:40 : MWM sur OS X avec Syphon

Maersk.jpg    MWM est basé sur un moteur WYSIWYG temps réel, entièrement orienté GPU pour maximiser les performances dans un environnement 3D dédié au vidéo Mapping.

Dans l'univers 3D vous pouvez créer des objets primitifs ou importer des modélisations venant d'un logiciel 3D de votre choix, et de les manipuler en temps réel.

 

MWM est sortie sur PC en novembre 2013, la team MWM ne chôme pas et nous propose aujourd'hui le MWM sur la plateforme OS X avec la compatibilité native sur le Syphon. Système requis minimum : Moutain Lion est plus.

La liste des features de cette nouvelle friandise :

 

Note de version MWM v1.1.677

[NEW] Support Syphon Natif sous mac OSX (ctrl+click sur la media matrix)

[NEW] alt+click droit -> retour à la valeur précédente des manipulations de la scène

[NEW] Duplication d'objet et lumière avec Ctrl+b

[NEW] Import d'objets en drag/drop

[NEW] Import de fichier Collada

[NEW] Mise à jour des images chargées

[NEW] Amélioration des performances des objets primitifs

[NEW] Raccourci vers l'explorateur de fichiers

[NEW] Deplacement, rétrécissement, fermeture de la fenêtre principale via la barre de titre

[NEW] Simplification des raccourcis d'édition

 

La team MWM travaille actuellement sur:

- Cartes de capture vidéo

- Timeline d'animation des objets et lumières

- Timeline de gestion des médias

- DMX

 

Note de version MWM v1.1.0

[FEATURE] Nouvelle interface Utilisateur. Bienvenue au dashboard !!!

[FEATURE] Amélioration de la Media Matrix.

[FEATURE] Amélioration des performances de lecture vidéo.

[FEATURE] Sauvegarde des mapping MIDI liée à celle des projets.

[FEATURE] Contrôle du taux de rafraîchissement cible de l'affichage.

[FEATURE] Dessin des filaires.

[FEATURE] Amélioration du gyzmo d'édition et déformation des mesh.

[FEATURE] Verrouillage des mesh.

[FEATURE] Anti Aliasing de rendu.

 

[FIX] Warp crash sur carte nVidia.

[FIX] Warp Reset sur carte  nVidia.

[FIX] Déplacement et création dynamique de masques.

[FIX] Sauvegarde de médias des objets liés.

 

[FIX] Chargement de propriétés d'éclairage.

 

 

MWM-OSX-04.jpg

 

MWM-OSX-01.jpg

 

MWM-OSX-02.jpg

 

MWM-OSX-03.jpg

 

 

 

 

 


Catégorie : VJING

Lundi 27 Janvier 2014, 09:50 : Initiation VJing VideoMapping au Festival Les Electropicales

MAKE_PT0177.jpg     Le festival Les Electropicales accueillera les initions VJing et VideoMapping du LeCollagiste à La Réunion du 12 au 14 mai 2014 en partenariat avec Technopol.

Une initiation VJing VideoMapping sur les logiciels Millumin (formateur agréé) et Modul8 au Palaxa à Saint Denis de La Réunion, de 10h à 18h. L'art du mixage vidéo en temps réel par l'exemple, le VideoMapping change notre perception de l'objet par un trompe-l’œil vidéo éphémère.

Nombre de place 10 personnes maxi, prix de la session 90 € les 3 jours.

Matériels demandés : venez avec votre Mac, les logiciels Modul8 et Millumin d'installés en version démo ou avec licence. Pour la partie VidéoMapping, munissez-vous d'une ou deux feuilles de carton plume d'environ 5mm au format Raisin (50x65 cm) pour nos travaux Manuel. Dans votre trousse d'écolier, il vous faudra au moins 1 cuter, 1 tube de colle et du scotch.

 

Inscription ; Inscription : contact (at) electropicales.com

 

Le festival Les Electropicales aura lieu du 11 au 18 mai 2014, plus d'infos sur le FB

Les Electropicales

Technopol

Palaxa

LeCollagiste

 

electropicales.jpg

Palaxa.png

LeCollagiste_Logo_web.png

 

Logo-Technopol-Clé

 



Catégorie : FORMATION

Mercredi 22 Janvier 2014, 12:48 : Un bot Vidéoprojecteur

beamer.jpg     Les objets connectés français ont le vent en poupe en cette année 2014. Le Keecker est un robot multimédia contrôlé au smartphone, doté d'un vidéoprojecteur orientable, d'une caméra 360°, d'un système audio 3D Surround sound system, de capteur de température, d'air, de CO2 et d'humidité, bien sur du WiFi, le tout sur Androide 4.2.2. Manque plus que des bras !

Tention le prix de ce bot est d'environ 4000 $, prévu fin 2014.

Un bot utile pour un détournement artistique.

 

artwork-front.jpg

 

artwork-closeup-top.jpg

 

Keecker02.jpg

 

Keecker01.jpg

 

 

 


Catégorie : MATERIEL

Samedi 11 Janvier 2014, 13:17 : Dans la série C'est quoi … ?

HAL-9000.png     La série des C'est quoi … ? sur LeCollagiste VJ commença en 2005 avec le plus évident, C'est quoi un VJ ? Suivi de prêt par :

 

C'est quoi le streaming ?

C'est quoi le SLI ?

C'est quoi le mode Progressif ?

C'est quoi le FFDSHOW ?

C'est quoi le MPEG 7 ?

C'est quoi un FlipBook ?

C'est quoi le SteamPunk ?

C'est quoi le Tilt-Shift ?

C'est quoi une Steadicam ?

C'est quoi le HDBaseT ?

C'est quoi le Motion Design ?

C'est quoi le Li-Fi ?

C'est quoi le WiDi ?

C'est quoi le Syphon ?

C'est quoi le Copperlan ?

 

 

cest-quoi-le.jpg


Catégorie : VJING

Mercredi 01 Janvier 2014, 09:08 : Bonne Année 2014

Feliz Año Nuevo 2014

 

 

happy new year 2014 - LeCollagiste

 


Catégorie : NEWS

Lundi 30 Décembre 2013, 14:14 : Rétrospective du LeCollagiste 2013

camera013.jpg   La rétroscpective de l'année 2013, ils ont marqué l'année sur LeCollagiste VJ.

 

 

Les 12 meilleurs logiciels pour artistes VJ et Vidéo Mappeur

Syphoner by Sigmasix

Mac : 10 applications essentielles pour VJ

Codec HAP for VJ

Win : 10 applications essentielles pour VJ

Formation Pro VidéoMapping et VJing

VideoMapping Tokyo City Symphony

Blendy Dome VJ

insid MWM on Windows8

Millumin et After Effects

Arkaos GrandVJ 2 et GrandVJ XT

Syphon c'est quoi ?

Surface de contrôle MIDI pour VJ's

CopperLan c'est quoi ?

 


formation-Millumin-JP-Clement.jpg

 

Crédit photo - JP CLément.

 

 

 



Catégorie : NEWS

Dimanche 29 Décembre 2013, 13:19 : CopperLan c'est quoi ?

tvs.jpg     CopperLan est un protocole ouvert permettant, via un simple câble Ethernet, de router du MIDI, de l'audio entre logiciel et matériel. Une fois installé sur différentes machines "CopperLan Manager" (PC / Mac), il y a une détection automatique, les possibilités sont alors illimitées. Une configuration réduite au minimum, CopperLan peut utiliser une configuration physique tel que l'USB, l'Ethernet, Le FireWire sans maître / esclave, gère les différentes connexions / déconnexions à chaud sans perturber le réseau.

Un réseau virtuel très réussi et entièrement gratuit pour l'utilisateur final, en revanche, un SDK en Freeware est disponibles pour les développeurs sous condition de diffusion gratuite.

CopperLan est une petite révolution aussi importante que le Syphon sur Mac.

Compatible Windows, OS X, fonctionne parfaitement avec Ableton Live, Millumin, VDMX, Resolume Avenue/Arena, Modul8, FL Studio, etc. …

 

 CopperLan Manager

CopperLan Manager

CopperLan Manager

CopperLan

 


Catégorie : VJING



Les Echos - actualité sur les loisirs

Document distant généré le : Fri, 11 Jul 2014 17:02:14 GMT
Le document vient d'être mis en cache par NewsBrol. Ancien cache : Lundi 14 Juillet 2014, 09:56
Prochaine mise en cache dans : 4 heures

Toutes les informations sur le cinéma, les derniers livres parus, les expositions, spectacles et va

Vendredi 11 Juillet 2014, 03:00 : Prendre le high tea au Peninsula ParisA Hong Kong, c’est une institution. A Paris, à partir du 1 er  août, cela va le devenir…
Catégorie : Week-end
Un article de : Gilles Denis

Vendredi 11 Juillet 2014, 03:00 : Jeter l'ancre à Porto MontenegroAux portes de la Croatie, au Montenegro, le milliardaire Peter Munk construit la plus grande marina du sud de l’Europe.
Catégorie : Week-end

Vendredi 11 Juillet 2014, 03:00 : Paris quartier d'été, un tour du monde sans sortir de la villeComme chaque année, le Parisien qui n’est pas parti en vacances pourra faire le tour du monde sans quitter la Petite Couronne grâce au festival Paris quartier d’été. Au programme : danse, théâtre, musique, surprises… Petite sélection. En ouverture, départ pour l’Afrique du Sud, avec la chorégraphie...
Catégorie : Week-end
Un article de : Les Echos

Vendredi 11 Juillet 2014, 01:00 : Revenir au blancLe mythe de la Riviera chic a pâli ces dernières années. Celui du pantalon blanc l'a suivi. C'était sans compter sur les titans de la mode.
Catégorie : Supplément Week End

Vendredi 11 Juillet 2014, 01:00 : Entrer chez Le CorbusierDesign A Marseille, Pierre Charpin s'expose chez Le Corbusier.
Catégorie : Supplément Week End

Vendredi 11 Juillet 2014, 01:00 : Céder à la tubéreuseElle est la fleur blanche la plus déconcertante du monde parfumé. Opulente, sensuelle, voire érotique, la belle se montre sous un nouveau jour. Un snobisme olfactif.
Catégorie : Supplément Week End
Un article de : Johanne Courbatere de Gaudric

Vendredi 11 Juillet 2014, 01:00 : Etre un couple aussi prescripteur que Victoire de Taillac et Ramdane TouhamiAprès la renaissance éclatante de Cire Trudon en 2006, ils créent le buzz avec l'Officine Universelle Buly. Un écrin hors du temps révélant une vision globale sur la beauté et le luxe.
Catégorie : Supplément Week End
Un article de : Johanne Courbatere de Gaudric

Vendredi 11 Juillet 2014, 01:00 : Succomber au hors normeLa semaine de la couture vient de s'achever à Paris : une certaine vision de la création. Spectaculaire, conjuguant modernité et intemporalité. Loin de toute normalité.
Catégorie : Supplément Week End
Un article de : Gilles Denis et Benedicte Epinay

Vendredi 11 Juillet 2014, 01:00 : Dormir dans une cabane d'architecteEn Corrèze, les Cabanes du Domaine de Salagnac réussissent l'alliance du confort, de la technologie et du respect de l'environnement. Une première en France.
Catégorie : Supplément Week End

Vendredi 11 Juillet 2014, 01:00 : L'homme de la SonomaEn moins de vingt ans, le Gersois Pierre Seillan a créé, en Californie, l'un des tout meilleurs vins du monde. Rencontre avec un poète en croquenots.
Catégorie : Supplément Week End
Un article de : Jean-Francis Pecresse



7Librairie.Francophone

Document distant généré le : Wed, 30 Dec 2009 16:54:56 GMT
Le document vient d'être mis en cache par NewsBrol. Ancien cache : Vendredi 17 Juin 2011, 12:35
Prochaine mise en cache dans : 4 heures
Faut-il interdire les écrans aux enfants ?
Agendas et calendriers 2010 : classiques, orginaux, artistiques ou humoristiques
Résistants pour la terre autour du monde
Premier bébé : L'année où tout a changé (BD)
L'après Pétrole : la nouvelle économie écologique
L'Offre de Soins en Milieu Rural
Résistants pour la terre de Sébastien Viaud et Anne Gouyon
Travail vivant tome 1 et 2 : séxualité, travail et émancipation
Histoire secrète du patronat : De 1945 à nos jours
Les femmes de mon père de José-Eduardo Agualusa
La dernière utopie, menaces sur l'universalisme ?
Les malchanceux, livre disloqué de BS Johnson à lire au hasard...
François l'embrouille par François Damiens, best of en DVD
Les deux âmes de l'écologie de Romain Felli


Erreur

Impossible de charger le flux pour www.loupetiart.org
Détails : Impossible de charger URL (Réponse HTTP : HTTP/1.1 404 Not Found )



Erreur

Impossible de charger le flux pour www.manga-news.com
Détails : Impossible de charger URL (Réponse HTTP : HTTP/1.1 404 Not Found )



Erreur

Impossible de charger le flux pour permanent.nouvelobs.com
Détails : Impossible de parser le fichier RSS. (XML_ERR_NAME_REQUIRED at line 8, column 27)



Poezibao

Document distant généré le : Mon, 14 Jul 2014 15:53:14 GMT
Le document vient d'être mis en cache par NewsBrol. Ancien cache : Lundi 14 Juillet 2014, 09:56
Prochaine mise en cache dans : 4 heures

Toute l'actualité éditoriale de la poésie : textes dans l'anthologie permanente, le feuilleton et les notes sur la création, entretiens, notes de lecture, évènements, reportages et rencontres, dernières parutions.....

Samedi 12 Juillet 2014, 09:50 : [Poezibao a reçu] du samedi 12 juillet 2014Cette rubrique suit l’actualité éditoriale et présente les derniers ouvrages reçus par Poezibao. NB : ne sont pris en compte ici que les livres publiés à compte d’éditeur. Abbas Kiarostami, des milliers d'arbres solitaires, traduit du persan par Tayebeh Hashemi & Jean-Restom Nasser et Niloufar Sadighi & Franck Merger, collages de Mehdi Moutasharc, collection Po&psy in extenso, Érès, 2014, 20 € Michaël Bishop, Dystopie et poïen, agnose et reconnaissance, Seize études sur la poésie française et francophone contemporaine, Éditions Rodopi, 2014, Coll., Voici l'homme, peintures de Gérard Houver, textes de Paul Badin, Albert Strickler, calligraphies de Colette Ottmann, Éditions du...

Contenu :

 
Cette rubrique suit l’actualité éditoriale et présente les derniers ouvrages reçus par Poezibao.   
NB : ne sont pris en compte ici que les livres publiés à compte d’éditeur.

  
Abbas Kiarostami, des milliers d'arbres solitaires, traduit du persan par Tayebeh Hashemi & Jean-Restom Nasser et Niloufar Sadighi & Franck Merger, collages de Mehdi Moutasharc, collection Po&psy in extenso, Érès, 2014, 20 € 
Michaël Bishop, Dystopie et poïen, agnose et reconnaissance, Seize études sur la poésie française et francophone contemporaine, Éditions Rodopi, 2014,  
Coll., Voici l'homme,  peintures de Gérard Houver, textes de Paul Badin, Albert Strickler, calligraphies de Colette Ottmann, Éditions du Tourneciel, 2014, 15 € 
John Gould Fletcher, Sable & embruns, suivi de Symphonie blanche, traduction Philippe Blanchon, La Termitière, 2014, 8 € 
Jacques Rancourt, Quarante-sept stations pour une ville dévastée, Les éditions du Noroît, 2014,  
Patricia Cottron-Daubigné, Vissage roman, L'Amourier, 2014, 12, 50 € 
Sofia Queiros, normale saisonnière, éditions Isabelle Sauvage, 2014, 13 € 
Lou Raoul, traverses, éditions Isabelle Sauvage, 2014, 13 € 
Yannick Torlini, Camar(a)de, éditions Isabelle Sauvage, 2014, 14 € 
Alain Le Beuze, Archives de l'ombre, Apogée, 2014, 13 € 
Jacques Moulin, Comme un bruit de jardin, Tarabuste, 2014, 12 € 
Jean-Pierre Siméon, Aïe ! Un poète, suivi de Quelques conseils de lecture pour entrer en poésie, Cheyne éditeur, 2014, 16 € 
Hélène Boissé, Au creux de nos gorges, avec Jean Antonini, Association française de haïku, 2014, 8 € 
Samantha Barendson, Le Citronnier, Le pédalo ivre, 2014, 10 € 
Yuriy Yashkir, Supernova, Olga Publishing, 2014,  
 
Revues 
Revue Apollinaire, n° 15, mai 2014, 2014, 20 € 
Revue Le Cahier du refuge, n° 232 (Antonin Artaud), cipM, 2014,  
Revue Gong, n° 44, juillet-septembre 2014, 2014, 5 € 
Revue Traversées, n° 72, juin 2014, 2014,  
 


Catégorie : Poezibao a reçu
Un article de : Florence Trocmé

Vendredi 11 Juillet 2014, 11:29 : [Carte blanche] Exposition « Antonin Artaud poète », documents de la collection Patrick Dhuisme, par Alain Paire Au CIPM de la Vieille Charité de Marseille, exposition « Antonin Artaud poète » Documents de la collection Patrick Dhuisme. par Alain Paire Patrick Dhuisme habitait Meudon, les libraires parisiens et certaines galeries comme La Galerie l'Or du temps recevaient souvent sa visite. Les surréalistes ou bien Gherasim Luca, des peintres comme Jean Rustin et le free jazz le requéraient profondément. A la BNF, pendant de longs week-ends et pour plusieurs saisons de sa vie, chaque fois qu'il en avait la liberté, il venait travailler avec une rare énergie, afin de déchiffrer et de recopier les manuscrits d'Antonin Artaud qui...

Contenu :

 

 

Au CIPM de la Vieille Charité de Marseille, exposition « Antonin Artaud poète » 
Documents de la collection Patrick Dhuisme.

par Alain Paire


 

Expo Artaud marseillePatrick Dhuisme habitait Meudon, les libraires parisiens et certaines galeries comme La Galerie l'Or du temps recevaient souvent sa visite. Les surréalistes ou bien Gherasim Luca, des peintres comme Jean Rustin et le free jazz le requéraient profondément. A la BNF, pendant de longs week-ends et pour plusieurs saisons de sa vie, chaque fois qu'il en avait la liberté, il venait travailler avec une rare énergie, afin de déchiffrer et de recopier les manuscrits d'Antonin Artaud qui n'étaient pas encore publiés.  
 
Patrick Dhuisme n'était pas universitaire, il avait suivi des études à l'Ensa de Montpellier pour devenir ingénieur agronome. Depuis 1996, il était le directeur de la Confédération des coopératives vinicoles de France (CCVF) : en qualité d'expert, il fournissait d'importants rapports au Sénat et à Bruxelles. Son décès survint brutalement, le 2 octobre 2005. La collection qu'il avait réunie à propos d'Artaud comporte un bon millier d'éléments, elle sera prochainement mise en ventes publiques. 
 
Cette vente aux enchères s'effectuera probablement pendant l'automne-hiver 2014. Avant ce terme, son épouse Fabienne et son fils Emmanuel, quelques-uns de ses amis - Sébastien Petibon, Philippe Pigeard et Olivier Devers - ont proposé à Emmanuel Ponsart, le directeur du CIPM, de programmer l'exposition d'une partie de sa collection. Cette exposition aurait pu voir le jour en 2013, elle fut vainement proposée aux organisateurs de Marseille, capitale culturelle. La voici enfin déployée jusqu'au 20 septembre, à la Vieille Charité qui n'a pas d'autre exposition à montrer pendant cet été de 2014. 
 
232lilLes commissaires de l'exposition ont choisi de centrer leur exposition autour d'Antonin Artaud poète. La liste des documents est consultable à partir du n° 232 des Cahiers du Refuge, sur le site du CIPM. On retrouve dans cet ensemble des affiches comme celles des éditions K lorsqu'elles annonçaient les parutions de Van Gogh, le suicidé de la société et de Pour en finir avec le jugement de Dieu. Plusieurs éditions originales comme celles du Pèse-Nerfs dédicacée par Artaud à Max Morise, ou bien L'Ombilic des limbes adressé le 25 août 1925 à Jean Paulhan, "dans le givre de l'air".  
 
On découvrira des choses rarissimes, des lettres souvent inédites, des fragments de courrier adressés à Roland de Réneville, à Raymond Queneau, à Pierre Bordas ou bien à l'une des "filles de coeur" d'Artaud, Annie Besnard : Artaud lui adresse une lettre au 21 de la rue Daguerre, en 1937 depuis Galway en Irlande. À quoi s'ajoutent d'étonnantes reliques : entre autres, un "souvenir de première communion" le 25 juin 1908, une carte postale laconique envoyée par son père l'armateur Antoine-Roi depuis Tanger, un manuscrit de Jacques Prevel, ou bien encore le minuscule tirage d'un PAB de René Char adressé à Artaud.  
 
On ne le dira jamais assez, le travail des experts en ventes publiques, les publications des catalogues, les magnifiques passions, la constance des collectionneurs privés et des libraires sont indispensables pour refonder et compléter l'histoire littéraire : les institutions et les grandes bibliothèques ne peuvent pas couvrir la totalité du champ. On regrettera infiniment, que suite à divers blocages qu'on peut trouver injustifiables, Patrick Dhuisme n'ait jamais pu faire aboutir l'un de ses plus beaux chantiers. Il avait longuement étudié et annoté les 63 lettres qu'Artaud avait adressées en 1939 et plus tard, depuis l'hôpital de Ville-Evrard au Docteur Fouks. Des documents passionnants que Patrick Dhuisme connaissait admirablement, des courriers où l'on retrouve toutes sortes d'ambivalences (des sorts jetés, des insultes ou bien une très fine connivence intellectuelle) un recueil que Claire Paulhan avait souhaité éditer : cette édition manque, pour l'heure quelques extraits figurent dans l'excellent Quarto/ Gallimard des Oeuvres complètes d'Artaud composé par Evelyne Grossman. 
 
Alain Paire. 
 
Exposition Antonin Artaud / Collection Patrick Dhuisme, jusqu'au 20 septembre 2014. Ouvert du mardi au samedi  de 12 h à 19 h. CIPM, Centre de la Vieille Charité, 2 rue de la Charité, Marseille.  tél 04.91.91.26.45. 
  
La Bibliothèque du CIPM est ouverte du mercredi au samedi : il s'agit de l'un des plus importants fonds d'ouvrages de poésie réuni en France, plus de 40.000 documents, un grand nombre de revues de critique et de création, des heures d'enregistrement video, des documents sonores, l'intégrale des rencontres programmées au CIPM, un gisement infiniment précieux que les bibliothèques publiques n'ont pas encore songé à numériser. 
 


Catégorie : Cartes Blanches
Un article de : Florence Trocmé

Vendredi 11 Juillet 2014, 11:03 : [anthologie permanente] Zéno BianuZéno Bianu publie Visions de Bob Dylan aux éditions Le Castor Astral. 1961 le rideau de fer découpe la vieille Europe Patrice Lumumba est assassiné Youri Gagarine s’envole dans l’intersidéral Rudolf Noureev saute par-dessus les barrières de la douane Liz Taylor reçoit l’Oscar il est temps de marquer ton territoire avec les vingt-cinq pistes du miraculeux Minnesota Hotel Tape bonjour les humains quel temps fait-il dehors je ne peux exister dans un monde qui consent écrivait Gregory Corso en 1958 dans Bombe poème-calligramme en forme de champignon atomique que tu as longuement médité parce qu’il saisissait au plus vif le...

Contenu :

 

Zéno Bianu publie Visions de Bob Dylan aux éditions Le Castor Astral.  
 

1961 
le rideau de fer découpe la vieille Europe 
Patrice Lumumba est assassiné 
Youri Gagarine s’envole dans l’intersidéral 
Rudolf Noureev saute 
par-dessus les barrières de la douane 
Liz Taylor reçoit l’Oscar 
il est temps de marquer ton territoire 
avec les vingt-cinq pistes du miraculeux 
Minnesota Hotel Tape 
bonjour les humains 
quel temps fait-il dehors 
 
 
 
je ne peux exister dans un monde qui consent 
écrivait Gregory Corso en 1958 dans 
Bombe 
poème-calligramme 
en forme de champignon atomique 
que tu as longuement médité 
parce qu’il saisissait au plus vif 
le pouls terrible du temps 
mais rien n’a bougé 
tu peux dormir intranquille 
les Maîtres de la Guerre 
continuent de pétrifier les cœurs 
 
 
 
les rythmes de l’âme 
tu les as découverts très tôt 
avec les sourciers de la pulsation 
Gene Vincent Little Richard Buddy Holly 
Vision Sensation Révélation 
ceux-là t’ont permis 
d’entrer dans le royaume 
de pénétrer dans le Grand Rêve 
un rythme qui rompt toutes les digues 
un rythme d’avant la confusion des langues 
tendre et rugueux 
plus riche en matins bleus 
 
 
 
Cette sueur d’écorce 
il faut que tu la sentes dans le phrasé des mots 
c’est Billie Holiday et ses fruits étranges 
aux chatoiements d’épouvante 
c’est Odetta 
que tu écoutes en 1958 
un shoot d’âme pure 
descendu des nuées 
c’est Janis Joplin 
réinventant dès 1962 
Saint James Infirmary 
en bouffées de bleu ocre 
 
 
 
Newport 
25 juillet 1965 
tes mots ont atteint soudain 
une telle teneur en poésie 
qu’il t’a fallu les électrifier 
frêle enfant aux cheveux bouclés 
ses boucles azurées lui scintillent entre les yeux 
aurait dit Lorca 
frêle enfant d’Abraham hué par la foule obtuse 
toujours la même 
celle qui ne saura jamais rien 
de tes émeutes de velours 
[...]

Zéno Bianu, Visions de Bob Dylan, Le Castor Astral, 2014, pp. 23-27 
 
Zéno Bianu dans Poezibao :  
bio-bibliographie, lecture aux Parvis poétiques, extrait 1, Pour Elvin Jones (parution), Chet Baker (parution), Variations Daumal (parution), ext. 2, Le désespoir n’existe pas (A. Emaz), ext. 3 

 


Catégorie : Anthologie permanente
Un article de : Florence Trocmé

Mercredi 09 Juillet 2014, 09:52 : [note de lecture] Matthieu Gosztola, "Lettres-Poèmes", par Antoine EmazLes derniers livres de Matthieu Gosztola semblent tourner autour de trois pôles, ou forces motrices : le lyrisme amoureux (Recueil des caresses échangées entre Camille Claudel et Auguste Rodin ; Lettres-Poèmes ), l’art (Rencontre avec Balthus ; Rencontre avec Lucian Freud), la violence du monde (Débris de tuer ; Etnachta). Mais en fait chacun de ces livres accentue un « thème » sans délaisser les deux autres. Par ailleurs, chaque livre est construit selon un dispositif différent, le plus surprenant étant sans doute la forme théâtrale employée dans Rencontre avec Lucian Freud, « Poème en un acte ». Les Lettres-Poèmes...

Contenu :

 

Gosztola Les derniers livres de Matthieu Gosztola semblent tourner autour de trois pôles, ou forces motrices : le lyrisme amoureux (Recueil des caresses échangées entre Camille Claudel et Auguste Rodin ; Lettres-Poèmes ), l’art (Rencontre avec Balthus ; Rencontre avec Lucian Freud), la violence du monde (Débris de tuer ; Etnachta). Mais en fait chacun de ces livres accentue un « thème » sans délaisser les deux autres. Par ailleurs, chaque livre est construit selon un dispositif différent, le plus surprenant étant sans doute la forme théâtrale employée dans Rencontre avec Lucian Freud, « Poème en un acte ». 
 
Les Lettres-Poèmes ont aussi un sous-titre, « Correspondance avec Gaudi » ; ce livre serait donc plus proche d’Etnachta pour le choix du dispositif, disons narratif-épistolaire. Dans les deux livres, en effet, on retrouve la forme de la « lettre-poème » mais dans ce livre chez Abordo, elle est beaucoup plus nettement intégrée dans un récit, un « avant-propos » d’une dizaine de pages durant lesquelles le narrateur expose les circonstances de sa découverte des lettres et du journal d’Antonia Maria Arellano. Elles attendaient à Aleria,  au fond d’une vieille malle,  elle-même dans un recoin du grenier de la vieille maison d’un oncle éloigné dont le narrateur vient d’apprendre par le notaire qu’il a hérité. Le lecteur jugera crédible ou non cet artifice littéraire, c’est de peu d’importance. Le narrateur décide de traduire cette correspondance, ou plutôt les lettres d’Antonia Maria, puisque celles de Gaudi semblent curieusement perdues. Le livre nous présente donc des extraits de lettres qui s’échelonnent de 1924 à 1927, puis une dizaine de pages extraites du « journal-poème », datées de 2000. On comprend que le récit justificatif  de la genèse du texte est surtout présent pour établir une situation et une relation amoureuse précise, donnée comme vraie : cela permet de retrouver par les lettres le feu d’une passion ancienne (« mon amour mort » p.94) et d’ « agrandir d’une possibilité nouvelle le jeu de la vie une autre fois. »(p.99) 
 
Car l’écriture poétique des lettres est résolument contemporaine : distiques de vers libres courts ou vers plus ample presque prose rythmée par les coupes. Aucune recherche d’un style qui se voudrait imiter  le langage amoureux d’une femme espagnole dans les années 1920. Par contre, le lien entre amour et architecture de Gaudi est marqué par moments : « La crypte de la Colonna Güell, la crypte / de la Sagrada Familia, la Casa Milà, la // Casa Batlo, la Casa Vicens, le Parc Güell,/ le Palais Güell… Vivant en vos lieux aussi // souvent que j’en ai la possibilité, aussi / souvent que la vie m’en offre la chance, // l’émotion, j’ai le sentiment d’être dans / la musique. » (p50) Mais cette admiration pour l’artiste est comme un préalable, un seuil. Dans les plus belles lettres d’amour du livre, qui sont aussi les plus longues, telles celles du 13 mai 1926 ou du 24 juillet 1926, Gaudi n’est plus qu’amant. Son art demeure encore peut-être présent dans le flamboiement de la passion, dans une écriture en volutes et vagues longues, mais les références architecturales ont disparu. De même, dans les pages finales du « journal-poème », si Antonia Maria reprend au départ la généalogie familiale de Gaudi (p.97) c’est pour dépasser l’histoire vers une éternité du couple: « La vie, / la seule vie, cette unique chance à // nous donnée, une seule chance, / mais qui les contient toutes, et // non pas pour un instant, mais / à jamais puisque ce qui aura // une fois été l’aura été pour / toujours, inépuisablement. » (p.100) 
 
Au fond, ce livre répond à une question qui hante les livres de M. Gosztola : le temps, la mort, le rien ont-ils le dernier mot ? Et la réponse est de nouveau affirmée : non. « une intuition très sûre / nous dit, la poésie le //confirme, le souvenir, /l’histoire, les noms, // les signes que nous/sommes, les uns // pour les autres, / dans le mystère // de chaque instant, /une intuition très //sûre nous dit que /c e qui aura une fois // été l’aura été sans qu’il / soit le moins du monde // possible de l’oublier si peu /que ce soit. »(p.101) 
 
[Antoine Emaz] 
 
Matthieu Gosztola, Lettres-Poèmes , Ed. Abordo,  105 pages – 12€ 

 


Catégorie : Notes de lecture
Un article de : Florence Trocmé

Mercredi 09 Juillet 2014, 09:43 : [anthologie permanente] Thomas Klingle couperet d’image le couperet d’image levé reneige sur un bois d’images. maison du langage chambre des livres d’où crépitent les flammes d’où ressuscitent des pages de cendre comme des projectiles des langues éphémères transparentes qui respirent. ce sont rapides ombres à la membrane bouffie de feu, flammes-membres qui s’étirent. neige qui tombe. écrire est patauger dans une tempête de neige j’entends mon hal- ètement, la voix sous les flocons et le mugissement attaquée l’oreille avec laquelle l’écoute doit d’abord être retranscrite. vacarme des cendres et neige à tue-tête qui tombe au travers des nuits. les autres frères recopient et...

Contenu :

 

le couperet d’image 
 
le couperet d’image levé reneige sur un bois d’images. maison du langage chambre des livres 
d’où crépitent les flammes d’où ressuscitent des pages de cendre comme 
des projectiles des langues éphémères transparentes qui respirent. ce sont rapides 
 
ombres à la membrane bouffie de feu, flammes-membres qui s’étirent. 
neige qui tombe. écrire est patauger dans une tempête de neige j’entends mon hal- 
ètement, la voix sous les flocons et le mugissement attaquée l’oreille avec laquelle l’écoute 
 
doit d’abord être retranscrite. vacarme des cendres et neige à tue-tête 
qui tombe au travers des nuits. les autres frères recopient et suis copiste aussi la langue c’est 
la sœur je vais au lit avec la lourde sœur parfois elle y est couchée comme 
 
une planche dure Saint-Georg aide-moi pourquoi feins-tu les manières d’un sourd 
ne fais pas ces manières. offre-moi un regard un mot seule la flamme tend ses mains bien sûr. 
mais la maison du langage ne cligne pas d’un cil si sûr. dehors il y a la guerre, de- 
 
dans ici la sœur noircie de neige me tourne un dos glacé: c’est la bagarre 
dans les hiérarchies des anges, bagarre avivée par le givre. le froid pénètre les gencives, 
assourdit les frère et sœur en langue. deux traits de bouche, blancs. chut, c’est notre tour. 
 
nous qui piétinons dans la tempête de neige refoulant les flocons, dos de neige de ma 
sœur sourcil de la sœur ou plutôt blanc charbon sororal il ne faut 
pas faire tant de manières la neige en serait sourde stries blanches 
 
sur les miroirs de poche. c’est en tombant patience de neige que l’on claque sa braise et l’on devient 
en rien de temps braise angélique on se sent illustré photographié. on se sent cendre  
sur petite sœur. je n’entends rien de toi, ton corps lourd d’alphabet est 
 
inscrit et recopié. sourcils de boue, sèche ton visage mon ange 
les anges viennent sécher tes larmes. suaire-de-véronique. ce foutu drap 
où colle l’humide, la couche. par dessus ton dos les cheveux dégringolent dans le sel. 
 
vite se relever, en quête de coke. tu restes là au lit, ange, tu m’at- 
tends? jambe libre battante, frissons. frère, tes mots dans la chambre d’écho  
de mes tympans, jambe neige de soutien. Suis dans un trou d’air, Georg, comme toi. 
 
Extrait de : Thomas Kling: „Première guerre mondiale“, revue Po&Sie n° 95. Traduit de l’allemand par Jean-René Lassalle.  
 
 
das bildbeil 
 
das bildbeil erhoben und schneit ins bildholz rein. sprachhaus buchkammer 
aus denen flammen schlagen aus denen fremde aschenseiten auferstehn wie 
projektile atmende kurzlebige durchsichtige sprachen. das sind geschwinde 
 
schatten dicht flammender membran, flammengliedmaßen die sich strecken. 
fallender schnee. schrift ist durch einen schneesturm waten ich höre mein keu- 
chn, stimme im stiemen im brausen das angegriffene ohr mit dem das hören 
 
erst erschrieben werden muß. polternde asche jolender schnee der durch die 
nächte fällt. die mitbrüder kopieren der kopist bin ich die sprache ist die schwe- 
ster ich gehe mit der schweren schwester ins bett in dem sie manchmal wie 
 
ein brett liegt heiliger Georg hilf warum stellst du dich taub. stell dich nicht so 
an. schenk mir einen blick ein wort nur die flamme reckt die hände natürlich. 
das sprachhaus zuckt nicht mit der natürlichen wimper. draußen ist ein krieg, drin- 
 
nen hier weist die schneerussige schwester mir die schulter: es ist ein gerangel 
in den engelordnungen, ein frostverschärftes rangeln
. kälte fährt ins zahnfleisch, 
macht die zungengeschwister taub. zwei mundbarren, weiß, schsch. es ist unser! 
 
unser durch den schnee sturm waten flockenstemmen, schneeschulter meiner 
schwester meiner schwester braue beziehungsweise weißes brautbrikett man 
darf sich nicht so anstellen so wird der schnee selbst gehörlos weiße striemen 
 
auf den handspiegeln. im fallen schneegeduld so wirst du kohle los engelkohle 
wirst du im nu und fühlst dich bebildert abfotografiert. du fühlst dich wie asche 
an schwesterchen. ich höre nichts von dir, dein letternschwerer körper wird 
 
beschriftet und kopiert. schlammbraue, trockne dein gesicht ab mein engel 
engel kommen trocknen deine tränen. das schweißtuch. das verfluchte bettlaken 
an dem das nasse klebt, die lake. über deinen rücken die haarabstürze ins salz. 
 
und wieder auf, dem coca nachzujagen. bleibst du hier liegen, engel, bis ich 
wiederkomm? wippendes spielbein, gezitter. dein wörtchen, bruder, rauscht 
mir durch die paukenhöhle, standbein schnee. ich sacke durch, Georg, wie du. 
 
 
Extrait de : Thomas Kling: Fernhandel, DuMont 1999. 
 
• 
 
s’adossent aux épaules mortes 
 
elles s’adossent aux épaules mortes les pierres. on n’y a déposé   
aucun petit caillou en signe d’un ancien rite oriental. la langue 
de l’oraison: allemande, style art nouveau fleuri-floral; la plupart ont réussi 
 
quelque chose dans leur vie, c’est ce que disent ces longues lamentations dans le noir 
marbre. champ au soleil, ruban de pluie, lenteur, lumière d’étoile; klinger, singer, 
morgenstern, plutzer alias trauring; faucon et papillon 
 
toutes les couleurs de l’époque trakl, et plus tard. rameaux bruns s’abattant 
sur le silence des morts ! on en hurle depuis l’au-delà. grincement d’aiguillage 
comme une tendre fumée portée par le vent - gare centrale de triage 
 
de kledering. en plusieurs occasions un pays de la mort honni rétrospectivement ; 
ils gisent quelque part à l’est, en pologne quelque part. et les pierres 
s’adossent aux épaules mortes. aucun petit caillou n’y a été déposé selon l’ancien 
 
rite oriental. pivert envoie son morse. ciel tegetthoff-d’-azur  
sur la ville viennoise. repropagation des fondrières, cahoteux entonnoirs  
beaucoup de tombes abîmées par les bombes. une partie des noms allemands a été 
 
nouvellement astiquée. traits d’écriture rajoutés au pinceau : blaustein, braunstein, 
roselion, chiffre, ceux qui s’appelaient steinherz, tänzer, zimet, weichherz ou encore 
teitel, zweifler, frauenglas. boutons jaunes de champ solaire, toutes 
 
les mortes couleurs-trakl, les löwenrosen, ceux qui juste avant la fermeture avaient  
le droit d’être déjà morts chez eux (coupure du son) pendant les grincements d’aiguillages, 
des yeux, les sprecher et les siebenschein, un pivert donne le 
 
signal à des arbres dénudés. quelque chose recommence à gémir, au-dessus, 
sifflement aigu ; les wagons sur l’acier, ils démarrent. ausfresser, 
tänzer, morgenstern, un chant. les laster, zimet, winterstein. lierre 
 
et buis, années par-dessus les rangs, groupements, par-dessus la raison. 
polak, champ d’yeux qui parle : aux épaules détruites 
les pierres s’adossent, pas un seul petit caillou n’y a été posé. 
 
 
Extrait de : Thomas Kling: „Première guerre mondiale“, revue Po&Sie n° 95. Traduit de l’allemand par Jean-René Lassalle.  
 
 
 
es stützen mit den toten schultern 
 
es stützen mit den toten schultern sich die steine. auf denen keine 
steinchen liegen, alte markierung aus dem alten orient. die nachruf- 
sprache: deutsch, floral-beflorter jugendstil; die meisten haben was 
 
geschafft in ihrem leben, die langen klagen sagen das in schwarzem 
marmor. sonnenfeld, regenstreif, langsam, sternlicht; klinger, singer, 
morgenstern, plutzer recte trauring; raubvogel und schmetterling 
 
die ganzen farben aus der traklzeit, und später. ‘s braune laub prallt 
auf die totnstille! von jenseits kreischts. ‘s rangiergeräusch wie 
zarter rauch, vom wind gebracht – zentralverschiebebahnhof 
 
kledering. verschiedentlich ein später nachgetragnes sterbeland; 
die liegen irgendwo im osten, in polen irgendwo. es stützn mit den 
totn schultern sich die steine. auf denen keine steinchen liegen, alte 
 
markierung aus dem orient. ein buntspecht morst. tegetthoffblauer 
himmel über der wienerstadt. erddellen zugewuchert, holperichte trichter 
an vielen gräbern schäden aus der bombenzeit. teils sind die deutschen 
 
namen neu poliert. schriftzüge nachgepinselt: die blaustein, braunstein, 
löwenrosen, ziffer; die steinherz, tänzer, zimet, weichherz hießen oder 
teitel, oder zweifler oder frauenglas. der gelbknopf sonnenfeld, die 
 
ganzen toten traklfarben, die löwenrosen, die lang vor toresschluß, 
zu hause tote durften sein (ton aus) während rangiergeräusche, 
augn, die sprecher und die siebenschein, ein buntspecht gibt den 
 
kahlen stämmen die signale. dann quietscht es wieder, drübm, 
schriller pfiff; die wagen überm stahl, die rucken an. ausfresser, 
tänzer, morgenstern, gesang. die laster, zimet, winterstein. wild- 
 
wuchs, buchse, die jahre über reihen, gruppen, über den verstand. 
pollak, sprechendes augenfeld: es stützn mit zerstörten schul- 
tern sich die steine. auf denen einfach keine steinchen sind. 
 
 
Extrait de : Thomas Kling: Fernhandel, DuMont 1999. 
 
[Jean-René Lassalle] 
 
Thomas Kling dans Poezibao :  
bio-bibliographie (par Jean-René Lassalle]

 


Catégorie : Anthologie permanente
Un article de : Florence Trocmé

Mercredi 09 Juillet 2014, 09:35 : [poètes] Thomas KlingThomas Kling (1957-2005) était un peu l’enfant terrible de la poésie allemande des années 1990-2000 et il a influencé de jeunes auteurs par ses performances à tons de voix différenciés de l’underground de Cologne jusqu’à ses poèmes ironiques et hachés sur une RFA kitsch suintant de souvenirs de guerre où la langue se détraque parfois entre argot et vanitas, percée de caméras de surveillance. Reconnaissant ses aînés il édita la première anthologie représentative de la poète autrichienne Friederike Mayröcker. Malheureusement décédé trop tôt, il eut le temps d’organiser un programme de rencontres pour poètes contemporains à l’ancienne base de fusées...

Contenu :

 

Thomas Kling (1957-2005) était un peu l’enfant terrible de la poésie allemande des années 1990-2000 et il a influencé de jeunes auteurs par ses performances à tons de voix différenciés de l’underground de Cologne jusqu’à ses poèmes ironiques et hachés sur une RFA kitsch suintant de souvenirs de guerre où la langue se détraque parfois entre argot et vanitas, percée de caméras de surveillance. Reconnaissant ses aînés il édita la première anthologie représentative de la poète autrichienne Friederike Mayröcker. Malheureusement décédé trop tôt, il eut le temps d’organiser un programme de rencontres pour poètes contemporains à l’ancienne base de fusées de Hombroich, reconvertie en centre pour artistes utopistes, habitant dans le mirador.  
 
Bibliographie sélective : 
geschmacksverstärker, Suhrkamp 1989 
brennstabm, Suhrkamp 1991 
nacht.sicht.gerät, Suhrkamp 1993 
morsch, Suhrkamp 1996 
Itinerar, Suhrkamp 1997 (essai) 
Fernhandel, DuMont 1999 (avec CD) 
Sondagen, DuMont 2002 
Auswertung der Flugdaten, DuMont 2005 
schädelmagie, Reclam 2008 (petite anthologie) 
Das brennende Archiv, Suhrkamp 2012 (inédits posthumes) 
 
Traduction en français : 
Dans les revues Sapriphage n°37 et Po&Sie n°95 (par Jean-René Lassalle), ainsi que MEET n°5 (par Michèle Métail). 
Dans l’anthologie La Poésie allemande contemporaine, Seghers 2001 (par François Mathieu) 
Citons aussi deux analyses sur Thomas Kling dans la revue Études Germaniques n°2 /2011 par Aurélie Le Née et Laurent Cassagnau. 
 
Sitographie : 
Sur Lyrikline on peut écouter Thomas Kling lire son cycle « Actaeon » en allemand tout en regardant la traduction française « Actéon » de Michèle Métail 
Rare extrait vidéo de Thomas Kling lisant en allemand « Waldstück mit Helikopter » (Scène sylvestre avec hélicoptère) : avancer le curseur à 1 minute 20.  
 
[Jean-René Lassalle]  


Catégorie : Poètes (fiches bio-bibliographiques)
Un article de : Florence Trocmé

Mercredi 02 Juillet 2014, 14:49 : [note de lecture] Esther Tellermann, "Le Troisième", "Carnets à bruire" et "Nous ne sommes jamais assez poète", par Michaël BishopPremière apparition avec épaisseur (1986), Trois plans inhumains (1989), Pangéia (1996), Guerre extrême (1999), Terre exacte (2007), Contre l’épisode (2011), ces titres et d’autres encore ont établi Esther Tellermann comme une des voix les plus puissantes, les plus discrètement émouvantes des trente dernières années. Les deux recueils qui viennent de paraître, Le Troisième et Carnets à bruire, et les nombreux essais que rassemble Nous ne sommes jamais assez poète, confirment le statut exceptionnel de son œuvre, de son art, de sa réflexion sur l’acte poétique. Être poète, devenir de plus en plus poète, ne jamais se contenter du poétique de...

Contenu :

 
Tellermann, le troisièmePremière apparition avec épaisseur (1986), Trois plans inhumains (1989), Pangéia (1996), Guerre extrême (1999), Terre exacte (2007), Contre l’épisode (2011), ces titres et d’autres encore ont établi Esther Tellermann comme une des voix les plus puissantes, les plus discrètement émouvantes des trente dernières années. Les deux recueils qui viennent de paraître, Le Troisième et Carnets à bruire, et les nombreux essais que rassemble Nous ne sommes jamais assez poète, confirment le statut exceptionnel de son œuvre, de son art, de sa réflexion sur l’acte poétique. 
 
Être poète, devenir de plus en plus poète, ne jamais se contenter du poétique de ce que l’on écrit, de ce que l’on est, inhéremment, voici le plus urgent des manifestes, qui s’adresse d’ailleurs, à tous et toutes, à chaque personne qui lit et écrit, évidemment, mais, plus important encore, à chaque homme, chaque femme qui est : poïein : faire, créer, se créer, plonger dans l’onto-logie, la logique profonde, de ce que l’on est, de ce que l’on fait. Rien d’étonnant si on trouve que beaucoup des essais de Nous ne sommes jamais assez poète sont consacrés à l’œuvre de poètes (au sens large du terme) d’une grande intensité, qui s’interrogent constamment sur notre rapport à la terre, à l’Autre, aux autres, à soi-même, à la langue qui permet de véhiculer quelque chose de notre conscience et de notre invention de ce foisonnant, cet étrange, ce fondateur rapport : Dante Alighieri, André du Bouchet, Jacques Dupin, Claude Esteban, Ossip Mandelstam, Christian Hubin, Antonin Artaud, Aimé Césaire, Édouard Glissant, Bernard Noël, Charles Baudelaire, Stéphane Mallarmé, Franz Kafka, Malcolm Lowry, Louis-Ferdinand Céline, et bien d’autres encore. 
 

Tellermann, nous ne sommesLire Le Troisième ou Carnets à bruire, c’est pénétrer, à la fois et inséparablement, dans une pratique et une réflexion consacrée à celle-ci où l’intensité de cette exploration viscérale et cérébrale du sens de ce que l’on est et fait se fait sentir sans cesse. Pourquoi écrire, pourquoi penser, sans aller dans le sens de ce sens ? Dans le sens de l’amour de la poursuite de ce sens ? De sa beauté, de son incessante urgence – quitte à se trouver, se retrouver, face à cela qui résiste, indicible, ineffable, pressenti quand même et dans l’éblouissant mystère de son impératif, de l’obligation de son aveuglante promesse. « Nous / jetions, écrit Tellermann, dans nos silences / voulions déployer / l’âme / une corde tendue sur / les 3 univers / avivions le sel / l’oubli et la mémoire / inventions des / chambres où nous / ensevelir  l’un / l’autre  allions / au-delà du / signe et des / alliances » (LT, sp). Nous voici dans une chambre d’échos où se réverbèrent les fourmillants éléments d’une conscience librement déployée, instincts et visions, évocations et imaginations, mémoire et ce qui la perfore et la vide, langage et cela qui en dépasse les capacités. Le visible lutte, mais sans hostilité, avec l’invisible, la volonté et le désir, le choix également, épousent l’énergie de cela qui, simplement, « s’élève », « fait croire » (LT, sp) ; les émotions, délicates, retenues, mais sûres, d’une pertinence centrale, s’entretissent intimement avec à la fois la sobriété des questionnements et la détermination d’une sorte de discursivité qui offre une cohérence au sein même des ellipses et tâtonnements, des compactages et furtivités qui risquent de la braver, la disloquer en quelque sorte. Rien ici d’artificiel, de forcé, tout surgit d’un effort pour « ouvrir / la terre / d’en dessous » (LT, sp), « descelle[r] / les tropes », ceux qui jaillissent de la main mi-consciente, mi-inconsciente de l’auteure même. Ce long poème est souvent d’une très grande beauté non seulement expressive – « je voulus qu’en toi / fleurissent les / métamorphoses », « Je voulais une / éternité à coudre / à nos deux noms // être en chacun », « je voulais être / en vous / l’aile / trop tard / dans le deuil » –, mais aussi dans la mesure où elle, cette beauté, ne cesse de chercher à appréhender vérités et sens d’une « histoire » vécue, à vivre, poïétiquement, celle-ci, la refaisant-recréant, honorant avec gratitude et amour cela, ce don ontique, qui, splendidement, rend possible une telle poïésis
 
Tellermann, carnetsCarnets à bruire
constitue une longue suite de 92 poèmes « dédiés à André du Bouchet et composés à partir de » trois livres du grand poète de Truinas, Carnets (1994), Carnet 2 (1998) et Annotations sur l’espace non datées (carnet 3). Courts, denses, obliques, parfois obscurs, toujours sans références, ces poèmes restent pourtant étonnamment lisibles au cœur même de ce que l’on a souvent et trop inconsidérément considéré comme une « illisibilité ». Certes, Esther Tellermann, tout comme Du Bouchet d’ailleurs, quoique très différemment – il y aurait une longue étude à insérer ici – « avance / interstice trace » (CB, 57) ; certes, dans son écriture, ici et ailleurs, le « jour [est] limé jusqu’au / texte écrit » (CB, 49) et les « horizons tombent / des mains / qui supplient » (CB, 53). « À la fin, écrit Tellermann, pensant sans doute de façon ouverte aux relations humaines et à l’expression écrite de celles-ci, nous / ne serons / qu’un seuil » (CB, 80), n’offrant qu’ « un instant / de lumière » (CB, 75), expérience du « vertige » (CB, 94), mais double expérience, tellurique et mentale-scripturale, où « chaque écart / est fleuve » (CB, 96) ; et, malgré ce sentiment de non-aboutissement, le poïein – le faire, le créer, l’être qu’il véhicule – s’immerge dans les eaux de ce fleuve-écart. « Aurores écrites, dit si finement Esther Tellermann, / présence enveloppe / la sonate » (CB, 60), expérience qui ne cesse de pousser à « répéte[r] / l’inouï / et la transparence » (CB, 61). 
 
Trois livres d’une de nos grandes voix poétiques – et, plus important, poïétiques, au sens que j’attribue à ce mot – des derniers temps. Livres d’une intime douceur, d’une délicatesse pourtant puissante, d’un amour  exigeant et d’une intensité qui ne cesse de « donner, comme dit le jeune Mallarmé, ce qu’on a ». 

 

[Michaël Bishop] 
  
 
Esther Tellermann. Le Troisième, Éditions Unes, 2013. Sp, ISBN : 978-2-87704-152-2, 18 euros ; Carnets à bruire, La Lettre volée, 2014. 102 pages, ISBN : 978-2-87317-425-5, 16 euros ; Nous ne sommes jamais assez poète, La Lettre volée, 2014. 208 pages, ISBN : 978-2-87317-426-2, 22 euros.  
 
 


Catégorie : Notes de lecture
Un article de : Florence Trocmé

Mercredi 02 Juillet 2014, 10:13 : [anthologie permanente] Petr KrálLes Éditions des Vanneaux publient Petr Král par Pascal Commère dans la collection Présence de la poésie. presque Peu, presque : des expressions discrètes mais cruciales, qui peuvent d’emblée résumer et dire tout. Le très peu de citron râpé que nous ajouterons à la mayonnaise donnera autant à celle-ci l’ultime finesse qu’il parachèvera notre art culinaire, les huîtres sont un rare délice du fait même que ce n’est qu’un peu de glaire à peine parfumée, un presque rien. Nous avons presque gagné, touché à l’essentiel, tout compris ; il s’en est fallu de peu pour qu’on n’ait jamais existé ○...

Contenu :

 

Les Éditions des Vanneaux publient Petr Král par Pascal Commère dans la collection Présence de la poésie.  
 
presque 
 
Peu, presque : des expressions discrètes mais cruciales, qui peuvent d’emblée résumer et dire tout. Le très peu de citron râpé que nous ajouterons à la mayonnaise donnera autant à celle-ci l’ultime finesse qu’il parachèvera notre art culinaire, les huîtres sont un rare délice du fait même que ce n’est qu’un peu de glaire à peine parfumée, un presque rien. Nous avons presque gagné, touché à l’essentiel, tout compris ; il s’en est fallu de peu pour qu’on n’ait jamais existé 
 
○ 
 
Sûr, je ne sais pas plus qu’avant 
ce qui se passe, j’ignore toujours les résultats 
comme l’existence même des match, des élections – 
        Ne sais rien, toujours, 
sauf l’éparpillement distrait des miettes et des bouts 
de papier, alentour, l’engourdissement du livre déposé 
        dans la poussière, 
la complicité d’une cendre pour le cendrier qu’en 
tombant elle a évité de peu, la soif de la nappe pour ma 
        goutte de rouge, la fuite de la face 
sous le visage, le crampon de fer au fond du corps 
        incertain, 
l’éclair qui manque, la nuit, dans l’intime échancrure 
        des villes 
entre deux blêmes murets humides ; 
rien, sinon le frémissement d’une vie absente en toute chose 
et le clair ruissellement d’eau dans les brèches.  
 
Peter Král, in Pascal Commère, Petr Král, collection Présence de la poésie, Éditions des Vanneaux, 2014, pp. 244 et 253 
 
 
Petr Král dans Poezibao : 
bio-bibliographie,, extrait 1, présentation de Pour l’Ange, autour de Pour l’ange (Prix des découvreurs), par Bruno Fern 

 


Catégorie : Anthologie permanente
Un article de : Florence Trocmé



Erreur

Impossible de charger le flux pour forum.tourdumonde.be
Détails : Impossible de charger URL (Erreur HTTP : connection failed ()



Erreur

Impossible de charger le flux pour www.toutankharton.com
Détails : Impossible de charger URL (Réponse HTTP : HTTP/1.1 404 Not Found )



Non disponible

univers bd en cours de soumission






Avertissement : Erreur de lecture

Sommaire du document

Erreur de lecture dans la base de données

La page en cours n'a pas été correctement chargée... Vous pouvez essayer d'actualiser la page, ce problème devrait avoir disparu.

De nombreuses fonctions ne sont donc pas accessibles (par exemple les liens de navigation, les sommaires, etc.) et que l'affichage des pages est beaucoup plus lent.

Veuillez réessayer dans quelques minutes (les tests automatiques sont effectués toutes les 15 minutes).

Je vous présente mes excuses pour le désagrément que cela engendre.

Steph.

 

Réseaux sociaux

Vous pouvez modifier vos préférences dans votre profil pour ne plus afficher les interactions avec les réseaux sociaux sur ces pages.

 

Astuce pour imprimer les couleurs des cellules de tableaux : http://www.gaudry.be/ast-rf-450.html
Aucun commentaire pour cette page

© Ce document issu de l′infobrol est enregistré sous le certificat Cyber PrInterDeposit Digital Numbertection. Enregistrement IDDN n° 5329-312
Document créé le 01/01/70 02:00, dernière modification le Vendredi 17 Juin 2011, 12:16
Source du document imprimé : http://www.gaudry.be/
St.Gaudry©07.01.02
Outils (masquer)
||
Recherche (afficher)
Recherche :

Navigation (masquer)
Apparence (afficher)
Stats (afficher)
867 documents
astuces.
niouzes.
definitions.
membres.
2290 messages.

Document genere en :
9,09 secondes
Citation (masquer)
 
l'infobrol
Nous sommes le Lundi 14 Juillet 2014, 18:17, toutes les heures sont au format GMT+1.00 Heure, heure d'été (+1)